Le mot pour rire: Coma éthylique et hypocrisie politique

Le mot pour rire: Coma éthylique et hypocrisie politique

Le Maroc vit depuis longtemps une espèce de schizophrénie, notamment dans ses pratiques sociales et culturelles.

En effet, le Marocain et la Marocaine peuvent être à la fois traditionnels et modernes, musulmans et mécréants, intolérants et ouverts, bref, tout et son contraire. Et on remarque cela, pas seulement  au niveau populaire, mais également au niveau institutionnel, ce qui est encore plus dangereux.

L’exemple que je vais vous donner est on ne peut plus éloquent. Un ressortissant moyen-oriental qui passait sa soirée dans une boîte de nuit à Kenitra a abusé de boissons spiritueuses au point de perdre les pédales et d’insulter tout le monde y compris les policiers appelés à la rescousse pour le calmer.

Emmené au commissariat, il a été remis en liberté après avoir versé une caution ! Première aberration. Et moi qui pensais que ça n’existait que dans les films américains. Deuxième aberration : le patron de la boîte de nuit a été, lui, vraiment arrêté pour, tenez-vous bien, «avoir servi de l’alcool à un musulman»! Freud, au secours !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *