Le mot pour rire : Les noces obscures de la presse…

Le mot pour rire : Les noces obscures de la presse…

J’ai toujours cru bien connaître la presse de mon pays, ne serait-ce que parce que j’en suis un consommateur boulimique, mais je me rends compte presque chaque matin que je ne la connais pas du tout, ou pour être plus précis, que je ne la reconnais plus.

J’ai  l’impression que ça va de mal en pis. Sans être démagogique, à part quelques heureuses exceptions, la plupart de mes amis et néanmoins confrères racontent souvent n’importe quoi. Oui, c’est vrai, ils font comme moi, mais à la différence, c’est que moi, je suis payé pour ça, mais pas eux.

Eux, doivent être très sérieux car, eux, les gens croient à tout ce qu’ils rapportent. Mieux ou pire encore, ils prennent leurs croyances et leurs sermons pour évangile, et ça, ça peut être parfois très dangereux. Par exemple, je veux bien qu’on mette à la Une la photo de mariage de 2 grandes familles, mais franchement, pourquoi insister lourdement sur leur origine fassie ?

Et alors ? C’est un crime, ça ? Bien sûr, la presse doit être libre, mais dire n’importe quoi, c’est vraiment lamentable.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *