970x250

Les jeunes à l’offensive, pacifique, positive, intelligente…

Les jeunes à l’offensive, pacifique,  positive, intelligente…

Combien de fois n’avons-nous pas lu, vu ou entendu de virulentes critiques vis-à-vis de notre jeunesse : individualiste, blasée, égoïste, vivant dans un monde virtuel, etc.
Combien de fois avons-nous été amenés à dénoncer les comportements violents, délinquants, déviants, d’une partie de nos jeunes pris dans une spirale de marginalisation…
Avec d’autres je me suis toujours efforcé de montrer à quel point notre jeunesse était inventive, talentueuse, volontaire…
Nous en avons ici une preuve éclatante, d’ailleurs qui d’entre nous ne le voit pas au quotidien – dans les rues- ces jeunes s’exerçant au skate, s’entraînant dans des endroits insalubres au street workout ou encore se livrant à des acrobaties (sport appelé parkour)…
Eh bien cette culture urbaine composée de ces sports «in the street» (car ce sont bel et bien des sports) regorge de talents, et représente une pépinière d’opportunités.
Ces jeunes -devant notre indifférence collective- ont décidé de passer à l’offensive : une offensive pacifique, positive, intelligente…
À nous de prendre conscience de l’intelligence de l’enjeu !
Je vous livre ici l’appel qu’il nous adresse:
«Notre jeunesse change, évolue : ses goûts, ses envies, ses besoins.
Elle change avec l’époque, les réseaux sociaux font que ce qui est aujourd’hui populaire auprès des jeunes à New York, à Paris l’est aussi au Caire, à Casablanca…, à Tanger ou à Kenitra. Certes, dans notre pays le football reste le sport roi mais parallèlement toute une culture urbaine se développe, au sein de laquelle de nombreux sports qui se pratiquent «in the street» tels que le skate, le parkour, le street workout…
Si nous ne voulons pas passer à côté d’une génération, si nous ne voulons pas «rater le coche» de ce phénomène mondial qui offre à nos jeunes athlètes l’opportunité de s’épanouir et dans le même temps de concourir à des compétitions où ils feront briller le nom de notre pays, alors il nous faut (ré)agir.
La génération actuelle s’est donc découvert ces passions et si l’on est attentifs à ce que le Web révèle de notre jeunesse, alors il est aisé de voir les talents extraordinaires qui en émergent.
Sans matériel, sans encadrants, sans coachs…
Cette envie de dépassement de soi lorsqu‘elle habite ces jeunes les tient éloignés de la drogue, de la délinquance, de la tentation de l’immigration clandestine… car cela impose discipline, détermination, respect de son corps. Il nous faut accompagner ce phénomène, accompagner notre jeunesse, en installant des pistes de skate, des espaces de barres pour street workout, etc.
Évitons que ces nouveaux sports ne représentent un danger pour nos jeunes eux-mêmes ou pour les passants, faisons de cette culture urbaine une chance.
Ceci n’est pas une pétition, c’est un APPEL, entendons-le : tout particulièrement les élus locaux, régionaux dont c’est le rôle, ainsi que nos hauts commis de l’Etat, walis, gouverneurs, qui sont sur le terrain.
Accompagner nos jeunes c’est accompagner l’avenir : le sport, les arts, la culture ne sont pas anecdotiques ou superflus ils sont le corps et l’esprit de notre jeunesse !
Lorsqu’une jeunesse s’épanouit c’est toute la société qui s’épanouit!»
Initiateurs de cet APPEL, acteurs
de la culture urbaine :
– Ayman Ait Brahim
– Soulaimane El Idrissi
– Otmane Mazzine
– Mehdi Errahoui
– Salmane Gougoul
– Karim Mazid
– Brahim Kirrouche
– Ayoub Chazi
– Meryem El Mountasser
– Oussama Bahr
– Nour Bissouma
– Youssef Moro
– Hajar Hajhouj
– Nabil Zeroual
– Anas Erhani
– Oussama Naima
– Ayman Daalous
– Bader Tamente
– Hicham Belfoul
– Mehdi Chaouki
– Mustapha Dakir
– Tarik Hajhouj
– Zakaria Haidar
– Azzeddine Semmar
– Mouad Onjr
– Khadir Marouani
– Ayoub Hajhouj
– Anouar Maadaoui
– Anware Debyani
– Mohamed Belfquih
– Yassin El Guernani
– Zakaria Soulali
– Nasserdine Taghzaoui
– Hamza Chafqi
– Abde Nasser Bila
– Mohamed Zidan
– Ilyass Issì
– Youssef Lkhlwì
– Marwan Boulhna
– Aïssa Ghabar
– Mehdi Aboukhalid
– Aymane Makkaoui
– Rabie Boullil
– Charif Dabloji
– Yahya Aboulhana
– Akram Salassi
– Hamza. Elhannouchi
– Anas Lqandoussi
– Ilyas Soulali

Soutiens :
– Rita Zniber : cheffe d’entreprise,
Présidente Fondation Zniber
– Bahaa Trabelsi : écrivaine
– Younès Boumehdi : DG Hit Radio
– Momo / Mohamed Merhari :
acteur culturel et associatif, directeur à L’Boulevard
– Latefa Ahrrare : comédienne,
metteuse en scène
– Valérie Attias : journaliste,
écrivaine
– Majid Bekkas : musicien
– Rhani Krija : musicien
– Jihane Bougrine : artiste
– Smain Qacimi : athlète de haut niveau en canoë kayak
– Ahmed Ghayat : acteur associatif et culturel

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.