Chroniques

Pour ou Contre ?! Et la Paix dans tout ça!

© D.R

J’ai une posture, une opinion, un avis, un quelque chose de ce que à quoi je crois et à quoi j’espère, eh bien je le communique. Ouvertement, sincèrement, des fois même publiquement !

Peut-on être «Pour» sans être «Contre» ?!
Est-il possible d’être «Contre» et être un peu «Pour» ?!
Noir ou blanc ? Oui ou non ? Par-ci ou par-là !
La prise de position est souvent difficile à communiquer dans un monde de communication médiatique, de communication réseaux sociaux, de communication instantanée, d’intelligence artificielle et de la communication tout court. Pourtant c’est facile ! J’ai une posture, une opinion, un avis, un quelque chose de ce que à quoi je crois et à quoi j’espère, eh bien je le communique. Ouvertement, sincèrement, des fois même publiquement ! Une expression venant de moi, de vous de nous, de ce que l’on aime, l’on défend, l’on encourage, de ce qui nous ressemble, de ce à quoi nous voudrions ressembler, de ce dont on rêve… d’un monde meilleur ! Tiens !
Avec les temps qui courent et explosent, je ne vous cache pas qu’en écrivant ça déjà, je pense à tous les «Pour» qui pourrait en dissimuler d’autres !
Que dis-je ?! Ce n’est pas moi qui pense ça, je suis sous totale influence ?! Vous pensez !
Un «Pour» n’a pas de progéniture pour moi, s’il est clairement et limpidement exprimé !
C’est chez celles ou ceux avec lesquels nous partageons nos positions, que notre «Pour» ou notre «Contre», sembleraient des fois avoir une progéniture non reconnue par nous, cependant indiscutablement légitime pour eux.
Car eux, pourraient en avoir d’autres de positions. Exprimées ou pas ! Non assumées ! C’est possible !
Positions échangées en toute décence et élégance. Ici, nous sommes entre personnes civilisées, et nous pratiquons la communication positive, qui elle, n’adhère ni à la violence, ni à son apologie, ni au manque d’empathie, ni à l’absence de responsabilité engagée dans le propos… La communication que nous usons est paisible et elle est «Pour» la PAIX.
Revenons à nos «Pour» féconds de petits et de grand petits «Pour».
Pour mieux les communiquer et pour ainsi mieux les vivre, il est vivement recommandé de n’accoupler nos «Pour» qu’avec des «Pour» ne dissimulant aucun «Pour» révolté, clameur et trop bavard.
Soyons concis dans nos positions !
J’ai envie de dire soyons précis. Précis de quoi ?!
De dire : Je suis «Pour»… et je suis donc «Contre»… et sans être «Pour» tout ce qui semblerait, pourrait, envisagerait, projetterait… d’être contre LA PAIX.
Un exercice de communication, périlleux ! Non !
Ne rien dire alors !
Ne pas trancher, ne pas choisir, ne pas soutenir, nos valeurs, nos espérances, elles n’en seraient plus unes alors!
A quoi nous serviraient-elles ?! Triste ! Fade !
Surtout que, ne pas avoir de position, c’est également une prise de position ! Nous risquerions de passer pour plein de choses que nous ne sommes pas.
C’est pourtant possible de ne pas en avoir, c’est en quelque sorte «Pour» et «Contre» avec des nuances, beaucoup de résistance au blabla à outrance et surtout la volonté d’être nous-mêmes sans conséquences aucunes sur les autres…
Ceci n’est ni un débat, ni un «Pour», ni un « Contre».
Ceci est une communication actuelle, ou l’unique grand «POUR» qui ne sous-entend rien d’autre à part un simple «Pour», un «Pour» la PAIX …dans ce monde, notre monde.
Car mieux communiquer la paix, c’est mieux vivre en paix…

Articles similaires

Chroniques

La publicité inclusive, un enjeu aussi bien sociétal qu’économique

La publicité inclusive consiste à représenter différents groupes ethniques ou sociaux (LGBTQ+,...

Chroniques

Le temps du Maroc

Un impératif se pose dès à présent : faire que notre jeunesse...

Chroniques

Nethanyahou, Raïssi, la force des symboles

Entre deux hommes que tout opposait, un destin commun et concomitant. Le...

Chroniques

La fascination de l’horreur

Il faut dire que plus le temps passe, plus les temps sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux