Le Maroc trace la voie du vivre-ensemble…

Le Maroc trace la voie du vivre-ensemble…

Montrer des images palpables de fraternité, montrer à quel point femmes et hommes de toutes religions, de toutes origines, de toutes cultures sont faits pour vivre ensemble est la solution face à la haine, au rejet.

Le Maroc du vivre-ensemble a ses nouveaux ambassadeurs, nos jeunes. Dans notre pays la coexistence entre différentes communautés religieuses est inscrite dans nos gènes, et même si le contexte international, le côté obscur du Web, les tentatives haineuses et racistes ne sont pas sans effets, Dieu merci nous résistons à ces vents mauvais.
Les preuves concrètes sont là qui nous montrent que les nouvelles générations sont bel et bien les héritières de notre tradition ancestrale : tradition qui fait que compatriotes musulmans et juifs ainsi que chrétiens vivant sur notre sol vivent en bonne entente, en harmonie.

Ainsi le dimanche de Toussaint, les jeunes membres de «109» sont allés à la Cathédrale Notre-Dame de Lourdes à Casablanca présenter leurs vœux à la communauté chrétienne vivant au Maroc, en même temps que leurs condoléances suite à l’assassinat de 3 fidèles dans la Cathédrale de Nice.
Par cette démarche ils ont également voulu rappeler qu’en tant que Marocains, que musulmans, les Prophètes des 3 religions bénéficiaient de notre respect. Ils ont d’ailleurs ainsi mis leurs pas dans ceux du Souverain, en effet notre Maroc éternel il y a quelques mois recevait le Pape François à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI.
Le fait que ces jeunes s’impliquent de cette façon montre que notre culture de vivre-ensemble et d’ouverture est bien vivace et ne se conjugue pas au passé : la jeunesse en est la belle héritière et prend le relais.

Tout être humain ne peut que s’indigner lorsqu’un crime comme celui de Nice est commis et d’ailleurs la communauté chrétienne nous avait montré son soutien lorsque des musulmans avaient été tués dans une mosquée à Christchurch en Nouvelle-Zélande.
Ce samedi, après cette cérémonie de fraternité du jour de la Toussaint, les jeunes acteurs associatifs en partenariat avec les autorités d’Anfa- ont tenu à y ajouter un volet solidarité. En effet ils ont organisé une distribution de 2.000 masques et de flacons de gel hydroalcoolique aux jeunes chrétiens de Casablanca, principalement de jeunes subsahariens.
Et afin de symboliser leur volonté commune d’entraide en cette période de Covid, c’est tous ensemble que les jeunes musulmans et les jeunes chrétiens ont planté un olivier de la fraternité.
Ce sont de telles actions, simples et concrètes qui ont le plus d’impact sur les esprits : le côté obscur du Web est un outil destructeur et c’est là que les jeunes -du monde entier- qui se radicalisent, sont embrigadés, il faut donc bien sûr contrecarrer les discours de haine sur les réseaux sociaux mais il faut aussi, et surtout, être actifs sur le terrain !
Montrer des images palpables de fraternité, montrer à quel point femmes et hommes de toutes religions, de toutes origines, de toutes cultures sont faits pour vivre ensemble est la solution face à la haine, au rejet.

Le terrorisme, la barbarie se nourrissent d’images de sang, d’images de violence, nous devons quant à nous nourrir l’amitié, la fraternité par des images de paix, d’initiatives communes, d’actions de terrain et en ce domaine très sincèrement le Maroc peut être un modèle à suivre, une locomotive.
Merci aux jeunes générations de le prouver et d’être prêtes à échanger avec les jeunes d’autres pays afin de montrer la voie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *