Le mot pour rire : A chacun sa tête de Turc

Le mot pour rire : A chacun sa tête de Turc

Que mes ami (e)s patronnes et patrons ne m’en veuillent pas, et je vous jure que je ne ressens envers elles et envers eux ni rancœur ni jalousie, sinon juste une petite envie somme toute très légitime, mais je ne comprends pas du tout pourquoi eux et elles en veulent autant aux Turcs et à leur tête leur Premier Ministre d’ailleurs en visite d’amitié dans notre pays.

Refuser de rencontrer un invité aussi prestigieux est pour le moins inamical. C’est possible que M. Erdogan ne soit pas venu chez nous que pour faire bisou-bisou, mais probablement aussi pour arrondir les fins de mois de son bled, mais, franchement, ce ne sont pas des manières.

D’abord, notre hospitalité légendaire va en prendre sûrement un coup, et puis, ce n’est pas sympa non plus vis-à-vis de notre Chef du Gouvernement qui recevait pour la première fois son alter-ego et néanmoins confrère ottoman et qui subissait son 2ème boycott de la semaine. Cela dit, même si je ne connais rien en logique patronale, je ne crois pas que c’est en boudant ses concurrents qu’on va les gagner.

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *