Le mot pour rire: Tu boycottes, je boycotte…

Le mot pour rire: Tu boycottes, je boycotte…

En consacrant mon billet du lundi dernier à ce qui s’est avéré ne pas être une blague, à savoir le marrant appel au boycott d’une prestigieuse marque de yaourt, je ne pensais pas que j’allais être appelé à y revenir aussi vite.

En fait, aussitôt après, il y a eu un communiqué moins rigolo qui nous apprend que l’État va donner un sacré coup de main sous forme d’un sac plein de fric à l’ONEE qui serait moribond.

Le problème c’est que malgré cet apport si nécessaire mais si sonnant aussi, on lui a permis en plus de «réajuster» nos futures factures d’eau et d’électricité. Bon, ça ne va pas démarrer, là, tout de suite, mais seulement à partir du 1er août, c’est-à-dire, après le ramadan.

Qu’est-ce qu’ils sont gentils ! Blague à part, j’ai une proposition sérieuse à vous faire: pourquoi, de notre côté, ne pas boycotter, ne serait-ce que quelques jours, pas l’eau quand même, mais juste l’électricité ?

D’un côté, on ne va pas regarder la télé, et d’un autre côté, l’obscurité, c’est tellement romantique ! Et qui sait ? Ça va peut-être les rendre plus aimables…
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *