970x250

Réinventer, réenchanter nos Maisons de jeunes !

Réinventer, réenchanter nos Maisons de jeunes !

Le constat de décès de nos Maisons de jeunes est fait par tous et depuis longtemps, il est temps de passer à un nouveau concept, en phase avec notre époque, avec les besoins, les envies, les savoir-faire de notre jeunesse.

Plutôt que les rénover, sans doute vaut-il mieux penser à les réinventer !

Sous les coups de boutoir des générations actuelles, accentués par les réseaux sociaux, tout s’accélère et il n’est plus possible de penser les gérer avec les méthodes et les codes du passé, dépassés.

Une Maison de jeunes en 2022 doit beaucoup plus être un lieu de socialisation, de convivialité, un espace de vie ouvert non seulement à la culture et au sport mais aussi à la prévention.

Prévention des maux qui guettent notre jeunesse, tout autant que lieu d’information et de sensibilisation contre les différentes addictions, la violence…

Pour tout cela il faut que la Maison de jeunes soit un lieu de création, où les jeunes peuvent tester leur talent, laisser libre cours à leur imagination, ré-enchanter leur quotidien et s’y épanouir.

Là aussi comme en tout projet, toute initiative, il faut que les jeunes puissent s’approprier l’espace, ce qui est tout à fait impossible aujourd’hui, puisqu’au mieux ils y sont considérés comme des «consommateurs», au pire comme des figurants.
Les jeunes -notamment via leurs associations- doivent cogérer ces Maisons de jeunes, être impliqués concrètement dans l’animation, dans le programme, dans la gestion, dans les activités de À à Z : c’est-à-dire de la conception à la concrétisation.
Certes, un encadrement y est nécessaire -si tant est que cet encadrement soit dans un esprit de partage avec la jeunesse, trop souvent aujourd’hui ce sont des fonctionnaires en fin de carrière qui sont affectés aux postes de direction, ce qu’ils vivent soit comme une punition, soit comme une source de prébendes.

Je ne résiste pas à vous décrire une situation que j’ai moi-même vécue : de passage dans une Maison de jeunes -quasi déserte- j’ai été heureux d’y voir un groupe de jeunes en train de suivre un cours de danse, j’étais heureux de voir ces jeunes -que j’imaginais être du quartier- s’adonner à cette pratique artistique, hélas je suis vite revenu à la réalité en découvrant que ces jeunes étaient en fait les élèves d’une école privée qui louait la salle!!!!

La semaine dernière le ministère de la jeunesse organisait à Rabat une grande réunion – avec une foultitude de personnalités – précisément sur le thème des Maisons de jeunes. A mon humble niveau et celui des centaines de jeunes avec lesquels j’agis depuis tant d’années, nous sommes bien évidemment disposés à faire bénéficier ceux qui sont ainsi chargés de cette réflexion du fruit et des propositions de notre travail de terrain.

Tout un recueil est prêt :
– qui va de la formation de jeunes aux métiers de l’animation (ce que nous avons d’ailleurs déjà initié pour la 1ère fois au Maroc) grâce à un partenariat de Marocains Pluriels avec l’un des meilleurs organismes de formation internationale : les CEMEA
– à l’aménagement de salles de répétitions pour les jeunes talents (musiciens, chanteurs, danseurs…)
– à la mise à disposition de salles au bénéfice de jeunes artistes pour expositions de leurs peintures, tableaux, sculptures, en passant par la création de cellules d’écoute et d’actions pour :
• l’accompagnement des jeunes dans leur scolarité (suivi, aiguillage, lutte contre l’absentéisme…)
• l’aide à la résolution de mini-conflits (voisinage, querelles entre jeunes, nuisances nocturnes, etc.)
• l’information et l’orientation des jeunes sur les questions de santé, de tabagisme, MST, drogues…

Nos propositions sont nombreuses, concrètes, ambitieuses, porteuses d’impact immédiat et «nées du terrain», s’il fallait les résumer je dirais qu’elles ont pour but de passer des Maisons de jeunes dépassées à des espaces de vie où l’initiative serait reine, l’esprit d’équipe la règle et l’innovation la loi.

par Ahmed ghayet

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *