Chroniques

Le Marrakech du pire…

Pourtant, tout cela n’a jamais pu me cacher ses tares liées, entre autres, à son statut de cité touristique.

Je vais vous relater un incident qui m’est arrivé il y a deux jours. Je suis allé voir un ami cinéaste qui tournait dans la médina pas très loin du célèbre Palais El Badi, cet espace mythique qui abrite pas mal d’évènements dont le fameux «Marrakech du Rire».

Alors que je m’apprêtais à me garer dans le parking adjaçant au Palais, j’ai été abordé par deux jeunes hommes qui, après plein de «salamalecs», m’ont guidé vers une «bonne place».  Quand je suis revenu une heure après pour récupérer ma bagnole, c’est un 3ème bonhomme qui s’est présenté à moi tout en essayant de chasser les deux autres qui ne sont, selon lui, que des intrus. Je vous précise qu’aucun des trois n’avait de plaque de gardien «officiel». Il m’a fallu plus de 10 minutes pour régler ce problème et encore, ce n’est que grâce à des gens du quartier. Moi, je suis un vrai mec du bled, imaginez un pauvre touriste…

A demain

Articles similaires

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

Chroniques

La déception, l’ennemie jurée de l’espoir !

Une vie passée à craindre et épier une issue dont personne ne...

Chroniques

La double contrainte de la guerre de Gaza

Les différences de positions actuelles peuvent sembler importantes, mais la pression exercée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux