Ils ne sont forts que de nos faiblesses…

Ils ne sont forts que de nos faiblesses…

Il y a longtemps -qu’avec d’autres- j’alerte sur l’isolement dans lequel nous laissons notre jeunesse. L’assassin de Samuel Paty avait 18 ans, à cet âge on ne décapite pas un homme…
Des paroles, des propos, des textes – notamment via les réseaux sociaux – arment les bras, «bouffent» le cerveau des jeunes.

Le Web, les réseaux sociaux sont de merveilleux instruments, ils peuvent contenir tant et tant de belles choses, tant et tant de promesses pour tant et tant de progrès… hélas les esprits maléfiques ont su très vite les détourner pour de sombres desseins : embrigader, propager la haine, diffuser le venin de la violence, nous dresser les uns contre les autres…
En vérité ils ne sont forts que de nos faiblesses, nous -l’immense majorité- avons déserté non seulement le terrain mais aussi la Toile, leur offrant ainsi un boulevard.

Face à la haine, face à la violence, face au rejet de l’Autre… nous ne sommes pourtant pas démunis !
Nous avons pour nous la force du nombre !!! Nous sommes très largement majoritaires et malgré cela nous semblons être toujours en position défensive.
La seule façon de triompher de ceux qui appellent à la haine, à la division, au chaos, qui arment les bras des plus fragiles, des plus jeunes, qui font que nous avons peur les uns des autres, que la suspicion empoisonne notre quotidien… est de nous exprimer, non seulement de dénoncer mais aussi de proposer, de tracer des voies, d’occuper le terrain !

Commençons par montrer notre détermination sur les réseaux sociaux (puisqu’ils sont devenus le terreau de la violence), tout d’abord en apportant d’autres mots à ces maux : ne laissons pas dire que Samuel Paty – paix à son âme – a été assassiné par un ‘’islamiste’’, il a été tué par un ‘’terroriste’’, un ‘’criminel’’, ne tombons pas dans le piège qui voudrait nous enfermer dans l’amalgame en nous excusant ‘‘en tant que musulmans’’, nous ne sommes pas responsables de ces attentats ignobles, nous en sommes aussi les victimes, dans toutes les dimensions.
Si nous devons nous en excuser, c’est au même titre que toutes les femmes et tous les hommes épris de fraternité, si nous sommes responsables, alors nous le sommes au même titre que tout un chacun, et nous avons une responsabilité collective effectivement : celle de laisser les semeurs de haine, ceux qui embrigadent, ceux qui arment les bras pour faire de nos jeunes de la chair à canon.

L’Islam, à l’instar du catholicisme, du judaïsme traverse un moment charnière – toutes les religions connaissent cela – les détraqués, les extrémistes, les faussaires pullulent dans toutes les sphères…
Et alors que toutes les religions doivent mener au mieux vivre ensemble, ceux qui cherchent le chaos, la ‘’mainmise’’, les utilisent pour leurs propres objectifs.
Le meurtre de Samuel Paty en est la funeste démonstration une fois de plus, le piège que doit éviter le peuple de France serait de tomber dans l’amalgame, la partie n’est pas facile : les chaînes «d’info continue» mangent les cerveaux 24h sur 24, des partis politiques n’ont de cesse de désigner des boucs émissaires et de sombres individus ayant pignon sur rue tiennent précisément des propos dont je suis persuadé qu’ils arment les bras.
Les musulmans de France sont de ce fait dans une position délicate, eux qui dans leur immense majorité sont des gens épris de vivre-ensemble, se retrouvent amalgamés à des individus avec lesquels ils n’ont rien à voir.

Ils font preuve je trouve d’une grande sagesse, de beaucoup de dignité, tout comme le peuple français fait preuve de beaucoup de résilience.
La France doit prendre conscience qu’elle compte le nombre de Musulmans le plus important d’Europe : le respect, la dignité, l’égalité, en feront une chance pour elle.
De notre côté nous autres Marocains avons de nombreux atouts à faire valoir – non pas en ‘’donneurs de leçons’’ mais en ‘’frères’’, nous pouvons aider, nous pouvons contribuer à trouver des solutions, nous avons une expertise, un savoir-faire, et nous aussi nous sommes passés par là.
La partie n’est simple pour personne, mais soyons convaincus qu’elle est gagnable !
Très sincères condoléances à la famille de Samuel, très sincères condoléances au peuple de France, et très sincères condoléances en fait à nous tous, femmes et hommes de paix, horrifiés par cet acte.
Et pour ceux qui ne l’auraient toujours pas compris et/ou admis : le terrorisme n’est jamais acceptable, rien ne saurait jamais justifier la barbarie !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *