Société – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Wed, 21 Oct 2020 17:08:58 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.1 Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 Octobre 18H00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-21-octobre-18h00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-21-octobre-18h00#respond Wed, 21 Oct 2020 17:08:58 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358536

Entre hier à 18H00 et aujourd’hui à 18H00 3.577 nouveaux cas soit un cumul de 182.580 cas à ce jour 2.796 guérisons soit un cumul de 151.634 à ce jour 52 nouveaux décès donc un cumul de 3.079 à ce jour.]]>

Entre hier à 18H00 et aujourd’hui à 18H00
3.577 nouveaux cas soit un cumul de 182.580 cas à ce jour
2.796 guérisons soit un cumul de 151.634 à ce jour
52 nouveaux décès donc un cumul de 3.079 à ce jour.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-21-octobre-18h00/feed 0
Généralisation de la couverture sociale : Un méga-chantier ! https://aujourdhui.ma/societe/generalisation-de-la-couverture-sociale-un-mega-chantier https://aujourdhui.ma/societe/generalisation-de-la-couverture-sociale-un-mega-chantier#respond Wed, 21 Oct 2020 12:00:24 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358472

La réforme de la protection sociale se fera de manière progressive sur une période de 5 ans L’année 2021 sera marquée par le lancement d’une réforme sociétale de grande envergure portant sur la généralisation progressive de la couverture sociale. Cette réforme consacre une couverture sociale au profit de tous les Marocains à travers la généralisation ...]]>

La réforme de la protection sociale se fera de manière progressive sur une période de 5 ans

L’année 2021 sera marquée par le lancement d’une réforme sociétale de grande envergure portant sur la généralisation progressive de la couverture sociale. Cette réforme consacre une couverture sociale au profit de tous les Marocains à travers la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) d’ici la fin 2022, des allocations familiales, en plus de la généralisation de la retraite en faveur de la population active et de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

Pour accompagner cette importante réforme, il sera procédé à une refonte du cadre législatif et réglementaire régissant la protection sociale ainsi que la mise à niveau des structures hospitalières et l’organisation de la filière des soins. Ainsi, la généralisation de la couverture sociale universelle se déclinera selon 4 axes. Le premier porte sur l’extension d’ici la fin 2022 de la couverture médicale obligatoire afin que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’assurance maladie de base. Le second axe porte sur la généralisation des allocations familiales qui bénéficieront à près de 7 millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de 3 millions de familles.

Il est également prévu l’élargissement de la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant près de 5 millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension. Enfin, le quatrième axe s’articule autour de la généralisation de l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des personnes ayant un emploi régulier. Le déploiement de cette réforme se fera de manière progressive, sur une période de 5 ans en deux phases. La première s’étale de 2021 à 2023 et porte sur la généralisation de l’AMO et des allocations familiales. La seconde prend effet de 2023 à 2025 et concerne la généralisation de la retraite et de l’indemnité pour perte d’emploi.

La généralisation de l’AMO d’ici la fin 2022

La généralisation de l’Assurance maladie obligatoire qui est prévue d’ici la fin de l’année 2022 consiste à mettre en place une couverture médicale universelle qui intègre les bénéficiaires du Ramed, les catégories des professionnels, les travailleurs indépendants et les personnes non salariées qui exercent une activité libérale. Pour cela, il sera procédé à une refonte du Ramed et l’achèvement de la mise en œuvre de la couverture sociale des catégories précédemment citées. Cette réforme a pour objectif d’assurer une complémentarité entre le secteur public et le secteur privé tout en veillant à une équité en matière d’accès aux soins de santé. Plusieurs mesures d’accompagnement sont prévues pour la réussite de ce grand chantier. Parmi ces mesures figure la révision de la loi 65-00 portant code de la couverture médicale de base et de la loi 98-15 relative à l’AMO pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale. Cette révision est destinée à accélérer la couverture médicale de ces catégories et ce à travers la fixation des revenus forfaitaires pour les cotisations et à instaurer une assurance maladie obligatoire au profit des populations démunies bénéficiant actuellement du Ramed avec un système de tiers payant pour la prise en charge médicale à leur profit. Une refonte profonde du système de santé est primordiale. Celle-ci doit porter sur l’amélioration de l’offre de soins, la mise en place d’une politique innovante et incitative en matière de ressources humaines ainsi que la mise en place d’un système d’information intégré qui permettrait un suivi précis de chaque patient.

Un système de retraite obligatoire pour les personnes actives occupées

Outre la généralisation des allocations familiales sous formes d’aides forfaitaires mensuelles, la retraite sera généralisée au profit de la population active. Elle sera déclinée à travers la mise en place d’un système de retraite obligatoire pour les personnes actives occupées, sur la base d’un régime contributif. Il faut aussi signaler la généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi à l’ensemble de la population ayant un emploi régulier. Celle-ci sera accompagnée d’un allègement des conditions d’éligibilité pour améliorer son taux de bénéfice.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/generalisation-de-la-couverture-sociale-un-mega-chantier/feed 0
Fonction publique : Plus de 55.400 départs à la retraite d’ici 2024 https://aujourdhui.ma/societe/fonction-publique-plus-de-55-400-departs-a-la-retraite-dici-2024 https://aujourdhui.ma/societe/fonction-publique-plus-de-55-400-departs-a-la-retraite-dici-2024#respond Wed, 21 Oct 2020 10:21:43 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358470

L’Education nationale et l’Enseignement supérieur, la Santé et l’Intérieur sont les plus touchés La fonction publique fera face à une nouvelle vague de départs à la retraite durant les prochaines années. Environ 55.488 fonctionnaires seront mis à la retraite pour limite d’âge au titre de la période 2020-2024. C’est ce que révèlent les prévisions de ...]]>

L’Education nationale et l’Enseignement supérieur, la Santé et l’Intérieur sont les plus touchés

La fonction publique fera face à une nouvelle vague de départs à la retraite durant les prochaines années. Environ 55.488 fonctionnaires seront mis à la retraite pour limite d’âge au titre de la période 2020-2024. C’est ce que révèlent les prévisions de la Caisse marocaine des retraites (CMR) qui figurent dans le rapport des ressources humaines accompagnant le projet de la loi de Finances 2021. Ainsi, 8.858 fonctionnaires partiront à la retraite en 2020, 12.301 en 2021, 12.035 en 2022, 9.794 en 2023 et 12.500 en 2024.

Les départements qui seront les plus touchés sont l’Education nationale et l’Enseignement supérieur, la Santé ainsi que l’Intérieur. C’est le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur qui connaîtra le plus grand nombre de départs à la retraite.
Les prévisions de la CMR font état de 35.038 départs au titre de la période 2020 à 2024, ce qui représente 13,25% de l’effectif des deux départements. Dans le détail, on note 6.801 départs en 2020, 8.382 en 2021, 4.773 en 2022, 6.928 en 2023 et 8.154 en 2024. En seconde position, on retrouve le ministère de la santé avec un total de 5.318 départs sur les 5 années. Ainsi en 2020, 584 départs à la retraite sont prévus, 1.181 en 2021, 1.786 en 2022, 684 en 2023 et 1.083 en 2024. En troisième position figure le ministère de l’intérieur avec 5.212 départs dont 344 en 2020, 635 en 2021, 2.049 en 2022, 877 en 2023 et 1.307 en 2024. Vient ensuite le ministère de la justice avec un total de 1.847 départs. En 2020, ils sont 228 à partir à la retraite, 318 en 2021, 612 en 2022, 308 en 2023 et 381 en 2024. Pour ce qui est du ministère de l’économie, des finances, un total de 1.613 départs devraient être enregistrés.

568.149 fonctionnaires civils en 2020

La fonction publique dispose en 2020 d’un effectif de 568.149 fonctionnaires civils dont 90% sont concentrés au niveau de 6 départements ministériels.
Le ministère de l’éducation nationale et l’enseignement supérieur concentre un effectif de 264.531 personnes, l’Intérieur (144.183), la Santé (55.252), la Justice (19.776), l’Economie, finances et réforme de l’administration (19.408) et l’Administration pénitentiaire (12.310). Ainsi, le département de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur regroupe presque la moitié de l’effectif des fonctionnaires (46,6%), suivi des départements de l’Intérieur (25,4%), de la santé (9,6%), de la justice (3,5%), de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration (3,4%) et de l’administration pénitentiaire (2,2%). Les autres départements ministériels réunis emploient 9,3% des fonctionnaires civils.

L’enseignement concentre 49% des dépenses de personnel

Près de 90% des dépenses de personnel civil de l’Etat sont concentrées au niveau de 6 départements, à savoir celui de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec 49,19%, suivi de l’Intérieur avec 19,38%, des ministères de la santé, de la justice, de l’économie et des finances, des affaires étrangères avec respectivement 11,30%, 4,80%, 2,99% et 2,41%. Les autres départements ministériels absorbent 9,93% des crédits de personnel.

Des disparités régionales importantes

La répartition actuelle des fonctionnaires civils de l’Etat par région relève des disparités importantes. 77,95% sont concentrés dans 5 régions: Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Souss-Massa.
La région de Rabat-Salé-Kénitra bénéficie de près de 22,91% des dépenses du personnel.
Cette concentration s’explique par le regroupement des administrations centrales à Rabat. Il est important de relever l’absence de corrélation entre la répartition des dépenses de personnel par région et la contribution du PIB.
Au niveau de la région de Casablanca-Settat où la part du PIB est la plus élevée (32,3%), les dépenses de personnel ne représentent que 15,84%. Les 4 régions de Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Marrakech-Safi ont contribué à hauteur de 59,9% dans la production de la richesse nationale et accaparent 47,68% des dépenses de personnel. Les huit autres régions absorbent 52,32% de cette masse salariale mais ne contribuent qu’a hauteur de 40,1% au PIB.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/fonction-publique-plus-de-55-400-departs-a-la-retraite-dici-2024/feed 0
Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 20 octobre 18H00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-20-octobre-18h00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-20-octobre-18h00#respond Tue, 20 Oct 2020 17:07:37 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358444

Entre hier à 18H00 et aujourd’hui à 18H00 3.254 nouveaux cas soit un cumul de 179.003 cas à ce jour 2.417 guérisons soit un cumul de 148.838 à ce jour 51 nouveaux décès donc un cumul de 3.027 à ce jour.]]>

Entre hier à 18H00 et aujourd’hui à 18H00


3.254 nouveaux cas soit un cumul de 179.003 cas à ce jour
2.417 guérisons soit un cumul de 148.838 à ce jour
51 nouveaux décès donc un cumul de 3.027 à ce jour.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-20-octobre-18h00/feed 0
Asilah : Les traiteurs et organisateurs de fêtes appellent à la rescousse https://aujourdhui.ma/societe/asilah-les-traiteurs-et-organisateurs-de-fetes-appellent-a-la-rescousse https://aujourdhui.ma/societe/asilah-les-traiteurs-et-organisateurs-de-fetes-appellent-a-la-rescousse#respond Tue, 20 Oct 2020 15:00:12 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358373

Ils viennent d’observer un sit-in afin d’attirer l’attention des responsables sur leur situation Après une période de près de huit mois d’arrêt total de leur activité et comme partout au Maroc, les traiteurs et organisateurs de fêtes à Asilah ont beaucoup plus de difficultés à se prendre en charge et à subvenir aux besoins de ...]]>

Ils viennent d’observer un sit-in afin d’attirer l’attention des responsables sur leur situation

Après une période de près de huit mois d’arrêt total de leur activité et comme partout au Maroc, les traiteurs et organisateurs de fêtes à Asilah ont beaucoup plus de difficultés à se prendre en charge et à subvenir aux besoins de leurs familles. A cet effet, des dizaines d’entre eux ont tenu, vendredi 16 octobre, un sit-in devant le pachalik. Ils voulaient à travers ce mouvement de protestation attirer l’attention des responsables sur les conditions déplorables dans lesquelles vit l’ensemble des professionnels, et ce bien avant la crise sanitaire. «Nous réclamons de reprendre, comme d’autres secteurs (cafés, restaurants…) nos activités pour pouvoir surmonter cette crise. Surtout que nous avons eu recours aux crédits pour acheter du nouveau matériel pour nous préparer pour l’été. Nous n’avons plus les moyens de régler le loyer, les frais d’eau et d’électricité et autres pour pouvoir survivre à cette crise», fait savoir Abderahim Bouhaja, organisateur de fêtes à Asilah.

Vente du matériel pour le règlement des dettes

Avec les incertitudes qui continuent de planer sur la reprise de leur activité, beaucoup de professionnels se disent contraints de vendre leur matériel pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles et le règlement de leurs dettes qu’ils ne cessent d’accumuler bien avant l’entrée en vigueur du confinement sanitaire. «Mais ce n’est pas facile de trouver preneur pour ce genre de matériel en ces temps difficiles», regrette M. Bouhaja.
Notons que comme les autres secteurs d’activité à Asilah, les traiteurs et les organisateurs des fêtes ont été pris de court par la pandémie. Bien avant l’arrivée de la pandémie et l’entrée en vigueur du confinement sanitaire, ils souffraient déjà d’une baisse de leurs activités, mais ils étaient en pleine préparation pour l’été, dont le secteur dépend beaucoup. Avec l’assouplissement des restrictions sanitaires, «nous avons espéré, comme les autres secteurs d’activité, reprendre nos activités et nous rattraper d’une période d’arrêt de nos activités. Mais avec le maintien de l’interdiction de fêtes et tout autre type de rassemblement, nous avons raté la saison et nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer», regrette M. Bouhaja.

Demande de soutien

Les protestataires ont fait part qu’ils ont continué à multiplier les demandes du soutien aux responsables pour pouvoir sortir de cette impasse. «Nous avons hâte, tout en observant un strict respect des restrictions sanitaires, de reprendre notre activité dont dépendent plusieurs secteurs, dont les neggafates, les maquilleuses, les boulangeries et les marchands des fruits et légumes», dit M. Bouhaja, tout en déplorant le fait que dans le cas des petits commerces non structurés, les professionnels ne bénéficient pas de l’aide financière de l’Etat.
Les protestataires ont procédé à l’issue de ce sit-in à la constitution d’un comité de dialogue avec le pacha, qui leur a promis de faire entendre leurs voix auprès des responsables.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/asilah-les-traiteurs-et-organisateurs-de-fetes-appellent-a-la-rescousse/feed 0
Accidents de la circulation : 13 morts et 2.090 blessés la semaine dernière https://aujourdhui.ma/societe/accidents-de-la-circulation-13-morts-et-2-090-blesses-la-semaine-derniere https://aujourdhui.ma/societe/accidents-de-la-circulation-13-morts-et-2-090-blesses-la-semaine-derniere#respond Tue, 20 Oct 2020 14:56:44 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358434

Treize (13) personnes ont trouvé la mort et 2.090 autres ont été blessées, dont 64 grièvement, dans 1.551 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 12 au 18 octobre, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ces accidents sont dus principalement à l’inadvertance ...]]>

Treize (13) personnes ont trouvé la mort et 2.090 autres ont été blessées, dont 64 grièvement, dans 1.551 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 12 au 18 octobre, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Ces accidents sont dus principalement à l’inadvertance des conducteurs, au non-respect de la priorité, à l’excès de vitesse, à l’inadvertance des piétons, à la perte de contrôle, au non-respect de la distance de sécurité, au changement de direction sans usage de signal, au changement de direction non autorisé, au non-respect du stop, à la circulation sur la voie de gauche, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation en sens interdit, à la conduite en état d’ivresse et au dépassement défectueux, a précisé la DGSN dans un communiqué.

Concernant les opérations de contrôle et de répression des infractions, les services de sûreté ont enregistré 43.317 contraventions et rédigé 12.624 procès-verbaux qui ont été soumis au parquet, alors que 30.693 amendes transactionnelles ont été recouvrées, selon la même source.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/accidents-de-la-circulation-13-morts-et-2-090-blesses-la-semaine-derniere/feed 0
Grâce à la Fondation Al Omrane : L’école publique Sidi Abdellah se dote d’une nouvelle bibliothèque https://aujourdhui.ma/societe/grace-a-la-fondation-al-omrane-lecole-publique-sidi-abdellah-se-dote-dune-nouvelle-bibliotheque https://aujourdhui.ma/societe/grace-a-la-fondation-al-omrane-lecole-publique-sidi-abdellah-se-dote-dune-nouvelle-bibliotheque#respond Tue, 20 Oct 2020 14:53:45 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358430

Une initiative salutaire est à mettre à l’actif de la Fondation Al Omrane. Celle-ci a mis à disposition une bibliothèque clé en main dans l’école publique Sidi Abdellah à Salé. Cette bibliothèque comprend des tables modulables, chaises et un rayonnage avec livres, dictionnaires et des histoires pour les élèves relevant des différents niveaux du primaire ...]]>

Une initiative salutaire est à mettre à l’actif de la Fondation Al Omrane. Celle-ci a mis à disposition une bibliothèque clé en main dans l’école publique Sidi Abdellah à Salé.

Cette bibliothèque comprend des tables modulables, chaises et un rayonnage avec livres, dictionnaires et des histoires pour les élèves relevant des différents niveaux du primaire (du niveau 1 au niveau 6). Cet équipement bénéficie à 450 élèves.

Fidèle à son axe stratégique plaçant l’enfance au centre de son plan d’action, la Fondation Al Omrane offre cette bibliothèque dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action au titre de l’année 2020.

Cette action est le fruit d’un partenariat avec le ministère de l’éducation nationale qui se concrétise à travers la collaboration directe de ses délégations provinciales. A noter que la Fondation Al Omrane a initié ces actions d’équipements et fournitures des livres et bibliothèques à la ville de Chrafate en octobre 2018, notamment avec le groupe scolaire Yassamine et également à la ville d’Agadir en janvier 2020 avec l’école Mehdi Benbarka.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/grace-a-la-fondation-al-omrane-lecole-publique-sidi-abdellah-se-dote-dune-nouvelle-bibliotheque/feed 0
Lutte contre le covid-19 : Des lauréats primés à El Jadida https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-le-covid-19-des-laureats-primes-a-el-jadida https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-le-covid-19-des-laureats-primes-a-el-jadida#respond Tue, 20 Oct 2020 14:30:17 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358407

L’association provinciale des affaires culturelles à El Jadida a révélé les noms des lauréats de la compétition en art de la persuasion, organisée à distance en septembre et octobre sur la lutte contre le covid-19. Ainsi, 3 lauréats de chaque catégorie des enfants de 11 à 15 ans et des jeunes de 16 à 21 ...]]>

L’association provinciale des affaires culturelles à El Jadida a révélé les noms des lauréats de la compétition en art de la persuasion, organisée à distance en septembre et octobre sur la lutte contre le covid-19.

Ainsi, 3 lauréats de chaque catégorie des enfants de 11 à 15 ans et des jeunes de 16 à 21 ans ont été primés lors de cette compétition organisée sous le thème «Nous sommes tous concernés», indique un communiqué de l’association, rappelant que les candidats devaient envoyer des séquences vidéo ne dépassant pas 3 minutes autour du thème de la lutte contre le nouveau coronavirus. Les premières places de la première catégorie sont revenues respectivement à Taha Acharf El Bekkali de la commune d’Azemmour, à Zakaria Mazili et Ismail Bekbachi, tous deux de la commune Had Oulad Frej, alors que celles de la deuxième catégorie sont revenues à Ayman Harid, Nada Slimani et Fatima Zehra Marghati de la commune d’El Jadida. Les lauréats se sont distingués par leur enregistrement vidéo renfermant des discours convaincants appelant à consacrer l’esprit de solidarité collective entre les individus et à faire preuve à la fois de vigilance et de civisme pour endiguer la propagation du virus, tout en insistant sur la nécessité de respecter les mesures préventives décidées par les autorités compétentes. Cette compétition a été lancée, en coordination avec la province d’El Jadida, afin de permettre aux enfants et jeunes de s’impliquer dans les efforts de lutte contre cette pandémie, d’exprimer leurs points de vue et de contribuer aux efforts de sensibilisation.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-le-covid-19-des-laureats-primes-a-el-jadida/feed 0
La présidence du ministère public et ONU Femmes unis contre les violences faites aux femmes et aux filles https://aujourdhui.ma/societe/la-presidence-du-ministere-public-et-onu-femmes-unis-contre-les-violences-faites-aux-femmes-et-aux-filles https://aujourdhui.ma/societe/la-presidence-du-ministere-public-et-onu-femmes-unis-contre-les-violences-faites-aux-femmes-et-aux-filles#respond Tue, 20 Oct 2020 14:00:08 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358369

Une vidéo de sensibilisation à ce phénomène vient d’être lancée La présidence du ministère public, en partenariat avec ONU Femmes, lance une vidéo de sensibilisation à la violence faite aux femmes et aux filles lors de la crise de Covid-19. A travers la production de cette vidéo, il s’agit de sensibiliser le grand public à ...]]>

Une vidéo de sensibilisation à ce phénomène vient d’être lancée

La présidence du ministère public, en partenariat avec ONU Femmes, lance une vidéo de sensibilisation à la violence faite aux femmes et aux filles lors de la crise de Covid-19. A travers la production de cette vidéo, il s’agit de sensibiliser le grand public à l’existence et la disponibilité de services judiciaires dédiés à la lutte contre ce fléau et à la prise en charge des femmes victimes de violences afin de garantir l’accès à leurs droits.

La situation au Maroc comme à l’instar des pays du monde entier s’est aggravée avec l’isolement, le confinement et la multiplication des charges et du stress liés aux responsabilités du foyer et à la garde des enfants. Figure également la perte des moyens de subsistance associés à la restriction des possibilités de contact social et à l’accès limité aux services et au soutien de la communauté. Il est important de signaler que le ministère public a renforcé les cellules de prise en charge des femmes victimes des violences qui existent depuis des années dans toutes les juridictions du Royaume. Ces cellules ont pour but d’accueillir et d’aider les femmes victimes de violence à obtenir leurs droits. Dès le début de la crise liée à la pandémie de Covid-19, la présidence du ministère public a mis en place différents moyens permettant aux victimes de s’adresser aux tribunaux et de déclarer les cas de violence qu’elles subissent et ceci, notamment, à travers la publication sur son site web des annuaires de l’ensemble des tribunaux du Royaume (numéros de téléphone, adresse mail, et fax). Figure ainsi la notification via les numéros de téléphone attribués aux plaintes au sein des parquets généraux des différents tribunaux du Royaume. Il faut aussi relever la mise en place de plateformes électroniques pour chaque tribunal, afin qu’une victime puisse déclarer et porter plainte, sans besoin de se déplacer physiquement à un tribunal. Ces mesures concernent également la notification via la plateforme d’écoute «Kolona Maak» de l’Union nationale des femmes du Maroc (UNFM) au numéro gratuit 8350.

Cette plateforme reçoit les plaintes des femmes 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, et les transmet immédiatement au parquet et aux services compétents de la police judiciaire. A noter que ces différents recours restent disponibles après le confinement et peuvent également être consultés sur le site de l’ONU Femmes Maroc à travers la publication des «Recours associatifs et institutionnels disponibles pour les femmes victimes de violence pendant le confinement».

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/la-presidence-du-ministere-public-et-onu-femmes-unis-contre-les-violences-faites-aux-femmes-et-aux-filles/feed 0
Tétouan : 32 établissements scolaires ouvrent au titre de l’année scolaire 2020-2021 https://aujourdhui.ma/societe/tetouan-32-etablissements-scolaires-ouvrent-au-titre-de-lannee-scolaire-2020-2021 https://aujourdhui.ma/societe/tetouan-32-etablissements-scolaires-ouvrent-au-titre-de-lannee-scolaire-2020-2021#respond Tue, 20 Oct 2020 10:17:34 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=358396

Pour répondre à l’augmentation du nombre d’élèves de différents niveaux d’étude Tétouan poursuit le renforcement de son infrastructure éducative afin de répondre à l’augmentation du nombre d’élèves de différents niveaux d’étude. A cet effet et selon la délégation provinciale du ministère de l’éducation nationale, la province sera dotée de quelque 164 projets, notamment des écoles ...]]>

Pour répondre à l’augmentation du nombre d’élèves de différents niveaux d’étude

Tétouan poursuit le renforcement de son infrastructure éducative afin de répondre à l’augmentation du nombre d’élèves de différents niveaux d’étude. A cet effet et selon la délégation provinciale du ministère de l’éducation nationale, la province sera dotée de quelque 164 projets, notamment des écoles primaires, des collèges, des lycées et des internats, destinés à être répartis sur son territoire. Parmi lesquels, figurent 32 établissements scolaires, qui sont déjà opérationnels depuis le début de l’année scolaire 2020-2021.

D’ailleurs en ce temps de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, ce renforcement de l’offre scolaire a permis d’aider au respect de la distanciation physique, des gestes barrières et d’autres restrictions sanitaires liées afin de préserver la sécurité et la santé des élèves ainsi que les personnels enseignants et éducatifs. Le ministère de l’éducation nationale vise par l’ouverture de ces nouveaux établissements scolaires et d’internats à contribuer à réduire le surpeuplement des classes et la lutte contre l’abandon scolaire, dont la province, particulièrement les zones périphériques et rurales, a beaucoup souffert.

Il est à noter que les 164 projets réalisés ou en cours de réalisation dans cette province permettent l’amélioration de la qualité de l’offre scolaire et le renforcement de la scolarisation des filles dans le monde rural, dont le département de tutelle a fait l’une de ses priorités.

Rappelons qu’en ce temps de crise sanitaire, les écoles primaires, les collèges et les lycées publics ou privés dans la province de Tétouan connaissent une mobilisation de tous les intervenants, notamment les équipes pédagogiques et éducatives ainsi que les associations des parents d’élèves et même les familles, en vue d’assurer la bonne marche des cours et les activités parascolaires au titre de cette année scolaire. Et comme c’est le cas pour la plupart des établissements scolaires dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les cours se poursuivent dans cette province en présentiel et en application du protocole sanitaire spécial instauré par le département de tutelle.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/tetouan-32-etablissements-scolaires-ouvrent-au-titre-de-lannee-scolaire-2020-2021/feed 0