Rentrée «scolidaire» : Charji lih…

Rentrée «scolidaire» : Charji lih…

Le ministre de l’éducation a annoncé sa décision : la rentrée scolaire se fera en présentiel pour les parents qui le voudront et à distance pour ceux qui le décideront !!!!
Qui le voudront ? Qui le décideront ? Mais en fait, ont-ils le choix ?
Alors quid des enfants qui n’ont aucun des instruments qui permettent de suivre les cours à distance, de ceux qui ne peuvent accéder à une connexion, quid des enfants dont les parents travaillent, quid des enfants des douars, quid des enfants de l’école publique dont l’état est tel qu’il est évident qu’aucune des consignes de sécurité ne pourra être instaurée, quid des enseignants dont une partie des élèves sera présente quand l’autre attendra ses cours sur le Web ?
Sans doute les écoles privées trouveront-elles les moyens d’assurer mais que vont devenir tous les enfants des couches populaires…?
Comment, avec qui -n’oublions pas que nombre de parents n’ont pas les moyens de suivre l’enseignement dispensé à leurs enfants, voire ne savent ni lire ni écrire- vont-ils pouvoir apprendre ?
Que vont faire les enfants du CP dont l’objectif est bien d’apprendre à lire et à écrire dans l’année…?
Chaque année à cette époque Marocains Pluriels et les associations de jeunes de Morocco l’Ghedd organisent des opérations de distribution de cartables.

Cette année, avec la pandémie et cette rentrée bouleversée, ils lancent l’opération Charji lih.
Dès la fin de la semaine ils demanderont à toutes celles et tous ceux d’entre nous qui souhaitent parrainer un(e) élève, un(e) étudiant(e) de recharger le compte smartphone de l’un d’eux -elles- qui lui permettra de suivre ses cours à distance.
Ils ne veulent pas d’argent mais nous transmettront les numéros à recharger, directement, grâce à une application.
Il s’agira d’enfants des douars ou des quartiers défavorisés des villes.
10 jeunes responsables associatifs géreront l’opération par régions : dans un 1er temps les 10 coordinateurs des associations Orientals Leaders, HipHop Family, Par-Delà les Remparts, Les 109, Marock’Jeunes, Kech’Jeunesse, MOGAjeunes, Chabab Ouarzazate, Saf’Jeunesse et Marocains Pluriels, collectent les numéros de téléphone des jeunes bénéficiaires (enfants de familles modestes de quartiers populaires, de communes rurales, de douars). Les marraines et parrains se feront alors connaître et les coordinateurs leur enverront le nombre de numéros qu’ils souhaitent recharger, en message privé.

La recharge se fera directement via l’application de l’opérateur téléphonique ou l’application de leur banque.
C’est à notre jeunesse que nous allons laisser le pays, c’est elle qui assurera l’avenir.
Nous sommes ceux qui lui passerons le flambeau, faisons en sorte qu’il reste allumé… Tel est l’objectif de cette initiative ‘’Charji lih’’ : préserver au maximum l’enseignement pour nos enfants, en cette période de pandémie qui hypothèque déjà lourdement leur futur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *