Ces bénévoles du quotidien qui renversent les clichés !

Ces bénévoles du quotidien qui renversent les clichés !

Nous ne cherchons pas à briller, nous cherchons à allumer des lumières. Nous avons 18, 20, 25 ans… nos familles sont modestes, nous connaissons les mêmes problèmes que tout un chacun en ce moment dans notre pays : perte d’emploi, proches atteints du coronavirus, difficultés financières, pertes de nos repères… et pourtant nous avons une haute conscience de ce que sont nos devoirs envers notre pays…

J’ai choisi pour cette chronique de vous transmettre un texte signé par 35 jeunes acteurs associatifs et culturels, sportifs, artistes…, qui conscients des enjeux qui se posent à notre pays et tous engagés au quotidien, ont pris l’initiative de publier ce message qui révèle leur état d’esprit et les défis qu’il leur faut relever.
Un texte qui m’a beaucoup touché !
Ils ont choisi de demander à 13 soutiens, pour lesquels ils éprouvent respect et confiance, de cosigner ce texte, je suis honoré de faire partie de ceux-ci…

Pour, avec et par le Maroc : Une nouvelle génération se lève !
Nous sommes des bénévoles du quotidien, des engagés du terrain : c’est là que nous vivons et où nous avons choisi d’œuvrer pour contribuer à notre développement, d’agir pour construire.
Nous ne sommes pas des militants épisodiques, les projecteurs des caméras de l’étranger ne nous éblouissent pas : nous sommes présents lors des inondations, nous sommes debout dans les décombres des maisons effondrées, nous sommes dans les rues, nous organisons des distributions solidaires de denrées alimentaires, nous lançons des collectes de vêtements chauds pour les enfants des douars, nous sommes aux côtés des lycéens, des étudiants afin de contribuer à leur scolarité par des campagnes de recharges téléphoniques, nous creusons des puits, nous venons en aide à nos compatriotes sans abri…

Nous ne cherchons pas à briller, nous cherchons à allumer des lumières.
Nous avons 18, 20, 25 ans… nos familles sont modestes, nous connaissons les mêmes problèmes que tout un chacun en ce moment dans notre pays : perte d’emploi, proches atteints du coronavirus, difficultés financières, pertes de nos repères… et pourtant nous avons une haute conscience de ce que sont nos devoirs envers notre pays, de nos obligations envers nos concitoyens, de la responsabilité qui incombe à notre génération !
Qui mieux que nous -parce que habitant nos quartiers, vivant dans nos communes rurales, fréquentant nos facs, militant dans nos associations, nos écoles, nos douars- maîtrisant d’autres langues que la nôtre (français, anglais, espagnol…) de la façon dont nous les avons apprises dans nos collèges…- qui mieux que nous donc peut parler du vécu, du quotidien, du concret de notre vie ?!

Non seulement nous connaissons nos manques, nos tares, nos problèmes, nos retards mais nous les vivons !
Nul besoin que l’on nous décrive nos maux, que l’on nous les jette à la figure -comme une gifle- à partir des réseaux sociaux, d’un journal animé d’arrière-pensées ou d’une lamentable émission de télévision, nous avons besoin que l’on retrousse ses manches, que l’on fasse preuve de volonté positive, que l’on propose, que l’on cherche des solutions concrètes, impactantes, réalisables…
C’est ce que nous, nous faisons !
Nous sommes les enfants du règne de Sa Majesté Mohammed VI, personne ne peut nous en conter car nous touchons physiquement les changements qu’a connus -et que connaît -notre pays, nous savons sans fioritures de quelle façon vivaient nos parents et comment nous, nous vivons.
Nous mesurons concrètement ce que nous avons et ce à quoi nous aspirons, nous savons que c’est avec notre Roi que nous y parviendrons, non pas car nous devons tout attendre de lui mais parce que nous voulons y arriver avec lui, nous voulons y contribuer avec lui, y participer avec lui…
Nous sommes des co-acteurs et c’est parce que la volonté royale est là, parce qu’elle en offre le cadre que nous pouvons nous déployer et y déployer nos efforts.

Qui a dit que c’était facile ? Pas nous !
Qui pense que c’est en tapant sur le pays, sans discernement, que les choses avanceront ? Pas nous !
Qui prétend que tout est rose ? Pas nous !
Qui prétend que tout est noir ? Pas nous !
Nous sommes conscients que la route est encore longue, mais nous mesurons aussi le chemin parcouru : notre conviction est faite que ce n’est pas en dénigrant à tout-va, en mêlant nos voix à celles qui ne souhaitent que notre chute, en nous posant en donneurs de leçons depuis un écran que nous serons dignes des attentes de notre génération, des attentes de nos aînés, des attentes de notre Nation.

La rancœur ne nous habite pas, c’est l’envie, l’espoir, la foi qui nous animent.
Ces dernières semaines, malgré la pandémie nous avons engrangé une belle moisson : la reconnaissance de nos provinces du Sud par les USA, une campagne de vaccination efficace et respectueuse, les retrouvailles avec notre diaspora en Israël, les liens sans cesse affermis avec l’Afrique… sont autant de jalons qui nous tracent l’itinéraire, celui qui mènera notre génération de l’âge de notre jeunesse actuel à l’âge adulte. Ce n’est pas d’excès dont nous avons besoin : ce n’est ni dans le dénigrement, ni dans la caricature que nous construirons notre avenir.
C’est par l’engagement, par la bonne foi, par la mobilisation que nous réussirons : tel est en tout cas notre choix !
Notre force, notre courage, nos compétences, nos larmes, nos sourires… sont tout entiers dédiés à notre pays, il nous a donné la vie, nous lui devons notre sueur : que l’on ne nous dise pas que nous faisons preuve d’un patriotisme dépassé ou béni oui-oui : nous savons pertinemment qui nous sommes et ce que nous valons et nul ne peut se permettre d’y répondre par le mépris.
Et puis au bout du compte seul le travail paye, c’est cette terre -notre Maroc- qui sera celle de notre dernier repos et c’est alors que nous pourrons contempler combien nous l’aurons rendue plus belle.
Le chantier de notre vie !

Signataires

– Otmane Mazzine : Acteur associatif et culturel
– Reda Khadfy : Acteur associatif et culturel
– Salah Eddine Ncir : Acteur associatif et culturel
– Moussa Laarif : Acteur associatif et culturel
– Mounir Aznail : Acteur associatif et culturel
– Abdelatif Nhaila : Artiste et acteur associatif
– Rime Elkharigo : Actrice associative et culturelle
– Zineb Elkhalifi : Actrice associative et culturelle
– Imane Rhziel : Actrice associative et culturelle
– Shriif : Artiste
– Brahim Kirrouche : Athlète
– Youssef Kandali : Manager
– Moulay Soulaimane El Idrissi : Athlète
– Karim Mazid : Surfeur
– Deejay Tokio : Artiste
– Oualid Chetouani : Chef d’entreprise
– Malak Khadfy : Actrice associative et culturelle
– Layla Essail : Actrice associative et culturelle
– Fadwa Kachkach : Actrice associative et culturelle
– Oumaima Ninich : Actrice associative et culturelle
– Kamal Farroukh : Acteur associatif et culturel
– Mohssine Motaouakil : Acteur associatif et culturel
– Amine El Moufakkir : Acteur associatif et culturel
– Hamid Massafi : Designer, infographiste
– Ayoub Karkour : Acteur associatif et culturel
– Azeddine Nasser : Acteur associatif et culturel
– Saad Chemsi : Acteur associatif et culturel
– Ayyoub Hilali : Acteur associatif et culturel
– Youssef Moustaid : Acteur associatif et culturel
– Youssef Oudghiri : Acteur associatif et culturel
– Abdel El Baroudi : Acteur associatif et culturel
– Omar Limhak : Acteur associatif et culturel
– Yassine Iraki : Acteur associatif et culturel
– Achraf Lamghari : Acteur associatif et culturel
– Ayoub Massafi : Acteur associatif et culture

En soutien actif

– Moustapha Hadji : Footballeur international
– Narjiss Nejjar : Scénariste
– Maxime Karoutchi : Artiste
– Valérie Morales Attias : Ecrivaine, journaliste
– Hicham Lahlou : Designer
– Yannick Soussana Assor : Cheffe d’entreprise, actrice associative
– Cyril Oulion : Chef d’entreprise, acteur associatif
– Laila Ouachi : Cheffe d’entreprise, communicante
– Ayoub Koutar : DG Outdooors
– Hicham Dakkiri : Fonctionnaire, acteur associatif
– Said Bouzid : Entraîneur sportif
– Hassan Harrat : Chef d’entreprise, acteur associatif
– Ahmed Ghayet : Acteur associatif et culturel, Auteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *