Chroniques

L’effet prestige, tendance ou dépendance ?!

© D.R

Cet effet prestige tant recherché, tant construit, tant créé, tant souhaité par certains, pour tel ou tel résultat, et surtout pour tel ou tel effet, n’aura d’effet que sur celles et ceux qui sont aussi dépendants de ce même effet ou faux effet.

Un mot que nous entendons de plus en plus ces dernières années, que nous lisons de plus en plus, que nous croisons de plus en plus et qui remplit les enseignes commerciales et les descriptions commerciales de plus en plus. Celles d’ailleurs qui ont pu y échapper sont rares !
Prestige, voilà le mot !
Un mot qui nous est presque imposé car nous le voyons partout, n’importe où, tout le temps, n’importe quand, chez tout le monde, chez n’importe qui, de toutes les façons et n’importe comment.
Un mot utilisé pour qui, pourquoi ?!
Le prestige c’est prestigieux non !
C’est important non ! Enfin, il semblerait que ça le soit beaucoup !
Que ferait-on sans prestige, où irait-on sans prestige, que consommerait-on sans prestige et qui fréquenterait-on sans prestige ?!
C’est carrément vital, apparemment !
Tout respire le prestige !
Ou tout croit le faire !
Tous respirent le prestige !
Ou tous pensent l’inspirer et s‘imaginent l’expirer !
Une espèce d’oxygène tendance dont nous ne pouvons plus nous passer !
Oxygène, c’est sain, c’est la vie, c’est l’épanouissement, c‘est le développement !
Drogue, voilà le mot que je cherchais ! Une autre espèce de drogue de l’apparence, de la résonnance, de l’appartenance et de l’outrance… Dure, douce, je ne saurais dire, car ceci est une métaphore, car ceci est dû au comportement dépendant à cet «effet prestige» et de ce prestige tout court, à ne plus pouvoir exister sans !
Peut-être que j’y suis allée trop fort !
Peut-être que vous qui me lisez, à l’instant où vous me lisez, partagez mon avis ou peut-être non !
Sachez que je n’écris que la vérité, ma vérité, je ne le jure pas, mais je vous l’écris ! Si vous m’avez déjà lue, vous saurez aussi que j’aime le second degré, les jeux de mots, les tournures bizarres, les phrases qui ressembleraient d’après certains d’entre vous à de la poésie, à de l’imagerie et à des histoires…
Sachez que je choisis d’écrire sur des sujets liés au vivre-ensemble, et ce que cela communique et nous communique…
Et sachez donc que cette mode, cette «fashion» ou supposée « fashion attitude » prestigieuse ou pseudo prestigieuse que voudraient avoir ou voudraient faire croire les fous dingues du prestige et de ses effets, eh bien elle est réelle, oui c’est une mode…
Bien réelle, et nous la croisons autant que ce à quoi elle espère aspirer !
Bien réelle, et nous la croisons elle et ceux qui la pratiquent, les «fashions victimes» de l’«effet prestige» !
Ils ne sont pas les seules victimes d’ailleurs, car eux et nous vivons ensemble, d’où l’importance d’écrire sur le vivre-ensemble et ce que nous nous communiquons les uns les autres à travers ce vivre-ensemble !
Mais pourquoi donc il y aurait dépendance !
Mais comment donc est-il cet effet, pour y devenir dépendant !
Mais communique-t-il ?!
Mais que rajoute-t-il ??
Mais que comment est-il ?!
Difficile à décrire pour une non consommatrice. Mais paraitrait-il que, ça attire, ça séduit, ça subjugue, ça éblouit même, ça ouvre des portes, ça dépanne, çà fait respecter, ça fait imposer, ça en fait des choses non, ça impressionne surtout !
Ca fait de l’effet, quoi !
Voilà à quoi ça sert, ou à quoi ça servirait apparemment !
Ca ressemble un peu au charisme, mais ça ne l’est pas !
L’un serait inné, l’autre non !
J’ai cherché pour nous, les définitions sur le Web. Chez Le Robert le charisme, serait une qualité d’une personnalité qui aurait le don de plaire, de s’imposer, dans la vie publique.
Allons maintenant voir du côté « prestige » toujours chez Le Robert. Le prestige serait l’attrait particulier de ce qui impose le respect ou l’admiration.
Distinguez-vous une distinction ?
Moi oui !
L’un est un don, émanant naturellement de la personnalité et l’autre un attrait, une sorte de promesse de ce qui et non de qui !
Les deux permettent de s’imposer et d’imposer certaines choses. Plaire pour le premier et attirer le respect pour le second !
Nous pourrions croire qu’ils se ressemblent, alors qu’ils sont totalement différents, cependant il arrive qu’ils se rejoignent.
Un leader charismatique par exemple aura certainement un discours prestigieux. C’est son charisme qui lui fait réaliser des choses prestigieuses et non le contraire.
Un consommateur de prestigieux labels, de prestigieuses adresses, de prestigieuses personnes ou de ce qu’il croirait prestigieux, n’aura pas lui forcément un discours charismatique ou même prestigieux.
Et de ce fait cet effet prestige tant recherché, tant construit, tant créé, tant souhaité par certains, pour tel ou tel résultat, et surtout pour tel ou tel effet, n’aura d’effet que sur celles et ceux qui sont aussi dépendants de ce même effet ou faux effet.
Cet effet marche des fois, souvent même car c’est un effet de mode ! On y croit, on y adhère !
Le charisme, le vrai, celui qui n’a nul besoin de jouer au jeu du prestige et des prestigieux, à un sérieux concurrent, eh oui !
C’est compliqué n’est-ce pas !
Ca pourrait l’être en effet, car si un matin, il n’y a point de prestige à porter par madame ou monsieur dépendant à l’effet prestige, ils pourraient en souffrir, ils pourraient en mourir non pas jusque-là. En tout cas vous l’aurez compris, ça fait mal, et ça pourrait faire mal !
Alors tendance ou dépendance, ou les deux !
Je dirais donc mieux vaut communiquer sans prestige forcé, pour mieux vivre-ensemble dans le prestige du non forcé…
La quête du prestige ne doit pas empêcher l’authenticité, la simplicité et la liberté… et ne la laissons pas le faire  !

Articles similaires

Chroniques

Front populaire contre alliance des droites

Aujourd’hui au vu des antagonismes lancinants des composantes de cette gauche, la...

Chroniques

Les jeux vidéo tuent !

Quand on se penche sur les conséquences de l’addiction aux jeux vidéo,...

Chroniques

Mieux mentir, pour mieux vivre ?!

Pourquoi nous pousser à communiquer le faux, à troquer le vrai pour...

Chroniques

Un peuple c’est une âme !

L’âme marocaine est belle par essence, faite de fraternité, d’hospitalité, d’ouverture sur...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux