Chroniques

Moi-même 2.0 ?!

Prétendre vouloir nous conduire vers une meilleure version de nous-mêmes, c’est déjà nous empêcher d’apprécier et de vivre celle que nous sommes aujourd’hui.

Cette tendance à vouloir nous faire devenir de meilleures versions de nous-mêmes ! Fâcheuse ou prometteuse ?!
Il ne se passe pas un jour sans que je ne croise cette expression quelque part. Une expression qui sonne faux à mes oreilles, et dans les vôtres, comment y résonne-t-elle ?!
Décortiquons ensemble les coins et les recoins de cette proposition si tendance et si tendancieuse, si prétentieuse et si prétendante, si dénigrante et si dénigreuse, si «marketée» et si « markéteuse » … Une invitation à abandonner le «nous» d’aujourd’hui pour en devenir un autre de demain, soit disant meilleur.
J’ai failli y croire à des instants de doute, de faiblesse, de désespoir, ou tout simplement pour faire comme les autres… n’est-ce pas ceci le pouvoir de la tendance et du trend ? Vous accrochez à un instant de décrochage !
Un mélange de détresse et de faux espoirs, qui nous communique un semblant de vie future meilleure. Celle d’investir dans un individu supérieur à celui qui existe à l’heure où nous rencontrons cette offre d’une version meilleure. Nous arracher notre présent et nous projeter sur un modèle futuriste et plus performant, n’est-ce pas là une offense envers cet actuel que nous sommes et avec lequel nous évoluons côte à côte ! Cet être actuel que nous sommes pourrait être actualisé avec davantage de délicatesse, de bienveillance et de reconnaissance. Reconnaissance envers tout le chemin parcouru pour atteindre ce monsieur ou madame du présent, de ce présent qui était certainement lui-même un objectif de meilleur.
Nous méritons bien, nous et notre nous-mêmes, une mise à jour conforme à nos multiples versions du passé, du présent, et peut-être du futur, où aucune ne renierait l’autre, où aucune ne bousculerait l’autre, où aucune ne manquerait de considérer l’autre… Une version non pas meilleure, mais plutôt globale et qui assumerait l’hier, l’aujourd’hui et le lendemain, car renier une minuscule parcelle de nous-mêmes n’aboutit jamais au meilleur, mais plutôt au pire….
Devenir une meilleure version de soi-même, pourquoi faire ?!
Je voudrais être d’abord moi-même et découvrir ce moi-même et ces multiples facettes, jouir de ce que je possède, apprécier ce dont je jouis, manier mon moi-même à ma guise et surtout sans le déguiser en un moi ultérieur et meilleur…
Qui pourrait me garantir qu’en cours d’un devenir plus élevé de ce que je suis maintenant, je ne risquerai pas d’égarer le bon moi-même existant déjà ?!
Je ne veux pas de meilleur, je veux du bon ! Je veux du serein !
Je veux aimer ma version actuelle !
Cette meilleure version, gardez-là pour vous, vous qui prétendez pouvoir me la donner ! Non merci et sans façon !
Car, moi et moi-même, nous travaillons sur notre vivre- ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Nous investissons sur l’amour de nous-mêmes.
Car, moi et moi-même, ne tolérons que le développement de ce que nous sommes déjà. Pour mieux vivre avec nous-mêmes et non pas avec la meilleure version de nous-mêmes, cette inconnue qu’on ne connaît même pas !
On nous impose de nous unir avec cette étrangère venue du futur nommée «Meilleure version de nous», alors que nous sommes en cours de consommation d’une union avec la version actuelle de nous, cela ne ressemblerait-il pas à de la traitrise, de la malhonnêteté, de l’irresponsabilité et surtout de la lâcheté !
Je ne voudrais en aucun cas être mêlée à un quelconque abandon d’une part de cette union. Je voudrais que nous nous épanouissions ensemble, main dans la main.
Pour cela, je communique et j’assume mes propos envers ma version actuelle, en lui jurant non pas fidélité, mais loyauté. Je ne renierai aucun de nos actes et gestes, bons ou mauvais soient-ils et promets de vivre le présent dans sa meilleure version et si nous en avons la chance, l’avenir aussi. Car, la meilleure version à laquelle j’aspire est celle du temps et ce temps ne dépend ni des nuages, ni des éclaircies mais de ce que nous en faisons mon authentique version de moi et moi-même.
Prétendre vouloir nous conduire vers une meilleure version de nous-mêmes, c’est déjà nous empêcher d’apprécier et de vivre celle que nous sommes aujourd’hui.
Nos prétendants qui prétendent être des façonneurs de nos meilleures versions de nous-mêmes sont les mêmes qui nous demandent de nous aimer nous-mêmes. Allez comprendre ! Et si vous comprenez, laissez le moi savoir ! Merci d’avance chers lectrices et chers lecteurs. Je suis, toutes les versions de moi-même ! Nous sommes, toutes les versions de nous-mêmes !
Le travail sur soi passe par une communication responsable et engagée avec nous-mêmes. Celle qui nous fait accepter notre passé, pour mieux servir notre présent et rêver librement nos lendemains. Communiquons mieux et vivons mieux toutes ces versions de nous au grand jour…

Articles similaires

Chroniques

Et si le sport était bien plus que du sport ?

Des stars du foot ont compris à quel point leur charisme et...

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

Chroniques

La déception, l’ennemie jurée de l’espoir !

Une vie passée à craindre et épier une issue dont personne ne...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus