Chroniques

Pas de «Yachine» pour Yassine !

© D.R

Moi qui m’étais bien installée pour vivre la gloire de notre «déjà vainqueur», l’ultime reconnaissance de la «Bono puissance», vous pensez bien que la logique du Oui à l’espoir et du Non à la frustration ne faisait point partie de l’ambiance de l’instant.

Une chronique risquée de ma part ?! Un sujet non maîtrisé peut-être?! Un domaine pour les hommes ?! Un terrain sinueux pour une novice telle que moi en ballon rond ?!
Je réfute officiellement cette introduction écrite par mes soins et l’actualise pour nous tous immédiatement et pour la bienséance de la communication et de la parité.
Je reprends donc ! Une chronique digne pour nous ! Un sujet sûr et certainement dominé ! Un domaine pour les Hommes et les Femmes ! Un terrain accessible à une pseudo non novice telle que moi et tels que vous, nous les fous de foot qui n’y voyons que du feu!
D’ailleurs, il n’y a plus du tout de novices en foot chez nous depuis la dernière Coupe du monde. Il n’y a que des fans, et un «Fan» et une «Fane» sont des «Pros» ! Enfin, c’est ce que nous pensons être!
Regardez-moi en train de voir un match de foot, vous verrez une connaisseuse, confortablement installée dans sa méconnaissance de la discipline, cependant aisément à l’aise dans ses commentaires et arguments fougueux, emportés et portés par sa foi en ses compatriotes, car je précise je ne regarde qu’eux et qu’elles ou presque, puisqu’il faut aussi voir les autres pour les regarder elles et eux !
Alors la fervente spectatrice, supportrice engagée, «fane» accroc, groupie ultra motivée, «follower» assidue de tous les comptes de nos joueuses et joueurs du populaire ballon rond, dit pense et clame qu’il ne faut surtout pas refuser quoi, que ce soit à ses champions, à nos champions, nos idoles et les héros de notre chère nation. Ce sont les meilleurs, un point c’est tout !
Un point c’est fou !Un point c’est foot!
Donc, depuis lors, le lors vous l’aurez compris, c’est depuis Qatar et l’exploit de nos Lions, et tout ce qu’il s’en est suivi…l’exploit de nos Lionnes à l’autre bout du monde… Depuis lors, les fidèles et moi n’acceptons plus de nous voir, à nos victorieuses et encore moins à nos victorieux, refuser une quelconque victoire !
çà n’est plus dans nos projets ! Nos visions ! Nos horizons! Nos «dreams» ! Nous sommes la « Dream team » !
Depuis lors ! Nous n’acceptons que l’OR mesdames et messieurs!
Ceci dit, et je le dis ! Plus les espoirs sont grands, plus les désillusions pourraient être intenses !
Oui, mais on nous a toujours dit que : L’espoir fait vivre !
L’espoir, c’est la communication la plus positive qui puisse exister, celle qui nous connecte à nos lendemains, à nos «à venir» et nos rêves. Sans espoir, il n’y a point de vies et point de victoires !
En y rajoutant volonté et effort, on obtient forcèment de l’or ! À chacun son or bien sûr !
Je disais, un point c’est tout ! Autrement dit, nous refusons la « Non victoire », et ne tolérons que les prix, récompenses et trophées. Sauf que cet état d’esprit là est contraire à l’espoir dont nous avons si délicatement cité les bienfaits plus tôt. Ce «mindset» annulera tout le joli et puissant travail fédérateur et motivateur de l’espoir. Pour laisser place à la frustration et à la désillusion.
Ce serait dommage ! Un gâchis très facile à transmettre ! Commentaires désobligeants, arguments féroces et dénigrants sur l’adversaire… faut pas nous chercher nous les fans !
Je dis ça, je dis vrai ! J’assume mes propos et j’insiste sur le passage rapide et dévastateur de l’espoir au désespoir qui peut se faire en un coup de micro, une annonce de trophée pour un autre que le nôtre!
Tenez, par exemple ! Moi devant l’écran de mon téléviseur, qui avais cherché la bonne chaîne pendant un bout de moment et qui l’avais enfin trouvée, me sentais déjà toute victorieuse de cette minuscule trouvaille. Moi qui m’étais bien installée pour vivre la gloire de notre «déjà vainqueur», l’ultime reconnaissance de la «Bono puissance», vous pensez bien que la logique du Oui à l’espoir et du Non à la frustration ne faisait point partie de l’ambiance de l’instant. N’étaient invités à partager le show avec moi, que Yassine, « Yachine », réussite, succès, triomphe et OR. La suite, vous la connaissez, je ne peux vous l’épargner et vous laisse deviner mon After show…
Et bien sachez que oui, j’assume mes techniques de communication et mes idéaux de communications positives, et que ce soir-là, j’ai eu gain de cause sur mon insatisfaction et ma déception, en les remplaçant par fierté et amour. N’est-ce pas là une victoire ! Une victoire du travail sur soi ! Pour mieux communiquer et mieux vivre avec soi-même et avec l’avenir qui, lui, est plein d’espérances…
Et notre Yassine ?! Il nous a, NOUS ! Et ça, ça vaut de l’OR !

Articles similaires

Chroniques

L’extrême droite caracole en tête des sondages en France

L’extrême droite, incarnée par Jordan Bardella, semble avoir le vent en poupe....

Chroniques

Mieux communiquer, mieux vivre…C’est inspirant, d’être inspirant !

Pour réussir à inspirer les autres et pour réussir à être inspiré...

Chroniques

Le renseignement face à l’essor des criminels en col blanc

Dans ses formes les plus raffinées, la criminalité en col blanc se...

Chroniques

Le terrorisme international appartient-il au passé ?

La menace de la terreur n’a pas disparu de notre monde