Chroniques

Le mariage et le moyen-âge…

Puisque c’est gratuit, pourquoi s’en priver ? Soudain, la voix émue d’une femme a attiré mon attention. La gorge nouée, elle racontait le désir ardent de son mari de prendre une 2ème épouse. Comme la loi exige l’accord formel de la première, il lui a fait un chantage : si elle voulait qu’il lègue l’appartement familial à leurs 3 filles, elle devait d’abord accepter formellement d’avoir une concurrente en bonne et due forme.

Vous avez probablement compris que n’ayant pas de fils, et en cas du décès de son époux,  la pauvre femme risquait de voir débarquer tous ses beaux-frères qui viendraient exiger leur part de l’héritage de leur frangin.

Et je ne vous ai pas encore dit le meilleur : elle a non seulement donné son consentement, mais elle est même partie elle-même demander la main de pas moins de 5 jeunes femmes qui ont toutes refusé d’épouser le trop chaud prétendant. Après ces échecs, il l’a menacée de la répudier en l’accusant de l’avoir ensorcelé. Au secours ! Les mecs de ce bled sont devenus fous !
A demain

Articles similaires

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

Chroniques

La déception, l’ennemie jurée de l’espoir !

Une vie passée à craindre et épier une issue dont personne ne...

Chroniques

La double contrainte de la guerre de Gaza

Les différences de positions actuelles peuvent sembler importantes, mais la pression exercée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux