Chroniques

Délation du bakchich ? Chiche !

Faire la guerre au bakchich, je suis à fond pour, mais je n’ai jamais cru aux méthodes soft et détournées. Pour moi, c’est simple : les corrompus – et les corrupteurs – sont de vrais délinquants, donc, il faut les traiter comme tels : enquête, procès, prison et tout le tralala. Mais, après réflexion, et surtout après avoir lu une info ce matin, je me suis dit que, ma foi, si le téléphone peut aider mettre à nu ces voyous et les poursuivre, pourquoi pas ?

D’autant plus que l’info en question nous rapporte que non seulement un corrompu a pu être dénoncé, mais le mec, un petit employé de la préfecture, ne voulant pas tomber tout seul, a donné les noms de tous ses complices, à commencer par ses chefs. Et vous savez ce que tout ce hideux beau monde faisait ?

Ils autorisaient la construction de nouvelles baraques dans un bidonville, moyennant, tenez-vous bien, la coquette somme de 20.000 DH par baraque. Maintenant, je ne voudrais pas généraliser, mais je comprends mieux pourquoi il y a autant de bagnoles neuves qui sortent chaque jour.

A demain

Articles similaires

Chroniques

Relations Maroc-France : Vers l’ouverture d’une nouvelle page ?

Au fond, les deux pays tiennent à la très forte relation d’amitié...

Chroniques

Et si le sport était bien plus que du sport ?

Des stars du foot ont compris à quel point leur charisme et...

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux