Une – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Fri, 26 Feb 2021 12:50:07 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.3 Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement https://aujourdhui.ma/actualite/reunion-ce-vendredi-du-conseil-de-gouvernement https://aujourdhui.ma/actualite/reunion-ce-vendredi-du-conseil-de-gouvernement#respond Fri, 26 Feb 2021 12:50:07 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369592

Un Conseil de gouvernement se réunira ce vendredi soir sous la présidence du Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. Ce conseil, qui se tiendra à 17H30, sera consacré à l’examen d’un projet de décret appelant la Chambre des Représentants et la Chambre des Conseillers à tenir une session extraordinaire, a indiqué le Département du ...]]>

Un Conseil de gouvernement se réunira ce vendredi soir sous la présidence du Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Ce conseil, qui se tiendra à 17H30, sera consacré à l’examen d’un projet de décret appelant la Chambre des Représentants et la Chambre des Conseillers à tenir une session extraordinaire, a indiqué le Département du Chef du gouvernement dans un communiqué.

]]>
https://aujourdhui.ma/actualite/reunion-ce-vendredi-du-conseil-de-gouvernement/feed 0
Développement durable : Où en est la Stratégie nationale ? https://aujourdhui.ma/economie/developpement-durable-ou-en-est-la-strategie-nationale https://aujourdhui.ma/economie/developpement-durable-ou-en-est-la-strategie-nationale#respond Fri, 26 Feb 2021 12:00:27 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369465

La SNDD vise à accélérer la transition vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030. Cette vision se focalise sur sept enjeux prioritaires qui ont été déclinés en 31 axes stratégiques et 137 objectifs. L’heure du bilan a sonné pour la Stratégie nationale de développement durable (SNDD). Après 4 ans de son adoption, cette ...]]>

La SNDD vise à accélérer la transition vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030. Cette vision se focalise sur sept enjeux prioritaires qui ont été déclinés en 31 axes stratégiques et 137 objectifs.

L’heure du bilan a sonné pour la Stratégie nationale de développement durable (SNDD). Après 4 ans de son adoption, cette stratégie devra prendre une nouvelle dynamique en 2021 et s’aligner sur les nouveaux enjeux du moment. En effet, le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement, département de l’environnement, s’attelle actuellement à l’évaluation de la SNDD. L’objectif d’élaborer un plan d’action national à court, moyen et long termes dédié à l’exemplarité de l’administration en matière de développement durable et d’établir une feuille de route pour la refonte des enjeux de cette stratégie en tenant compte des nouvelles donnes nationales ainsi que les engagements internationaux du Maroc. Cette démarche fait suite à la réunion de la Commission nationale de développement (CNDD) qui s’est réunie le 3 juin 2021 appelant à la nécessité d’effectuer une évaluation pour la période 2018-2020 et d’introduire les priorités économiques et sociales relatives à la relance post-Covid tout en prenant en considération l’évolution des engagements internationaux, en particulier la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Il s’agit aussi d’établir des recommandations pour la refonte des enjeux de la SNDD afin de formuler une nouvelle stratégie de développement durable.

Le chemin vers la transition verte engagé

Il faut souligner que l’engagement du Maroc pour le développement durable ne date pas d’hier. Il s’est orienté durant cette dernière décennie vers ce volet qui compte des enjeux multiples, à travers la mise en place d’une stratégie et des projets dans le secteur. La SNDD vise à accélérer la transition vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030. Cette vision se focalise sur sept enjeux prioritaires qui ont été déclinés en 31 axes stratégiques et 137 objectifs. Le diagnostic de la mise en œuvre et le suivi des Objectifs de développement durable (ODD) au Maroc ont démontré que les 31 axes stratégiques et les 137 objectifs de la version actuelle de la SNDD couvrent environ 70% des cibles des 17 ODD de l’Agenda 2030, selon le département de l’environnement qui a mené une étude dans ce cadre. Les travaux de cette étude ont permis d’élargir le processus d’appropriation des ODD par l’ensemble des acteurs, d’identifier les bonnes pratiques et les expériences internationales de mise en œuvre des ODD, d’élaborer un diagnostic de la situation actuelle du Maroc par rapport aux 17 ODD ou encore d’établir un plan d’action pour accélérer le processus de réalisation des ODD, indique la même source. Au niveau international, le Maroc avait d’ailleurs présenté en juillet 2020, lors du Forum de haut niveau sur le développement durable des Nations Unies, sa 2ème communication sur le Rapport national volontaire sur les ODD. Cette présentation a tenu compte des défis auxquels le pays fait face, en l’occurrence la valorisation du capital humain, la création d’emploi pour les jeunes et les femmes, la réduction des inégalités sociales et territoriales, l’accélération des actions de préservation du capital naturel et l’adaptation aux changements climatiques.

L’exemplarité de l’administration s’impose

Dans ce processus initié par le Maroc, le rôle de l’administration est essentiel dans la mesure où elle doit montrer l’exemple. Elle est incitée par le département de tutelle à adopter les mesures nécessaires pour l’optimisation de l’énergie consommée et opter pour des solutions écologiquement responsables. D’où la mise en place d’un plan d’action national à court, moyen et long termes dédié à l’exemplarité de l’administration en matière de développement durable. Cette approche mise sur la généralisation des démarches environnementales au sein des bâtiments publics et l’inscription des administrations publiques dans la logique de gestion et valorisation des déchets. Il s’agit aussi de renforcer les initiatives «Etat employeur responsable», intégrer une approche participative et améliorer la transparence. A côté de cela, ce plan d’action national devra promouvoir la commande publique durable et responsable et développer l’exemplarité des acteurs publics en matière de mobilité.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/developpement-durable-ou-en-est-la-strategie-nationale/feed 0
L’agriculture, véritable secteur florissant dans la région Dakhla Oued-Eddahab https://aujourdhui.ma/economie/lagriculture-veritable-secteur-florissant-dans-la-region-dakhla-oued-eddahab https://aujourdhui.ma/economie/lagriculture-veritable-secteur-florissant-dans-la-region-dakhla-oued-eddahab#respond Fri, 26 Feb 2021 11:47:48 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369460

Elle a généré 2.000.000 journées de travail en 2020 Le secteur agricole occupe, dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, le deuxième rang après la pêche maritime en matière d’emploi en créant en 2020 environ 2.000.000 journées de travail. Le secteur agricole est très florissant dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Cette région dispose d’énormes potentialités ...]]>

Elle a généré 2.000.000 journées de travail en 2020

Le secteur agricole occupe, dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, le deuxième rang après la pêche maritime en matière d’emploi en créant en 2020 environ 2.000.000 journées de travail. Le secteur agricole est très florissant dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Cette région dispose d’énormes potentialités agricoles en matière de production végétale (primeurs sous serres) et de production animale, principalement l’élevage du dromadaire. En effet, la région est caractérisée par un important cheptel qui dépasse 110.000 têtes, de vastes parcours qui s’estiment à environ 12.900.000 ha, en plus de la disponibilité des ressources hydriques souterraines et un climat relativement tempéré sur la zone côtière, ainsi que l’éloignement des sources de pollution, qui ont favorisé le développement d’une agriculture moderne adoptant les technologies récentes d’irrigation pour des productions destinées aux marchés européens et américains.

Le secteur agricole est devenu l’un des principaux pourvoyeurs d’emplois au niveau de cette région dans le sens où l’emploi dans ce secteur est passé de 600.000 journées de travail en 2008 à plus de 2 millions actuellement, favorisant ainsi l’intégration des femmes et des jeunes dans le tissu économique. Alors que la région s’apprête à accueillir un mégaprojet de la station de désalinisation de l’eau de mer qui va créer 10.000 postes d’emplois. «Les projets agricoles réalisés à Dakhla dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud lancé par Sa Majesté le Roi en 2016 avance très bien, et l’une des composantes essentielles de celui-ci consiste en une station de dessalement de l’eau de mer qui sera construite à Dakhla pour un coût total de deux milliards DH et qui permettra l’irrigation de 5.000 ha et dont les travaux débuteront cette année», confie à ALM El Ec-Cherif Larkem, directeur régional de l’agriculture à Dakhla.

Productions végétales

La région de Dakhla-Oued Eddahab est caractérisée essentiellement par la production des primeurs en particulier la tomate cerise et le melon destinés à l’export. En effet, cette région offre des conditions idéales pour la pratique de ces cultures, notamment les conditions climatiques idéales, la photopériode idéale pour les cultures maraîchères et l’indemnité des maladies /insectes (exemple : mouche blanche de la tomate).
Selon la Direction régionale de l’agriculture de Dakhla, la superficie cultivable a atteint pendant la saison 2019-2020 environ 1.000 ha de primeurs sous serre, située dans un rayon de quelques dizaines de kilomètres autour de la ville de Dakhla.

Alors que les cultures fourragères se limitent à 37,5 ha et qui sont pratiquées dans le périmètre irrigué de Tawarta à 4 km de la ville de Dakhla. Ces potentialités associées aux efforts consentis par l’Etat en matière d’incitations, dans le cadre du FDA, ont permis l’installation et l’équipement de plusieurs unités de production des cultures maraîchères sous serre destinées à l’export, sur une superficie de 1.000 ha. Grâce aux conditions climatiques de la région et au savoir-faire des investisseurs, les rendements à l’export réalisés sont très satisfaisants et s’élèvent à 120-220 tonnes/ha pour la tomate, 45-60 t/ha pour le melon, et 100 t/ha pour les poivrons. La production réalisée en 2020 est estimée à plus de 54.000 tonnes, destinée principalement aux marchés européen, canadien et russe. En 2020 la filière des primeurs sous serre a créé 1.700.000 journées de travail, soit 80% d’emploi dans le secteur agricole. La valeur de production de cette filière dépasse 676 millions DH/an et la valeur ajoutée réalisée pour la campagne 2019/2020 est de 200 millions DH.

Productions animales

L’élevage dans la région de Dakhla-Oued-Eddahab occupe une place importante dans le tissu socio-économique, il constitue l’une des principales sources de revenu de la population locale. Le nombre d’éleveurs locaux est estimé l’année dernière à 1.000 et les emplois directs créés à 2.000 permanents.
En effet, l’étendue et l’abondance des parcours et leur capacité de régénération rapide, surtout en année pluvieuse, permettent la pratique et le développement de cette activité économique. La superficie totale des parcours s’élève à près de 13 millions d’hectares, soit plus de 90% de la superficie totale de la région.
Le cheptel de la région est constitué principalement de petits ruminants (70.00 têtes) et des camelins (40.000 têtes) qui sont élevés en extensif tandis que l’élevage bovin est de type intensif et son effectif ne dépasse pas 649 têtes (0,6%).
Les productions en lait de chamelle représentent le deuxième contributeur au chiffre d’affaires du secteur agricole dans la région, bien qu’il crée moins d’emploi. Le potentiel de production en lait de chamelle est estimé à 6.000 t/an, ce qui constitue un potentiel important à valoriser. Pour les productions en viandes rouges elles sont estimées à 1.000 t/an et celles des viandes blanches à 450 t/an, soit 10 à 20% du besoin de la région en viandes blanches.

Produits du terroir

La région de Dakhla-Oued Eddahab se caractérise par des produits du terroir typiques, notamment à base de viande cameline séchée, lait de chamelle, couscous multi-céréales et les PAM, conjugués à un savoir-faire ancestral spécifique. Sur la base de ces potentialités, le Plan agricole régional (PAR) de Dakhla-Oued Eddahab a pris en considération ces opportunités par la programmation de plusieurs projets P II visant le développement et la valorisation des produits du terroir dans la région. Ces projets ont permis de développer et de valoriser les produits phares de la région, la production en 2019 de 20 tonnes de produits du terroir, réalisation d’un chiffre d’affaires de 500.000 DH et l’amélioration des revenus de 100 femmes rurales.
Aussi, l’accompagnement des professionnels de la filière, dans le cadre du PAR, a été couronné par la labellisation des produits phares, à savoir : l’indication géographique protégée du lait de chamelle «Lait de chamelle du Sahara» et le label agricole du fromage frais au lait de chamelle «Fromage Annagua du Sahara».

Structures d’encadrement et organisations professionnelles

Depuis le lancement du PAR dans la région, 551 organisations professionnelles ont été créées. Cependant et à l’exception des OPA créées dans le cadre des projets pilier II, 80% d’entre elles sont de type familial. Autre caractéristique des groupements professionnels dans la région, la représentativité importante de la femme surtout pour les coopératives de produits du terroir. Les productions animales constituent le principal champ d’action des OPA dans la région, suivi des coopératives spécialisées dans les produits du terroir, alors que l’organisation professionnelle de la filière des primeurs sous serre est assurée par des sociétés privées ou bien des groupes de sociétés privées.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/lagriculture-veritable-secteur-florissant-dans-la-region-dakhla-oued-eddahab/feed 0
M’diq-Fnideq : 650 contrats de travail conclus au profit des anciennes «femmes mulets» https://aujourdhui.ma/emploi/mdiq-fnideq-650-contrats-de-travail-conclus-au-profit-des-anciennes-femmes-mulets https://aujourdhui.ma/emploi/mdiq-fnideq-650-contrats-de-travail-conclus-au-profit-des-anciennes-femmes-mulets#respond Fri, 26 Feb 2021 11:40:42 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369535

Les autorités provinciales de M’diq-Fnideq et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) continuent à conclure des contrats de travail au profit des femmes touchées par la crise économique provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et la fermeture du point de passage de Bab Sebta. Cette opération, qui s’inscrit dans ...]]>

Les autorités provinciales de M’diq-Fnideq et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) continuent à conclure des contrats de travail au profit des femmes touchées par la crise économique provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et la fermeture du point de passage de Bab Sebta.

Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, a permis de conclure, jusqu’à présent, environ 650 contrats de travail, au profit d’un groupe de femmes, pour travailler dans des unités industrielles spécialisées dans le recyclage textile situées dans la région, a-t-on appris d’une source de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN).

Dans une déclaration à la MAP, le conseiller d’emploi de l’ANAPEC à la préfecture de M’diq-Fnideq, Yassir Badaou, a souligné que l’Agence a mobilisé tous les cadres nécessaires, en vue de garantir la réussite de cette opération, et ce en coopération avec les autorités provinciales de M’diq-Fnideq, qui ont déployé plusieurs centres de proximité pour accueillir les bénéficiaires. « Nous veillons à réaliser des entretiens de diagnostic de la situation des bénéficiaires, en vue de faciliter leur orientation et leur permettre de bénéficier des offres d’emploi disponibles », a relevé le responsable, précisant que le nombre de contrats de travail signés devrait atteindre 700 vers la fin de cette semaine.

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, en particulier le deuxième axe lié au développement et la création de mécanismes pour attirer les investissements dans la zone d’activités économiques “Tétouan Park”. L’APDN avait souligné auparavant que d’autres initiatives d’emploi sont en cours de mise en place, dans le cadre des efforts déployés pour favoriser la relance économique de la province de Tétouan et de la préfecture de M’diq-Fnideq.

]]>
https://aujourdhui.ma/emploi/mdiq-fnideq-650-contrats-de-travail-conclus-au-profit-des-anciennes-femmes-mulets/feed 0
HCP : Un nouvel indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière https://aujourdhui.ma/economie/hcp-un-nouvel-indice-des-prix-a-la-production-industrielle-energetique-et-miniere https://aujourdhui.ma/economie/hcp-un-nouvel-indice-des-prix-a-la-production-industrielle-energetique-et-miniere#respond Fri, 26 Feb 2021 11:35:54 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369524

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) adopte une nouvelle année de base 2018 au lieu de 2010 de l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière. «Cette nouvelle série a connu l’actualisation de l’échantillon des produits et des entreprises, la révision de la structure des pondérations et l’amélioration de la méthode de calcul», ...]]>

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) adopte une nouvelle année de base 2018 au lieu de 2010 de l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière.

«Cette nouvelle série a connu l’actualisation de l’échantillon des produits et des entreprises, la révision de la structure des pondérations et l’amélioration de la méthode de calcul», relève-t-on du HCP ayant dans ce sens actualisé son panier de référence pour contenir 351 produits et 787 variétés classés par activité, sous-branche et branche conformément à la nouvelle nomenclature marocaine des activités économiques.

Les pondérations des différents niveaux de cette nomenclature ont été actualisées sur la base des nouvelles données sur les structures de la production de 2018. Il est à noter que la série mensuelle, à partir de l’année 2018, de ce nouvel indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière, sera disponible sur le site web institutionnel du HCP.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/hcp-un-nouvel-indice-des-prix-a-la-production-industrielle-energetique-et-miniere/feed 0
Attijariwafa Bank : Plus de 40 MMDH de crédits additionnels distribués en 2020 https://aujourdhui.ma/economie/attijariwafa-bank-plus-de-40-mmdh-de-credits-additionnels-distribues-en-2020 https://aujourdhui.ma/economie/attijariwafa-bank-plus-de-40-mmdh-de-credits-additionnels-distribues-en-2020#respond Fri, 26 Feb 2021 11:33:44 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369529

Attijariwafa Bank dresse le bilan de ses réalisations au titre de l’année 2020. Le groupe a fait preuve durant l’année d’une grande mobilisation pour faire face aux aléas de la crise sanitaire. On note dans ce sens le maintien de l’ensemble des services dans des conditions optimales et dans le strict respect des mesures sanitaires. ...]]>

Attijariwafa Bank dresse le bilan de ses réalisations au titre de l’année 2020. Le groupe a fait preuve durant l’année d’une grande mobilisation pour faire face aux aléas de la crise sanitaire.

On note dans ce sens le maintien de l’ensemble des services dans des conditions optimales et dans le strict respect des mesures sanitaires. Sur le plan opérationnel, Attijariwafa Bank a accompagné plus de 68.700 entreprises, majoritairement des TPME à travers la distribution de 40 milliards de dirhams de crédits additionnels depuis le début de la pandémie au niveau national. Ceci s’est matérialisé par le financement de 6.500 jeunes et porteurs de projets pour un montant de 1,25 milliard de dirhams. Ce financement s’inscrit dans le cadre de l’initiative «Intelaka», correspondant ainsi à 46% du total des crédits accordés par le secteur bancaire. Le Groupe a par ailleurs distribué 18.538 crédits « Damane Oxygène » en faveur des commerçants, artisans et TPE totalisant ainsi un encours de 5,7 milliards de dirhams soit 33% des parts de marché. De même, il a été procédé à l’octroi de 10,7 milliards de dirhams de crédits « Relance » au profit de 12.338 entreprises captant ainsi 30% des parts de marché.

En outre, le Groupe a fait bénéficier 113.000 clients du report d’échéances instauré par le Comité de veille économique. Attijariwafa Bank a connu, par ailleurs, l’inscription de 50.900 autoentrepreneurs , gagnant ainsi 53% des parts de marché. Pour ce qui est du financement des PME, Attijariwafa Bank détient 28% des parts. On note, ainsi, l’octroi de 6,2 milliards de dirhams au profit de 9.192 entités. Ces financements ont été alloués dans le cadre des initiatives « Damane Express », « Damane Attasyr» et « Damane Istitmar ». Le Groupe a par ailleurs formé et accompagné 60.000 TPME, jeunes promoteurs et porteurs de projets via Dar Al Moukawil.

La plateforme digitale « daralmoukawil.com » a drainé, pour sa part, 1,8 million d’utilisateurs. Il est à noter qu’Attijariwafa Bank a réussi au titre de l’exercice 2020 de maintenir un rythme soutenu d’investissements et de poursuivre l’optimisation des délais de règlement des fournisseurs, soit 5 jours en moyenne au bénéficie de 1.000 prestataires de services de la banque en majorité des TPME.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/attijariwafa-bank-plus-de-40-mmdh-de-credits-additionnels-distribues-en-2020/feed 0
Le gouvernement espagnol érige ses relations avec le Maroc en priorité dans la région du Maghreb https://aujourdhui.ma/politique/le-gouvernement-espagnol-erige-ses-relations-avec-le-maroc-en-priorite-dans-la-region-du-maghreb https://aujourdhui.ma/politique/le-gouvernement-espagnol-erige-ses-relations-avec-le-maroc-en-priorite-dans-la-region-du-maghreb#respond Fri, 26 Feb 2021 11:31:05 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369526

Le gouvernement espagnol érige ses relations avec le Maroc en priorité dans la région du Maghreb, soulignant que les liens entre le Maroc et l’Espagne sont marqués par « l’intensité et l’ampleur des intérêts et des défis partagés». «Pour l’Espagne, la relation avec le Maroc est définie à la fois par la proximité géographique et par ...]]>

Le gouvernement espagnol érige ses relations avec le Maroc en priorité dans la région du Maghreb, soulignant que les liens entre le Maroc et l’Espagne sont marqués par « l’intensité et l’ampleur des intérêts et des défis partagés».

«Pour l’Espagne, la relation avec le Maroc est définie à la fois par la proximité géographique et par l’intensité et l’ampleur des intérêts et des défis partagés», affirme le ministère des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération dans la Stratégie d’action extérieure de l’Espagne pour la période 2021/2024. «Ces éléments, sans équivalent avec d’autres pays, exigent en priorité le développement de mécanismes de consultation politique et de coopération multisectorielle aussi larges et intenses que possible », souligne cette stratégie publiée par le ministère sur son site internet.

« Le Maroc est le pays qui compte le plus grand nombre de centres éducatifs espagnols relevant du ministère de l’éducation et de la formation professionnelle, avec plus de 4.500 étudiants », fait noter la même source, précisant que le Royaume accueille également plusieurs structures de l’Institut Cervantès et une représentation chargée de la coopération en matière d’agriculture, de pêche et d’alimentation. La Stratégie d’action extérieure de l’Espagne pour les quatre prochaines années met également l’accent sur le succès de la coopération avec le Maroc dans le domaine de la gestion des flux migratoires illégaux grâce à la collaboration entre les différents départements concernés. Le document, de 111 pages, se félicite également du « poids croissant » de la communauté marocaine dans le tissu économique et social du pays ibérique.

Selon les termes de ce plan fixant les grandes lignes de la politique extérieure de l’Espagne, le pays ibérique envisage d’exercer une « présidence active » en 2021 du Dialogue 5+5 de la Méditerranée occidentale, ainsi que l’organisation du 5ème Forum de l’Union pour la Méditerranée. La promotion du voisinage sud de l’UE et de l’Union pour la Méditerranée figure également parmi les priorités de l’Espagne lors des quatre prochaines années, ajoute le document.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/le-gouvernement-espagnol-erige-ses-relations-avec-le-maroc-en-priorite-dans-la-region-du-maghreb/feed 0
Hausse des prix des matières premières : Le constat de la Fenagri https://aujourdhui.ma/economie/hausse-des-prix-des-matieres-premieres-le-constat-de-la-fenagri https://aujourdhui.ma/economie/hausse-des-prix-des-matieres-premieres-le-constat-de-la-fenagri#respond Fri, 26 Feb 2021 11:26:40 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369512

« Les marchés de matières premières sont en ébullition. Les prix de nombreux produits, notamment ceux du pétrole, du maïs, du sucre et du blé, ont atteint récemment des records », c’est ce que constate la Fédération nationale de l’agroalimentaire (Fenagri) qui alerte sur la hausse continuelle des prix de matières premières et des produits ...]]>

« Les marchés de matières premières sont en ébullition. Les prix de nombreux produits, notamment ceux du pétrole, du maïs, du sucre et du blé, ont atteint récemment des records », c’est ce que constate la Fédération nationale de l’agroalimentaire (Fenagri) qui alerte sur la hausse continuelle des prix de matières premières et des produits de première nécessité observée depuis le deuxième semestre 2020.

En effet, le cours de certaines matières premières agricoles ont accusé une hausse considérable et soutenue depuis le mois de juin 2020, et ce dans un contexte climatique relativement défavorable et une reprise fulgurante de la demande chinoise. « Les cours du blé, du maïs et du sucre ont respectivement augmenté depuis avril 2020 de 45% , 77% et 89%. L’huile de tournesol a rebondi de plus de 90% et le soja à plus de 80% », souligne la Fenagri dans ce sens.

Et de poursuivre que « les analyses marché des banques d’investissements estiment qu’une hausse encore plus considérable est attendue au cours des mois à venir ». La Fenagri note par ailleurs que contrairement à certaines matières premières qui bénéficient des dispositifs mis en place par le Gouvernement permettant d’amortir l’impact de la flambée des cours sur les prix au consommateur, les graines oléagineuses en l’occurrence soja et tournesol sont directement exposées aux fluctuations des cours du marché mondial.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/hausse-des-prix-des-matieres-premieres-le-constat-de-la-fenagri/feed 0
Transport touristique : 57 000 demandes de report des échéances de crédit https://aujourdhui.ma/actualite/transport-touristique-57-000-demandes-de-report-des-echeances-de-credit https://aujourdhui.ma/actualite/transport-touristique-57-000-demandes-de-report-des-echeances-de-credit#respond Fri, 26 Feb 2021 11:25:41 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369522

Le nombre des dossiers de report des échéances de crédit déposés par les transporteurs touristiques et les sociétés de location de courte durée a atteint 57.000, totalisant un encours de crédits de plus de 5 milliards de dirhams. Un communiqué conjoint du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et l’Association professionnelle des sociétés de ...]]>

Le nombre des dossiers de report des échéances de crédit déposés par les transporteurs touristiques et les sociétés de location de courte durée a atteint 57.000, totalisant un encours de crédits de plus de 5 milliards de dirhams.

Un communiqué conjoint du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), indique qu’au regard du nombre important des dossiers à traiter (plus de 57.000 pour plus de 5 MMDH), les banques et les sociétés de financement ont déployé au niveau de leurs agences dans toutes les régions du Royaume les moyens humains et technologiques nécessaires pour y répondre. Et de rappeler que les transporteurs touristiques et les sociétés de location de courte durée ont bénéficié des mesures mises en place par le Comité de Veille économique (CVE) notamment le report des échéances de crédit conformément aux critères d’éligibilité prévus par ce Comité.

Le GPBM et l’APSF, qui confirment l’application des mesures mises en place par le CVE au profit des transporteurs touristiques et les sociétés de location de courte durée, indiquent que plusieurs réunions sanctionnées par des comptes-rendus ont été tenues avec la Fédération nationale du transport touristique du Maroc dans un cadre d’échange transparent, serein et responsable sur les problèmes rencontrés en pratique par les transporteurs touristiques en leur apportant les précisions et les propositions de solutions appropriées, fait savoir la même source. « C’est dans ce même esprit que ce dialogue constructif demeure ouvert pour examiner avec la Fédération nationale du transport touristique du Maroc la liste des demandes déposées auprès des organismes de financement concernés et non satisfaites sur la base des critères prévus et publiés par le CVE », souligne la même source. S’agissant des revendications qui ne concernent pas les membres du GPBM et de l’APSF, elles seront portées à la connaissance des instances du CVE pour examen

]]>
https://aujourdhui.ma/actualite/transport-touristique-57-000-demandes-de-report-des-echeances-de-credit/feed 0
Tanger Med: Le trafic conteneurs bat les records en 2020 https://aujourdhui.ma/economie/tanger-med-le-trafic-conteneurs-bat-les-records-en-2020 https://aujourdhui.ma/economie/tanger-med-le-trafic-conteneurs-bat-les-records-en-2020#respond Fri, 26 Feb 2021 11:17:48 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=369517

Tanger Med réalise une bonne performance au 4ème trimestre de l’année 2020. Les principaux indicateurs de l’activité portuaire au niveau de ce complexe se sont inscrits en nette amélioration atteignant même du record au titre dudit exercice. Pas moins de 5,77 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) ont été manutentionnés à fin décembre écembre ...]]>

Tanger Med réalise une bonne performance au 4ème trimestre de l’année 2020. Les principaux indicateurs de l’activité portuaire au niveau de ce complexe se sont inscrits en nette amélioration atteignant même du record au titre dudit exercice.

Pas moins de 5,77 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) ont été manutentionnés à fin décembre écembre 2020, marquantainsi une hausse de 20% par rapport à la même période de l’année passée dont 1,3 millions de conteneurs EVP manutentionnées sur le 4ème trimestre (+25%).

« La performance en conteneur réalisée à fin 2020 représente un trafic jamais encore atteint par les ports du bassin méditerranéen « , fait savoir l’Autorité portuaire . Et de préciser : « la barre de plus de 500.000 conteneurs EVP manutentionnés par mois a été dépassée à 5 reprises en 2020, avec un nouveau record établi durant le mois de novembre 2020 de 553.164 conteneurs EVP traités ».

Pour ce qui est du transport international routier (TIR), Tanger Med Port Authority recense un trafic camion de 357.331 unités à fin Décembre 2020, soit au même niveau enregistré une année plus tôt, dont 103.684 unités traitées sur le 4ème trimestre 2020 affichant ainsi une hausse de 9% comparé à 2019. Sur le plan financier, Tanger Med à vu son chiffre d’affaires se consolider de 1% pour atteindre les 2,41 milliards de dirhams à fin 2020. Sur le quatrième trimestre 2020, le chiffre d’affaires s’est établit à 649 millions de dirhams, au même niveau que le quatrième trimestre de 2019.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/tanger-med-le-trafic-conteneurs-bat-les-records-en-2020/feed 0