Chroniques

Le sommeil des braves

Cela dit, il faut noter tout autant que beaucoup de personnes, disons la majorité, qui deviennent durant ce mois des férus de la mosquée jusqu’à des heures indues de la nuit et des adeptes du tapis de prière, du chapelet et autres accessoires du parfait fidèle, passent la journée du lendemain à essayer de faire passer le temps qui, d’ailleurs, juste pour les  narguer, prend tout son temps.

Alors,  les malins ont trouvé la parade : ils dorment des heures durant. En fait, ils se réveillent le matin, pas trop tôt, ils font semblant de se lever mais se rendorment pour se réveiller un peu plus tard, puis se remettent de nouveau au lit pour ne se réveiller qu’au coucher du soleil.

Il y en a même qui se recouchent aussitôt le ventre rempli pour se relever en forme pour la mosquée ou le café ou vice-versa. Quant à ceux qui bossent, je ne vais pas généraliser mais il y en a pas mal qui font la même chose, mais au boulot. Ça s’appelle « le repos payé ». Et après, on va s’étonner de notre si faible taux de croissance…

A demain

Articles similaires

Chroniques

La double contrainte de la guerre de Gaza

Les différences de positions actuelles peuvent sembler importantes, mais la pression exercée...

Chroniques

Walid le charismatique, bien plus qu’un coach…

Un coach a une charge vitale bien évidemment et son champ d’action...

Chroniques

France/Maroc, le réchauffement en marche ?

Quand le président Macron demande à son ministre des affaires étrangères de...

Chroniques

Les musulmans sur le divan

Les musulmans, partout dans le monde, quelles que puissent être leurs origines...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus