Naissance de «Maroc pour tous»

Naissance de «Maroc pour tous»

Agir efficacement pour un «Maroc Pour Tous» suppose :

– réflexion et débat pour «tirer vers le haut» et non pas niveler par le bas.
– en faire surgir des idées d’actions concrètes.
– devenir une force de propositions et être une «caisse» de résonance.
C’est ce que nous propose de faire un rassemblement de Marocains du Maroc, de Marocains du Monde et de Marocains de cœur vivant sur le sol national, en créant le groupe «Maroc pour Tous».
Ils expliquent leur démarche ainsi :

«Maroc Pour Tous» créé dans un premier temps sur Facebook est un groupe de réflexion et de débat, mais aussi -surtout- un groupe d’action : un groupe où nous réagirons aussi à l’actualité, un groupe où nous déciderons d’actions de terrain – à caractère sociétal, culturel, social, humanitaire…, et de débats, communiqués, rassemblements… sous forme d’actions et/ou de réactions, afin de faire entendre notre voix, faire connaître notre opinion.
Nous nous proposons de nous saisir des grandes questions sociétales qui traversent notre société, afin d’apporter un éclairage simple, concret dirigé vers plus de progrès pour tous, plus de modernité intelligente afin de soutenir des causes qui nous tiennent à cœur (femmes, jeunes, culture, éducation…).
Nous y suivrons bien sûr également l’actualité nationale et internationale, avec un point de vue qui sera le nôtre…».
Passer du verbe à l’action !
Tel est leur slogan, si en effet de nombreuses tentatives -de valeur- existent sur les différents réseaux sociaux, elles se heurtent le plus souvent à une sorte de plafond de verre, qui les empêchent de passer à la seconde étape qui est de passer à l’action, d’agir sur le terrain.
Or débattre est évidemment de première nécessité, à condition que ces discussions aboutissent à du concret, car c’est ce dont a besoin notre population.
Le réel, le terrain sont les lieux où il nous faut être, l’impact direct ne peut se faire sentir que confronté aux attentes et aux besoins des citoyens -trop souvent délaissés et livrés à eux-mêmes.
Il nous faut être objectifs et lucides: le terrain a été abandonné. Pour le réinvestir il faut commencer par réfléchir, proposer, débattre, agir, entre femmes et hommes crédibles, «méritants», honnêtes… afin de donner de vraies perspectives.
Ils ont lancé sur le groupe un sondage afin de demander aux membres quels étaient les thèmes à traiter qui leur paraissaient prioritaires, si nous souhaitons y participer, si nous voulons nous inscrire dans cette démarche nous sommes invités à devenir membres du groupe «Maroc Pour Tous».
Pour les rejoindre le processus est simple : se rendre sur le groupe et se reconnaître dans la philosophie et les principes du groupe :
«Un Maroc d’après est appelé à émerger… demain le virus aura disparu, une société qu’il faudra réinventer s’offrira à nous : soyons-en les acteurs, les moteurs, les inventeurs.
Notre objectif premier est de «rendre l’amour de notre pays» aux citoyens.
Pour cela il faut former, encadrer, proposer et parier sur l’intégrité, la compétence, la méritocratie.
S’il fallait résumer notre philosophie en un slogan ce serait : Le Maroc, je l’aime, j’y crois, j’y participe.
De la culture, à l’indispensable participation citoyenne, en passant par la lutte contre l’exclusion, le(s) racisme(s), l’action concrète en matière d’éducation, de santé, de libertés individuelles… engageons-nous sur le terrain, sur les réseaux sociaux, dans la presse – pour notre pays, derrière notre Roi – pour que le «Maroc Pour Tous» passe du verbe à l’action».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *