Chroniques

Appel à impliquer nos jeunes dans la can 2025 et la Coupe du monde !

© D.R

La CAN et la Coupe du monde sont de formidables pépinières d’emplois salariés mais aussi de missions bénévoles, les domaines évoqués dans cette note en sont une niche, qui nous seront utiles, au-delà de ces deux événements…

 

L’organisation de la CAN 2025 et de la Coupe du monde 2030 est pour notre pays une chance et un défi.
Une chance car elle peut permettre une mise à niveau extraordinaire de notre pays, dans tous les domaines, dépassant largement le champ purement sportif et en même temps un véritable challenge, évidemment sur le plan infrastructures, sécurité, administratif…mais aussi – peut-être même surtout – sur le plan humain.
Notre propos se limite ici – et c’est déjà énorme – aux besoins immenses qui se posent à nous en termes d’animation, d’encadrement, de médiation, d’accompagnement, de traduction, de gestion de jeunes supporters étrangers, de découvertes de nos villes et sites, d’explications de nos us et coutumes, de résolutions de mini-conflits, etc.
Les besoins donc sont colossaux, or toute une partie de notre jeunesse peut y répondre: les compétences sont là, prêtes, il nous faut dès maintenant les repérer, les préparer, les former…
Personnellement je peux me baser sur une expérience toute fraîche : de 2022 à 2023, j’ai pu faire bénéficier d’une formation aux métiers de l’animation et de la médiation une cinquantaine de jeunes acteurs associatifs des quartiers de Casa, Rabat, Oujda, Fès, Essaouira, Marrakech.
Formation dispensée par l’organisme français dont la réputation en ce domaine est exceptionnelle, les CEMEAS.
Cette formation a été dispensée en 3 sessions et a donné d’excellents résultats. En effet j’ai constaté le changement de ces jeunes, leur acquisition de compétences, de connaissances, de savoir-faire… de maîtrise d’eux-mêmes.
Ils sont malheureusement depuis retournés dans leurs quartiers, leurs communes, leurs associations, n’ayant pu quant à moi leur trouver de débouchés professionnels suite à cette formation.
Nous avons là une vraie piste à explorer, d’autant plus que le tissu associatif jeune à travers le Royaume regorge de talents, de compétences et de bénévoles.
La CAN et la Coupe du monde sont de formidables pépinières d’emplois salariés mais aussi de missions bénévoles, les domaines évoqués dans cette note en sont une niche, qui nous seront utiles, au-delà de ces deux événements…
Ces événements nécessiteront :
– Animateurs
– Médiateurs
– Guides
– Traducteurs
– Artistes de rues
– Encadrants des fan zones
– Accompagnateurs de nos propres jeunes supporters dans les bus, etc.
Animation des fan zones, présence dans les moyens de transport, sensibilisation dans les Maisons de jeunes, résorption de mini-conflits lors de matchs dans les tribunes, prévention du hooliganisme, etc. les missions ne manquent pas.
De plus, élément à ne pas négliger : en incluant nos jeunes dans la réussite de ces événements, c’est toute la population qui sera impliquée via ses enfants… leur réussite dépend également de l’appropriation qu’en feront les citoyens eux-mêmes. Ces grand- messes footballistiques qui se préparent ne sont pas une aubaine pour le sport uniquement, elles sont une magnifique opportunité pour mettre à niveau tout ce qui chez nous a besoin d’un souffle nouveau.
C’est donc l’aspect humain, indispensable pour répondre à tout ce que va nécessiter une telle organisation, une telle ouverture sur le monde, une telle affluence de jeunes supporters, qui nous semble primordial. Nous disposons d’une task force opérationnelle, disponible, en phase avec ce monde : la pépinière existe, il nous suffit de la cultiver.
Repérons, recrutons, formons toutes les compétences dont nous regorgeons, afin de préparer dès maintenant toutes les équipes, toutes les brigades, dont nous aurons besoin.
Rien ne serait pire que de maintenir notre jeunesse aux marges de ces manifestations!
Le besoin est immense, les compétences sont là!
Initiateurs :
(Les profils pluriels et d’une grande richesse de ces premiers signataires montrent à quel point ce sujet est pris à cœur par notre jeunesse.
– Smain Quacimi, éducateur et coach
sportif.
– Oumaima Ait Bella, professeure d’anglais.
– Khalid Ouadirou, enseignant.
– Souhail Maya, CEO Mahaam, conseil aux entreprises.
– Nada Anka Idrissi,responsable
marketing et communication.
– Yacer Manyani, fondateur start-up
Agrisolutions.
– Rida Ben Hassi, étudiant ingénieur.
– Amine Bahamou, conducteur de
travaux.
– Hind Quawam, assistante éducatrice.
– Youssef Ofkir, acteur associatif.
– Zineb Elkhalifi, télé banquière.
– Salaheddine Zouaki, conseiller service après-vente.
– Anas Aghighay, ingénieur d’Etat en génie industriel.
– Malak Khadfy, chef de projet
événementiel.
– Yassine Naouass, stagiaire en
comptabilité.
– Saad Talaat Idrissi, artiste.
– Imane Rhziel, responsable ressources humaines.
– Ayoub Ghamas, expert en efficacité
énergétique.
– Maria Elkhalifi Elhassani, support
Hr Talent
– Ahmed El Khalyly, managing partner CK Consulting
– Adam Kachchaf, étudiant, artiste.
– Hamid Massafi, designer, infographiste
– Ayoub Massafi, étudiant, chercheur.
– Faycal Zekhnini, fondateur Switch&co
– Mohamed Zekhnini, cofondateur Switch&co, Conseil Digital Marketing.
– Mounir Aznail, consultant senior,
entrepreneur, acteur culturel et associatif.
– Moussa Laarif, acteur associatif,
formateur sportif.
– Otmane Mazzine, chargé de mission,
coordinateur Bayt Dakira, acteur associatif
et culturel.
– Ahmed Ghayet, acteur associatif et
culturel, auteur.

Articles similaires

Chroniques

Le mouvement associatif marocain… unique !

Je connais beaucoup de pays qui rêveraient de posséder un tel maillage...

Chroniques

France-Maroc, le plus dur reste à faire !

Pour le Maroc, tant que Paris craint de heurter les Algériens par...

Chroniques

L’Aïd, une belle occasion de communiquer notre joie…

Un jour, une année, 12 mois, avant que ce rendez-vous joyeux, chaleureux...

Chroniques

Ce que j’ai appris de ce Ramadan…

Le pari est immense, que nous relevons depuis maintenant 14 années, et...