Chroniques

Coupez !

Lors d’une récente interview avec une radio plutôt chantante, on lui a posé une question sur l’agression qu’a subie à Fès un pauvre jeune homme accusé d‘être un homo travesti ou vice-versa, pour la simple raison qu’il portait une gandoura ambiguë. Après avoir hésité un peu, il a lancé, lui aussi, que «le peuple avait d‘autres soucis», mais que néanmoins «chacun a le droit de s’habiller comme il veut».

Puis, il a ajouté ceci : «Si quelqu’un se sent plutôt femme, il n’a qu’à subir une opération chirurgicale et devenir une vraie femme». C’est simple. Il aurait pu interpeller notre «mec-pas-nana» et lui dire : «Et fais-le si tu es un homme !».

Justement, à propos d’homme, notre ministre castrateur ne nous a rien dit sur ce que doivent faire les femmes qui préfèrent les femmes aux hommes.

En attendant d’avoir plus de précisions sur ce sujet, j’aimerais bien qu’il nous dise si son collègue de la santé serait prêt à rembourser cette opération. En fin de compte, je crois que parfois il vaut mieux se taire que de dire n’importe quoi.

A demain

Articles similaires

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

Chroniques

La déception, l’ennemie jurée de l’espoir !

Une vie passée à craindre et épier une issue dont personne ne...

Chroniques

La double contrainte de la guerre de Gaza

Les différences de positions actuelles peuvent sembler importantes, mais la pression exercée...

Chroniques

Walid le charismatique, bien plus qu’un coach…

Un coach a une charge vitale bien évidemment et son champ d’action...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux