Le mot pour rire : Un homme perverti en vaut deux

Le mot pour rire : Un homme perverti en vaut deux

Je me répète presque chaque jour que le Maroc a changé, mais je me rends compte presque chaque jour que les Marocains, eux, n’arrivent pas vraiment à changer.

Lundi dernier, alors que je me trouvais devant un des comptoirs d’embarquement à l’aéroport de Casablanca, j’ai assisté malgré moi à un spectacle désolant. Une jeune femme, belle, élégante et tout et tout, a traité de tous les noms l’agent qui avait refusé d’enregistrer ses bagages parce que, a-t-il essayé de lui expliquer, elle avait deux réservations, mais une seule était confirmée.

Quelques minutes après, elle est revenue accompagnée d’un homme d’un certain âge, bien habillé et tout et tout, et tous les deux se sont mis à traiter le pauvre jeune homme de tous les noms. Voyant qu’il ne réagissait pas, le Monsieur « Certain -âge » a sorti son téléphone portable, a composé un numéro, et avant de commencer à parler lui a lancé la phrase fatidique qui est censée faire peur à tous les citoyens de seconde zone : «Tu vas voir qui je suis !». Vivement un vrai changement !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *