«Passe le message pas le virus !»

«Passe le message pas le virus !»

L’été est là et avec lui la canicule, l’envie de retrouver une vie normale est forte – les jeunes notamment, au sortir d’une période de confinement de 3 mois, ont besoin de retrouver amis, plage et jeux.

D’autant plus que pour la jeunesse le confinement a été bien souvent vécu comme un enfermement : logements exigus, cohabitation avec les parents, manque d’intimité, etc.
Or force est de reconnaître que le virus est toujours là et que nous, citoyens, avons fortement relâché notre vigilance.
Comme dans nombre de pays à travers le monde, les cas de contamination repartent à la hausse, bien souvent il est vrai dans des unités industrielles où les employeurs affichent un mépris incroyable vis-à-vis de la santé de leurs ouvriers – en général des ouvrières d’ailleurs- mais aussi dans de nombreux cas au sein de familles et de quartiers entiers.
La France avec beaucoup de retard par rapport à nous, en est contrainte à adopter le port du masque obligatoire… lorsqu’en même temps chez nous on constate que de moins en moins de citoyens le portent.

Toutes les observations le prouvent : la distanciation physique, le lavage systématique des mains, et le port du masque sont actuellement les seules armes en notre possession pour éviter la contamination.
Devant ce manque grandissant de respect des gestes barrières, un millier de jeunes -militants associatifs de terrain, unis sous le label Morocco l’Ghedd- reprennent leur bâton de pèlerin pour sillonner les rues et les places de leurs villes. En effet, les stickers «Passe le message, pas le virus» qu’ils ont eux-mêmes réalisés sont les nouveaux outils de communication que ces jeunes ont choisi de mettre en avant pour leur nouvelle campagne de sensibilisation au respect du port du masque et de la distance de 1 mètre.
Depuis le 15 juin ils ont initié une opération qu’ils ont baptisée «1 masque + 1 mètre = la vie» sur les réseaux sociaux, qui a consisté en la publication de centaines de petites vidéos où de jeunes de tout le Royaume répétaient ce slogan.

Parrainée par Mustapha Hadji, cette action -accompagnée par nombre de personnalités tels La Fouine, Maxime Karoutchi, Leila Ghandi, Abdelmajid Bekkas, Rhani Krija, le professeur Jaafar Heikel… – a permis de mobiliser des centaines de jeunes et des centaines de vidéos, selfies et messages sur le Web.
Dans le même temps, ces jeunes organisaient des «déambulations» dans leurs villes -vêtus de t-shirt siglés du slogan #1masque1metrela vie.
Aujourd’hui ils poursuivent leur opération par une deuxième étape qui a débuté ce samedi 18 juillet : ils ont en effet créé et confectionné un sticker, qu’ils vont -en groupes- apposer sur les pare-brises des taxis, des automobilistes, les vitrines des cafés, des restaurants, les devantures des épiceries, des grands magasins, etc. (en accord avec leurs propriétaires) incitant à «Passer le message et non pas le virus».

Ces actions sont également l’occasion de discussions, de sensibilisation, d’explications, avec l’ensemble de la population…
Saf’Jeunesse à Safi, Hip-Hop Family à Rabat, Par-Delà les Remparts à Fès, Marock’Jeunes et Kech’Jeunesse à Marrakech, Oriental Leaders à Oujda, MOGAjeunes et Mogaworkout à Essaouira, Cas’Action à Casablanca et Mohammedia -avec la collaboration de Marocains Pluriels font à nouveau le pari de l’appel à la raison, au civisme et au souci de préserver la vie de nos anciens et des personnes les plus fragiles… Puissent-ils être entendus !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *