Chroniques

Moins qu’hier ?

© D.R

Si j’ai décidé de vous en parler, c’est parce qu’elle démontre que ce qu’on appelle chez nous «les poches de résistance» sont en fait de vraies tranchées.

Jugez-en vous-mêmes. Un jour, alors que mon proche voulait stationner sa voiture devant l’immeuble où il habite, un de ses voisins lui a signifié, gestes et cris à l’appui, qu’il n’en était pas question parce que Monsieur voulait garer un camion débordant de briques, de sacs de ciment et de sable, de pelles et autres matériaux de construction. 

Monsieur était en train de faire des transformations chez lui en toute illégalité. Refusant de se laisser faire, mon proche est allé protester auprès du Moqadem qui, tout confus, lui a avoué que c’est le Caïd qui l’avait autorisé oralement, moyennant 5.000 DH pour lui et 1.000 DH «seulement»  pour son subalterne.

Finalement mon proche est allé voir le président de sa commune qui avait fini par arrêter le chantier et ordonné la démolition de ce qui avait été illégalement construit par le voisin arrogant. Je ne sais pas s’il a demandé le remboursement de son bakchich ou bien s’il a préféré la boucler. Le pire c’est que cet incident est arrivé quelques jours seulement après le terrible drame de l’immeuble de Bourgogne.  Oui, le «Fassad» a la peau dure…

A demain

Articles similaires

Chroniques

Macron et le gouvernement introuvable, enjamber les Jeux !

Les Jeux olympiques ne semblent être qu’un prétexte politique pour justifier la...

Chroniques

Entre une Europe sénile et un Occident moribond, la fin d’un cycle de l’Histoire

L’Europe est aujourd’hui très malade. L’Europe souffre de plusieurs pathologies chroniques. L’Europe...

Chroniques

Un été libre sans croyances limitantes !!!

Il y a les croyances limitantes en général et il y a...

Chroniques

Le Maroc à l’ère de la techno-durabilité : Faut-il réinventer son offre touristique ?

Les risques de surtourisme nécessitent une gestion intelligente impliquant les communautés locales...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux