Société – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Wed, 12 May 2021 16:14:20 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.4 L’association œuvre depuis avril 2020 : Yatimi offre en ce Ramadan un appartement meublé à une veuve et ses 3 enfants https://aujourdhui.ma/societe/lassociation-oeuvre-depuis-avril-2020-yatimi-offre-en-ce-ramadan-un-appartement-meuble-a-une-veuve-et-ses-3-enfants https://aujourdhui.ma/societe/lassociation-oeuvre-depuis-avril-2020-yatimi-offre-en-ce-ramadan-un-appartement-meuble-a-une-veuve-et-ses-3-enfants#respond Wed, 12 May 2021 17:00:39 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376270

Très louable. L’association Yatimi vient d’offrir, en ce Ramadan, un appartement meublé à une veuve prénommée «Habiba», également mère de 3 enfants. «Un geste qui a fait la joie et le bonheur de la jeune maman qui joue à la fois le rôle de la mère et du père», s’exprime la structure associative à propos ...]]>

Très louable. L’association Yatimi vient d’offrir, en ce Ramadan, un appartement meublé à une veuve prénommée «Habiba», également mère de 3 enfants.

«Un geste qui a fait la joie et le bonheur de la jeune maman qui joue à la fois le rôle de la mère et du père», s’exprime la structure associative à propos de la bénéficiaire. Pour Yatimi, cette mère a, malgré toutes les difficultés, tenu à assurer une éducation pour ses enfants qui excellent dans leur parcours scolaire. «Un critère déterminant dans le choix de la famille bénéficiaire de l’appartement», précise l’association dont l’objectif est d’encourager les mères célibataires pour assurer l’éducation de leurs enfants. Pour rappel, l’association Yatimi est active depuis avril 2020. Elle est, comme elle l’indique, entièrement dédiée au suivi et à la prise en charge des orphelins sur l’ensemble du territoire. De par la collaboration avec les différentes associations régionales, plus de 400 orphelins ont bénéficié des services de l’association. Vivement d’autres.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/lassociation-oeuvre-depuis-avril-2020-yatimi-offre-en-ce-ramadan-un-appartement-meuble-a-une-veuve-et-ses-3-enfants/feed 0
Recherche scientifique : 69 projets marocains financés par «Horizon 2020» https://aujourdhui.ma/societe/recherche-scientifique-69-projets-marocains-finances-par-horizon-2020 https://aujourdhui.ma/societe/recherche-scientifique-69-projets-marocains-finances-par-horizon-2020#respond Wed, 12 May 2021 16:32:02 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376271

Le Maroc est le premier partenaire de la rive sud de la Méditerranée du programme européen de recherche «Horizon 2020». En effet, le pays a bénéficié jusqu’à fin 2020 du financement de 69 projets impliquant 82 équipes de recherche publiques et privées avec un budget global de 6,81 millions d’euros, selon un communiqué du département ...]]>

Le Maroc est le premier partenaire de la rive sud de la Méditerranée du programme européen de recherche «Horizon 2020».

En effet, le pays a bénéficié jusqu’à fin 2020 du financement de 69 projets impliquant 82 équipes de recherche publiques et privées avec un budget global de 6,81 millions d’euros, selon un communiqué du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique faisant référence au dernier bilan de la Commission européenne. Ainsi, 39 équipes appartiennent aux universités (9 de l’Université Mohammed V, 7 de l’Université Cadi Ayyad, 7 de l’Université Al Akhawayen, 4 de l’Université Moulay Ismail, 3 de l’Université Hassan II, 3 de l’Université Ibn Zohr, 2 de l’Université Sidi Mohammed ben Abdellah, 2 de l’Université Chouaib Doukkali, 1 de l’Université Abdelmalek Essaâdi et 1 de l’Université Ibn Tofail). Sont aussi concernés, 29 équipes des établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas des universités ou des établissements de recherche, 9 des entreprises privées et 5 des administrations publiques.

Dans ces projets, les principaux partenaires du Maroc sont la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni. «Ce résultat vient confirmer une fois de plus le dynamisme et la performance des universités nationales et des chercheurs marocains», indique la même source. Notons que le programme européen de recherche «Horizon 2020» dispose d’une enveloppe budgétaire de 80 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Il finance des projets de recherche interdisciplinaires et innovants couvrant l’ensemble de la chaîne de l’innovation, depuis l’idée jusqu’au marché.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/recherche-scientifique-69-projets-marocains-finances-par-horizon-2020/feed 0
Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-12-mai-2021-a-16h00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-12-mai-2021-a-16h00#respond Wed, 12 May 2021 16:14:20 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376292

Entre hier à 16H00 et aujourd’hui à 16H00 268 nouveaux cas soit un cumul de 514.432 cas à ce jour. 288 guérisons soit un cumul de 501.692 à ce jour. 5 nouveaux décès donc un cumul de 9.088 à ce jour. Nombre de personnes vaccinées au 12 mai 16H00 1ère dose 5.994.379 2ème dose 4.441.667]]>

Entre hier à 16H00 et aujourd’hui à 16H00

268 nouveaux cas soit un cumul de 514.432 cas à ce jour.
288 guérisons soit un cumul de 501.692 à ce jour.
5 nouveaux décès donc un cumul de 9.088 à ce jour.

Nombre de personnes vaccinées au 12 mai 16H00
1ère dose
5.994.379
2ème dose
4.441.667

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-12-mai-2021-a-16h00/feed 0
Centres pénitentiaires : La numérisation se déploie https://aujourdhui.ma/societe/centres-penitentiaires-la-numerisation-se-deploie https://aujourdhui.ma/societe/centres-penitentiaires-la-numerisation-se-deploie#respond Wed, 12 May 2021 10:23:36 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376234

La délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion publie son rapport annuel La DGAPR a œuvré à l’élaboration d’un guide de gestion des détenus dangereux, destiné à tous les employés des établissements pénitentiaires. Sécurité et sûreté étaient les principales résolutions de la DGAPR en 2020. La délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à ...]]>

La délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion publie son rapport annuel

La DGAPR a œuvré à l’élaboration d’un guide de gestion des détenus dangereux, destiné à tous les employés des établissements pénitentiaires.

Sécurité et sûreté étaient les principales résolutions de la DGAPR en 2020. La délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), qui vient de publier son rapport d’activité, a poursuivi ses efforts pour renforcer la sécurité et la sûreté dans les établissements pénitentiaires, à travers la sécurisation des installations et des bâtiments, la fourniture des équipements de sécurité nécessaires et la rationalisation de la gestion des ressources humaines en charge de la garde et de la sécurité. Concrètement, l’année 2020 a été marquée par l’équipement de nouveaux pénitenciers de systèmes de surveillance électronique dans le but de contrôler tous les mouvements au sein de ces établissements, de mettre fin à l’introduction d’objets interdits, de surveiller les zones sensibles et difficiles d’accès, de documenter les événements qui s’y déroulent, de déterminer les responsabilités et de diligenter une intervention en cas d’urgence. Selon le rapport, 29 établissements pénitentiaires sont équipés de systèmes numériques avancés de surveillance par caméra, connectés à une salle de surveillance centrale. En outre, 33 autres établissements disposent d’un système de vidéosurveillance, alors que 6 établissements ont vu leurs systèmes renforcés à travers le renforcement et le remplacement des caméras et des appareils de monitoring.

Afin de faciliter l’opération de contrôle et d’inspection pour assurer la sécurité de l’établissement pénitentiaire, des détenus et des employés, ainsi que des usagers, les prisons ont été équipées d’un nombre important de matériels et d’équipements électroniques pour détecter les objets interdits, a indiqué la même source, notant que ces mesures logistiques ont été renforcées par les mesures de sécurité habituelles qui contribuent à réduire les violations et les agressions et mettre fin à l’introduction d’objets interdits. Ces mesures, a ajouté le rapport, permettront une évolution très positive des indicateurs de sécurité. Le nombre de contraventions notifiées au ministère public est passé de 14.461 affaires en 2019 à 13.356 affaires en 2020, soit une baisse de 7,64%. Au cours de la même période, le nombre de saisies de drogues a diminué de 1.269 cas à 773, soit un recul de 39%, alors que le nombre de saisies de téléphones portables est passé de 858 à 218, soit une baisse de 74,59%. Le nombre de cas de saisies d’argent a été ramené de 548 à 213 cas, soit -61,13%. Concernant l’évaluation de l’’introduction des paniers repas dans les établissements pénitentiaires, le rapport a révélé que cette mesure a permis de réduire largement le nombre de saisies de produits illicites en 2019 par rapport à 2016, avant l’entrée en vigueur de l’interdiction. En effet, les cas de possession de drogue ont diminué de 48,16%, les saisies de téléphones portables de 91,73%, les saisies d’argent de 63,80% et le nombre de saisies d’objets tranchants de 47,08%.

En matière d’allègement de la charge de travail des employés, 52% des fonctionnaires affectés au contrôle et à l’inspection des paniers d’approvisionnement ont été dispensés de ces tâches.
Par ailleurs, le rapport souligne que la DGAPR a œuvré à l’élaboration d’un guide de gestion des détenus dangereux, destiné à tous les employés des établissements pénitentiaires, en particulier ceux qui sont en contact quotidien et direct avec les détenus de la catégorie des dangereux, dont le comportement pourrait être une menace pour la sécurité et la sûreté en général, nécessitant des mesures sécuritaires renforcées. Ce guide vise, d’après le rapport, à orienter les fonctionnaires vers les mesures et procédures à adopter pour gérer cette catégorie de détenus, conformément aux normes internationales stipulant la protection des droits de l’Homme et la préservation de la dignité humaine, ainsi que dans le respect des dispositions de la loi 23/98 régissant les établissements pénitentiaires, du décret portant son application et des procédures de gestion sécuritaire.
Au cours de l’année 2020, la DGAPR a travaillé sur l’aménagement de nouveaux quartiers dédiés à cette catégorie de détenus dans certains établissements pénitentiaires, le but étant de mettre en œuvre un système de classification dans le plein respect des lois réglementaires en vigueur, des principes fondamentaux des droits de l’Homme et des règles de traitement des détenus, a conclu le rapport.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/centres-penitentiaires-la-numerisation-se-deploie/feed 0
Lutte contre la production de sacs en plastique interdits : Démantèlement d’un atelier clandestin à Benslimane https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-la-production-de-sacs-en-plastique-interdits-demantelement-dun-atelier-clandestin-a-benslimane https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-la-production-de-sacs-en-plastique-interdits-demantelement-dun-atelier-clandestin-a-benslimane#respond Wed, 12 May 2021 10:18:34 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376225

La lutte contre la production de sacs en plastique interdits se poursuit. Pas plus tard que lundi, le Comité régional mixte composé du ministère de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, de l’Autorité locale et de la Gendarmerie royale a procédé au démantèlement d’un atelier clandestin de production de sacs en plastique interdits ...]]>

La lutte contre la production de sacs en plastique interdits se poursuit.

Pas plus tard que lundi, le Comité régional mixte composé du ministère de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, de l’Autorité locale et de la Gendarmerie royale a procédé au démantèlement d’un atelier clandestin de production de sacs en plastique interdits au douar Oulad Chatane dans la commune de Fedalat dans la région de Benslimane.

Ce procédé a permis la saisie de plus de 990 kg de matières premières, 154 kg d’emballages plastiques fabriqués, 125 kg de déchets plastiques et 6 mécanismes utilisés dans la fabrication de sacs interdits. Les autorités ont également saisi toutes les machines et tous les équipements utilisés dans cette unité clandestine, ainsi que les matières plastiques utilisées à cet effet. Notons qu’une enquête judiciaire est ouverte dans ce sens.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/lutte-contre-la-production-de-sacs-en-plastique-interdits-demantelement-dun-atelier-clandestin-a-benslimane/feed 0
Covid-19: La prière de l’Aid Al-Fitr ne sera pas accomplie dans les Moussalas et les mosquées https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-la-priere-de-laid-al-fitr-ne-sera-pas-accomplie-dans-les-moussalas-et-les-mosquees https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-la-priere-de-laid-al-fitr-ne-sera-pas-accomplie-dans-les-moussalas-et-les-mosquees#respond Tue, 11 May 2021 21:33:12 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376195

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, mardi, qu’il a été décidé de ne pas accomplir la Prière de l’Aid Al-Fitr dans les Moussalas et les mosquées, en raison de l’affluence observée à cette occasion et des difficultés de garantir les conditions de distanciation. « Dans le cadre des mesures préventives pour faire ...]]>

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, mardi, qu’il a été décidé de ne pas accomplir la Prière de l’Aid Al-Fitr dans les Moussalas et les mosquées, en raison de l’affluence observée à cette occasion et des difficultés de garantir les conditions de distanciation.

« Dans le cadre des mesures préventives pour faire face à la pandémie, il a été décidé que la prière de l’Aid Al-Fitr ne sera pas accomplie dans les Moussalas et les mosquées eu égard à l’affluence observée à cette occasion et aux difficultés de garantir les conditions de distanciation », précise le ministère dans un communiqué.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-la-priere-de-laid-al-fitr-ne-sera-pas-accomplie-dans-les-moussalas-et-les-mosquees/feed 0
La situation épidémiologique au 11 mai 2021 à 16H00 https://aujourdhui.ma/societe/la-situation-epidemiologique-au-11-mai-2021-a-16h00 https://aujourdhui.ma/societe/la-situation-epidemiologique-au-11-mai-2021-a-16h00#respond Tue, 11 May 2021 16:22:58 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376181

242 nouveaux cas soit un cumul de 514.164 cas à ce jour. 258 guérisons soit un cumul de 501.404 à ce jour. 6 nouveaux décès donc un cumul de 9.083 à ce jour. Nombre de personnes vaccinées au 11 mai 16H00 1ère dose 5.903.593 2ème dose 4.414.056]]>

242 nouveaux cas soit un cumul de 514.164 cas à ce jour.
258 guérisons soit un cumul de 501.404 à ce jour.
6 nouveaux décès donc un cumul de 9.083 à ce jour.

Nombre de personnes vaccinées au 11 mai 16H00
1ère dose
5.903.593
2ème dose
4.414.056

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/la-situation-epidemiologique-au-11-mai-2021-a-16h00/feed 0
Un refuge pour les chiens et chats errants à Tanger dans le pipe https://aujourdhui.ma/societe/un-refuge-pour-les-chiens-et-chats-errants-a-tanger-dans-le-pipe https://aujourdhui.ma/societe/un-refuge-pour-les-chiens-et-chats-errants-a-tanger-dans-le-pipe#respond Tue, 11 May 2021 16:00:35 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376146

Ces animaux continuent de présenter un danger pour les habitants Tanger connaît une recrudescence du phénomène des chiens et chats errants que les représentants de la société civile et de simples tangérois ne cessent d’appeler les responsables d’intervenir pour la prise en charge de ces animaux abandonnés, qui continuent de présenter un danger pour les ...]]>

Ces animaux continuent de présenter un danger pour les habitants

Tanger connaît une recrudescence du phénomène des chiens et chats errants que les représentants de la société civile et de simples tangérois ne cessent d’appeler les responsables d’intervenir pour la prise en charge de ces animaux abandonnés, qui continuent de présenter un danger pour les habitants et nuisent également à l’image de la métropole. C’est dans ce contexte que la ville est destinée à se doter d’un nouveau refuge pour les chiens et chats errants pour une enveloppe budgétaire globale de cinq millions de dirhams. Très attendue, la mise en place de cette future structure communale est le fruit d’un projet de convention, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors des travaux de la première séance de la session ordinaire du conseil communal de Tanger présidée, jeudi 6 mai, par le maire Mohamed Bachir Abdellaoui.

Ce projet de convention, liant la commune au ministère de l’intérieur (à travers la direction générale des collectivités territoriales-DGCT) ainsi que d’autres partenaires concernés, dont des ONG œuvrant dans la défense des animaux, prévoit d’équiper le nouveau refuge d’un dispensaire pour animaux permettant aux chiens et chats de se faire stériliser, vacciner et soigner conformément aux normes internationales en vigueur. Une équipe de spécialistes de services vétérinaires et des acteurs associatifs (bénéficiant d’une expérience dans le domaine) auront pour mission de prendre en charge toutes les pathologies animales, dont les plus fréquentes chez les chiens et chats et à leur tête la rage.

Organisés au titre du mois de mai 2019, les travaux de cette assemblée ont été marqués par l’approbation de la plupart des points inscrits à l’ordre du jour de cette première séance. Parmi lesquels, figure le premier projet de convention de coopération entre les deux villes de Tanger et Mombasa au Kenya et le deuxième liant la ville du détroit à Veracruz au Mexique. Cette première séance a connu l’adoption d’un projet de convention pour la réhabilitation du réseau d’eau et d’assainissement liquide dans l’ancienne médina, dont les travaux de rénovation et de restauration (lancés il y a un an) vont bon train. Très dépendant du tourisme, qui est parmi les secteurs les plus impactés par la crise sanitaire et économique, les artisans et les bazaristes considèrent ces travaux de rénovation comme des préparatifs jouant en faveur de l’amélioration de l’attractivité touristique pour l’après la période difficile de la Covid.

Dans ce même contexte, les élus communaux ont procédé à l’approbation d’un projet de partenariat visant l’acquisition et la mise en place d’installations sanitaires publiques dans les principales rues de la ville. Il s’agit également de l’adoption d’une série de pétitions dont celles concernant la création d’un centre d’hébergement temporaire pour les femmes en situation difficile ainsi que l’aménagement d’un espace d’accueil pour les travailleuses domestiques et un autre de concertation autour de la question du handicap à Tanger.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/un-refuge-pour-les-chiens-et-chats-errants-a-tanger-dans-le-pipe/feed 0
Marrakech : Campagne de solidarité en faveur des artistes de la place de Jemaâ El Fna https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-campagne-de-solidarite-en-faveur-des-artistes-de-la-place-de-jemaa-el-fna https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-campagne-de-solidarite-en-faveur-des-artistes-de-la-place-de-jemaa-el-fna#respond Tue, 11 May 2021 15:30:42 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376151

Des acteurs associatifs et des organismes professionnels du tourisme à Marrakech ont organisé, le week-end dernier, une campagne de solidarité en faveur des artistes de la place mythique de Jemaâ El Fna, privés de leur public et de leurs sources de revenu, en raison de la crise induite par la propagation de la pandémie de ...]]>

Des acteurs associatifs et des organismes professionnels du tourisme à Marrakech ont organisé, le week-end dernier, une campagne de solidarité en faveur des artistes de la place mythique de Jemaâ El Fna, privés de leur public et de leurs sources de revenu, en raison de la crise induite par la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Lors de cette campagne humanitaire, organisée par l’Association Assafou pour le développement, l’association Les clés d’or, l’Association des guides de tourisme, l’Association des organisations touristiques et l’Agence Brand Factory, des paniers alimentaires et des sommes d’argent ont été distribués au profit de six associations représentant les artistes de la scène emblématique de Jemâa El Fna.
Cette campagne de solidarité avec les acrobates, les musiciens, les dresseurs de singes, les charmeurs de serpents, les conteurs d’histoires tirées de la culture orale populaire marocaine, constitue un geste symbolique envers ces artistes qui souffrent des répercussions sociales et économiques lourdes engendrées par la pandémie, qui a lourdement touché le secteur touristique.
A cette occasion, Youssef Mamouni, du comité d’organisation, a félicité les acteurs associatifs et les organismes professionnels du tourisme de Marrakech pour cette initiative caritative, sociale et humanitaire initiée au profit d’une catégorie sociale très chère aux habitants de la cité ocre en particulier et aux Marocains en général.

«Il s’agit de femmes et d’hommes dont les revenus dépendent du public de la mythique place de Jemaâ El Fna, le cœur battant de la cité ocre qui, pendant la pandémie de la Covid-19, s’est engouffrée dans un silence inhabituel imposé par la pandémie de la Covid-19», a ajouté M. Mamouni, exprimant sa gratitude aux autorités locales et au conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech-Safi pour leur soutien à la faveur de la réussite de cette initiative.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-campagne-de-solidarite-en-faveur-des-artistes-de-la-place-de-jemaa-el-fna/feed 0
Covid-19: Les mesures préventives continuent de porter leurs fruits https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-les-mesures-preventives-continuent-de-porter-leurs-fruits https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-les-mesures-preventives-continuent-de-porter-leurs-fruits#respond Tue, 11 May 2021 13:49:28 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=376175

Les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 continuent de porter leurs fruits sur la courbe épidémiologique nationale, a indiqué, mardi à Rabat, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la ...]]>

Les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 continuent de porter leurs fruits sur la courbe épidémiologique nationale, a indiqué, mardi à Rabat, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la santé, Abdelkrim Meziane Bellefquih.

Présentant le bilan bimensuel de la situation épidémiologique dans le Royaume, le responsable a mis en exergue la baisse significative des cas d’infection à la Covid-19 au Royaume (-19.5%) pour quatre semaines consécutives, soulignant que cette amélioration n’est que le fruit du respect des mesures sanitaires mises en place dans le Royaume, notamment pendant le mois sacré du Ramadan.

Cette tendance baissière, poursuit le responsable, a concerné neuf régions du Royaume, à savoir Guelmim-Oued Noun (-50%), l’Oriental (-43.3%), Rabat-Salé-Kénitra (-33.7%), Dakhla-Oued Eddahab (-29%), Marrakech-Safi (-23,1%), Casablanca-Settat (-21.1%), Béni Mellal-Khénifra (-18.2%), Draa-Tafilalet (-8,7%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (-6.7%).

Cependant, une augmentation des cas positifs a été observée en comparaison avec les deux dernières semaines au niveau des régions de Souss-Massa (+23%), Laâyoune-Sakia El Hamra (+28.8%) et Fès-Meknès (+40%).

En outre, les cas actifs sont passés de 5.109 cas il y a deux semaines à 3.878 jusqu’à lundi, soit une baisse de 31.7 %, a-t-il relevé, ajoutant que les indicateurs ont enregistré une régression pour la quatrième semaine consécutive de 20% pour les cas critiques ou sévères admis aux unités de soins intensifs, passant ainsi de 349 cas à 279 cas.

Pour cette même période, M. Meziane Bellefquih a indiqué que le taux de reproduction du virus a également connu une baisse significative en se stabilisant en fin de semaine à 0.90, précisant que le Royaume aspire à atteindre un taux de reproduction inférieur à 0.7.

Le responsable a fait état de 513.922 cas positifs enregistrés au Maroc jusqu’au 10 mai, soit un taux d’incidence de 1.413 par 100.000 habitants, faisant savoir que ces données placent le Maroc à la 39-ème position mondiale et 2-ème au niveau continental en termes de cas positifs.

En outre, M. Bellefquih a indiqué que jusqu’à lundi, 9.077 décès ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 1,8%, contre un taux mondial de 2,1%, soulignant que le taux de guérison s’est stabilisé à 97,5% avec 501.146 personnes rétablies.

Le responsable a également abordé d’autres points tels que la poursuite de la campagne nationale de vaccination au lendemain de la réception de doses supplémentaires du vaccin Sinopharm et l’élargissement de la tranche d’âge de vaccination pour les 50-55 ans.

Le ministère de la Santé exhorte tous les citoyens à continuer à respecter les mesures restrictives, notamment pendant la période d’Aid El Fitr, à poursuivre les efforts consentis et à prendre toutes les dispositions nécessaires, afin d’endiguer la propagation de la pandémie dans notre pays.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-les-mesures-preventives-continuent-de-porter-leurs-fruits/feed 0