Chroniques

Le mot pour rire: Vole qui peut !

© D.R

L’info ressemble à une mauvaise blague, et ça en est vraiment une. Jugez-en vous-mêmes. Samedi dernier à Marrakech, vers minuit – ce qui est encore assez tôt pour un mois de ramadan estival – un voyou arrache son sac à une dame et s’enfuit sur sa moto.

Dans son fol élan, il est percuté violemment par un automobiliste qui le jette sur un lampadaire et prend à son tour la fuite. Le « pauvre voleur » s’est retrouvé plus tard à l’hôpital dans un état jugé critique avec fracture et autres blessures.

Où est la blague ? La voici : le voyou s’est avéré être… un brigadier des Forces Auxiliaires qui faisait des heures sup comme voleur à l’arraché ! Ça ne vous fait pas rire ? Moi non plus. En fait, on a toujours dit que les agents des FA étaient mal payés, mais je ne pouvais pas imaginer qu’ils l’étaient au point d’être obligés de faire des coups comme ça pour boucler leurs fins de mois. Et le fuyard, où est-il ? Pourquoi s’est-il enfui et, surtout, qui est-il ? C’est quoi, lui aussi, son métier ? Je vous laisse jouer aux devinettes et je m’en vais finir mon roman policier.
A demain

Articles similaires

Chroniques

Humana identitatis

Dans la longue histoire de l’humanité, c’est la prétention et l’erreur de...

Chroniques

Les JO et nos couleurs nationales, oh ! hisse ! on y croit fort !

Nous en voulons davantage, soyons honnêtes, soyons fous, gourmands ! Non, honnêtes,...

Chroniques

Été 2024 : Appel à l’engagement !

La jeunesse ne peut rester spectatrice de sa vie, elle se doit...

Chroniques

Macron et le gouvernement introuvable, enjamber les Jeux !

Les Jeux olympiques ne semblent être qu’un prétexte politique pour justifier la...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus