Point de vue : «1 masque + 1 mètre = la vie»

Point de vue : «1 masque + 1 mètre = la vie»

Ce samedi 13 juin les jeunes militants associatifs des associations du Label Morocco l’Ghedd, en collaboration avec l’association Marocains Pluriels, ont lancé une campagne baptisée «1 masque + 1 mètre = la vie».

Il s’agit d’un message de sensibilisation, de prise de conscience et de pédagogie. En effet, l’objectif de tous est de «tendre vers l’objectif 0 cas de coronavirus», du moins de s’en rapprocher le plus possible – afin de pouvoir sortir du confinement et mettre un terme à cette pandémie dans notre pays.
Le grand Mustapha Hadji -légende de notre football et joueur parmi les plus adulés auprès de la jeunesse – a accepté de mettre sa célébrité au service de cette cause et d’en être le parrain.
Décréter l’obligation de porter un masque et la nécessité de respecter une distance physique entre les citoyens n’est pas suffisant, il faut expliquer, dialoguer, sensibiliser – cela ne peut se faire que par l’exemple, le dialogue, l’écoute.
On ne peut tout attendre de l’Etat, l’implication de toutes et tous est indispensable : il s’agit non seulement de faire preuve de responsabilité, de civisme mais aussi de sauver des vies, de sauver nos vies !

Un clip réalisé grâce à la contribution de dizaines de jeunes à travers le Royaume a été mis en ligne sur le Web -qui explique les gestes barrières indispensables – une campagne de publications s’en suivra sur les réseaux sociaux mais aussi sur le terrain -dès le mardi 16 juin- qui alliera la force de l’exemple et le concret.
Notre Roi a lancé la riposte, il a fait passer nos vies avant tout, la population a été réceptive et s’est mobilisée.
Notre jeunesse qui s’est montrée exemplaire durant cette épreuve anxiogène et s’est ainsi révélée à l’ensemble de la société, est – à nouveau – le fer de lance de la lutte contre le coronavirus, aux côtés de ceux qui sont en 1ère ligne : nos soignants, nos forces de l’ordre, nos agents d’autorité et tous ceux qui continuent de rendre la vie possible au quotidien…
Il faut aller au-devant des attentes, des demandes, des besoins d’explications de notre société, ce qui aura le plus fait défaut lors de cette période est d’ailleurs la communication.
En période de crise, encore plus qu’en temps normal, le dialogue est indispensable, il permet de tracer des perspectives, de tracer une ligne directrice, de faire entrevoir l’horizon.
Nos soignants, nos forces de l’ordre, nos agents d’autorité, toutes celles et tous ceux dont la vie au quotidien dépendait (épiciers, pharmaciens, caissières, éboueurs, cantonniers, chauffeurs de bus, de taxis…), la population -dans son immense majorité-, se sont remarquablement comportés durant cette pandémie.
Aujourd’hui la confiance doit être au rendez-vous, c’est fondamental pour la suite…

Le peuple, sa jeunesse, ses forces vives méritent d’être associés à ce qui dorénavant doit se dessiner pour la sortie de crise, la pandémie, le confinement nous ont fait mûrir, et l’infantilisation ne peut être la solution.
Responsabilisation, concertation sont les clés de la victoire finale sur le virus, ces jeunes nous le prouvent, en se prenant en main et montrant la voie, par leur campagne ils nous aident à comprendre le seul message qui nous conduira au bout du tunnel : «Respecter les gestes barrières c’est respecter La Vie !»

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *