Initiative «Choukran Chorta»

Initiative «Choukran Chorta»

Chaque jour -sans même que nous nous en rendions compte, tellement cela nous semble naturel- ils sont là pour veiller sur notre sécurité : policiers, gendarmes, forces spéciales, services, FAR…


Ils nous protègent contre le banditisme, la délinquance, les accidents de la circulation mais aussi il faut bien l’avouer bien souvent contre nous-mêmes, tant il est vrai que nous pouvons être indisciplinés et irrespectueux de lois basiques, du code de la route et autres règles du vivre en société. Que dire par ailleurs de la protection qu’ils nous procurent face aux menaces aussi bien internes qu’extérieures, liées au terrorisme.
C’est au péril de leurs vies qu’ils nous préservent des attentats qui endeuillent tant et tant de pays et qui d’ailleurs ne nous ont pas épargnés.
Si cependant, nous pouvons nous féliciter de vivre autant en sécurité que possible dans le contexte international actuel de violence et de sang versé, c’est bel et bien grâce à leur vigilance, leurs compétences, leur abnégation. Il suffit de voir le nombre de cellules terroristes démantelées avant -Dieu merci- qu’elles ne passent à l’acte !
Cette année aura ajouté un surcroît de travail à leurs tâches, avec cette pandémie qui nous a imposé bien des contraintes nouvelles que nous supportons avec plus ou moins de bonne volonté.
Il leur a fallu veiller au respect du confinement, au respect du couvre-feu, au respect du port du masque, au respect des consignes de sécurité sanitaire dans les lieux publics…et bien d’autres restrictions.
Lorsque nous connaissons notre tendance naturelle à l’indiscipline alors nous devons bien convenir de la difficulté de leur mission.
Les rapports entre la population et les forces de l’ordre sont bien évidemment parfois conflictuels: manifestations, circulation routière, moments tendus lors d’un procès-verbal que nous contestons -quelquefois avec beaucoup de mauvaise foi- les occasions de désaccords sont nombreuses… pourtant il faut reconnaître que dans l’immense majorité des cas la population marocaine voue respect et reconnaissance à ses forces de sécurité.
D’ailleurs il faut reconnaître que les choses ont beaucoup changé : nous-mêmes nous nous sommes rendu compte de l’importance d’avoir une police efficace et respectée et du côté des forces de l’ordre également une grande (r)évolution a été opérée -notamment en matière de comportement vis-à-vis des citoyens, et de police de proximité.
Il faut rendre à César ce qui est à César, cela est dû aux directives de SM le Roi et au leadership en la matière du directeur de la DGSN-DGST, Si Abdellatif Hammouchi.
Respecté par ses hommes, il l’est aussi par les citoyens qui apprécient son sens du devoir et son intégrité.
Depuis 3 années – à l’occasion du Nouvel An- les jeunes militants associatifs du Label Morocco l’Ghedd et Marocains Pluriels -rejoints par beaucoup de citoyens- ont pris l’habitude d’organiser une action de reconnaissance et de remerciements aux forces de l’ordre, qui en cette soirée du 31 décembre, tout particulièrement, veillent sur notre sécurité, alors que nous célébrons la nouvelle année en famille ou entre amis.
Ainsi en 2017 du café et du thé chauds leur avaient été offerts, en 2018 des écharpes et en 2019 des bonnets ornés du logo «respect»…
Au début un certain étonnement voire une certaine incompréhension ont pu être manifestés par quelques-uns -notamment quelques responsables locaux sans doute enfermés dans de vieux schémas- mais l’adhésion d’un grand nombre de Marocain(e)s à l’initiative -notamment des jeunes- lui a conféré un beau succès.
Cette année, pandémie et couvre-feu obligent, il n’y aura pas de festivités, cependant -et peut-être encore plus que d’habitude- policiers, gendarmes, services de sécurité et forces de l’ordre en général seront mobilisés ! Les jeunes acteurs associatifs et culturels n’ont donc pas voulu renoncer à ce rendez-vous.
Nous ne pourrons évidemment pas comme les années précédentes aller à leur rencontre, sur le terrain, c’est pourquoi une forme innovante sera initiée -virtuellement- nous invitant à nous rendre sur la page Facebook «Choukran Chorta» afin d’y publier des mots de remerciements, des messages de reconnaissance, photos, vidéos, chansons… afin de leur prouver notre estime et notre gratitude…
Cette initiative a le mérite d’être initiée par des jeunes et de permettre à tous ceux qui le souhaitent de s’y joindre.
Démarche citoyenne nécessaire et légitime envers des hommes et des femmes qui remplissent une mission parfois ingrate mais toujours indispensable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *