Les «yakafokon»…

Les «yakafokon»…

Avez-vous remarqué comme depuis quelque temps fleurissent les ‘’yakafokon’’ sur les réseaux sociaux : chacun est médecin, chacun est professeur, chacun est personnalité de la société civile, chacun est spécialiste ès déconfinement…O bien sûr les «yakafokon» existent depuis toujours mais ne pouvions-nous espérer qu’en cette période de pandémie, ceux-ci se mettent enfin en sourdine ?!


Sans doute était-ce trop leur demander car pour beaucoup d’entre eux telle est leur principale raison d’exister, eux qui en fait vivent leur propre vie par procuration…
Nous avons pourtant un seul ennemi, un ennemi commun : le virus, eh bien non ! Eux trouvent encore le moyen de s’inventer d’autres ennemis, leurs cibles ce sont ceux qui agissent, ceux qui font, ceux qui prennent des décisions, ceux qui expriment leur patriotisme, qui louent la façon dont notre pays a réagi face à la pandémie, etc.
Et pourtant la priorité des priorités est bien évidemment de sauver des vies, de sauver LA VIE, non seulement en terrassant le coronavirus mais également en aidant au maximum ceux d’entre nous qui sont les plus fragiles, les plus précaires.

C’est ce que l’immense majorité des Marocains s’efforce de faire, cela s’appelle solidarité, cela s’appelle fraternité, cela s’appelle ‘’faire Nation’’, cela s’appelle humanisme, patriotisme.
Tout le monde est ‘’au front’’, derrière notre Roi, tout particulièrement ces ‘’héros du quotidien’’ que l’on ne voyait même pas auparavant et nos jeunes pour lesquels on n’avait que condescendance ou mépris.
Nous pouvions légitimement attendre que chacun mette la main à la pâte, or cela aurait été trop beau, trop ‘’bisounours’’ comme ils disent!
Cette catégorie, vous savez, les donneurs de leçon, les inspecteurs des travaux finis, les dénigreurs à tout-va, ceux qui ‘’savent’’ sont tellement ‘’hors sol’’ qu’ils s’affranchissent de ce devoir.
Ces ‘’sachant’’, qui savent mais qui ne font jamais, sévissent énormément sur les réseaux sociaux où ils ‘’twistent’’ entre eux , comme l’a très bien dit un internaute : ‘’Là où l’on désigne chaque jour une tête de turc et tape le plus fort possible, le plus lâchement possible et à plusieurs…’’

Bref que ce soit là ou ailleurs, tous ces experts qui conseillent, pontifient, excommunient, préconisent, dénigrent… ne se rendent même pas compte qu’ils sont ‘’out’’, ils sont comme ‘’les Visiteurs’’ du film du même nom, ils sont restés coincés dans une bulle spatio-temporelle, d’où ils ne sortiront pas !
Le Maroc a changé, change, les Marocains ont changé, changent… la pandémie et le confinement ont accéléré – à la vitesse grand V- les mutations en gestation, et ce n’est pas fini !
Bien sûr rien n’est gagné, ni sur le virus, ni sur l’indispensable nouvelle société que nous devons continuer à construire, pourtant immensément nombreux sont ceux qui y croient, qui agissent qui luttent pour sauver des vies et pour transformer notre vie.

Ces acteurs ont fait le choix de monter dans le train et même de le co-conduire, les acteurs ont fait le choix de la position, les déblateurs eux ont choisi la posture.
Il n’y aura pas de 25ème heure, les vainqueurs sont ceux ceux qui font que notre Maroc Pluriel soit un Maroc Uni, la population n’est pas dupe et sait – dans cette période difficile, anxiogène, meurtrière- qui la sert et qui se sert d’elle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *