Autrement… le Maroc !

Autrement… le Maroc !

Bien sûr la diplomatie pour faire exister notre pays dans le monde, bien sûr les rencontres économiques, bien sûr les échanges bilatéraux, bien sûr la politique, bien sûr les  campagnes publicitaires pour attirer le tourisme, bien sûr tout cela et plus encore… chaque pays d’ailleurs s’y emploie avec plus ou moins de réussite, de résultats, et le nôtre tient sa place dans ce concert des Nations avec son savoir-faire et ses atouts…

Cependant une autre façon de «vanter» le Maroc, d’en parler autrement, de le montrer, de donner un aperçu de son potentiel est en train d’émerger…sans langue de bois, sans artifices, sans gros moyens mais avec efficacité car la sincérité, l’engagement, la vérité, l’enthousiasme sont au rendez vous.

Il y a quelques jours il m’a été donné de participer à une initiative novatrice et riche d’expériences identiques à venir, celle où ce sont les jeunes qui -avec leurs talents, leur franc-parler, avec leurs manières sans tabous- deviennent les ambassadeurs du dynamisme d’un pays et de ses réalités ! Chaque année, le CDI (Collège des ingénieurs) prestigieuse école parisienne, organise pour des hommes d’affaires, un voyage-découverte dans un pays donné, cette année c’est donc le Maroc qui était la destination choisie.

Il s’agit, outre des rencontres économiques et politiques, de permettre à ces «patrons» de percevoir un pays sous une forme «différente», l’idée du CDI était de permettre une rencontre innovante avec les jeunes Marocains, donnant ainsi l’occasion aux chefs d’entreprises de découvrir le Maroc hors des «sentiers battus». 30 hommes d’affaires venus de tous les pays du monde et représentant «Bouygues mondial» avaient donc rendez-vous avec une trentaine de jeunes Marocain(e)s illustrant divers domaines, pour une soirée d’échange, de démonstration, de discussion sans protocole et en toute sincérité.

Des personnalités représentatives de ce qui «fait bouger» cette jeunesse étaient là, de Nour Eddine Lakhmari à Younes Boumehdi en passant par Driss Jaydane, mais la jeunesse elle-même, celle venue de différents quartiers de Casablanca tels Sidi Othmane ou Hay Mohammadi ou de villes comme Settat, El Jadida, Mohammedia, était présente en tant qu’actrice essentielle de cette initiative-pilote ! Et les hommes d’affaires venus de Hong Kong, Los Angeles , Londres ou Paris…ont pu non seulement discuter à bâtons rompus des attentes, des envies, des impatiences de la jeunesse et de sa vision de son pays, mais aussi découvrir leur talent et leur potentiel, que ce soit grâce aux jeunes breakdanceurs de La Halla Kingzoo, aux superbes «acrobates du ballon rond» de Next Level ou aux créations du génial Yassine Morabite.

Ces hommes d’affaires rompus aux discours des chefs d’entreprises et des politiques  ont ainsi pu mesurer «sur le terrain» les réalités du pays et en prendre la température sans intermédiaires. De leur propre aveu ils ont beaucoup appris au contact de ces jeunes, et ont fait part de leur surprise positive et de leur contentement devant un tel dynamisme qu’il ne soupçonnait pas aussi vivant et palpable.
Le Maroc «autrement» grâce à sa jeunesse, plus qu’un slogan une vraie piste d’action !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *