Chroniques

Said, Yann, Aalya, Katia, Elias, Assia… compatriotes marocains musulmans et juifs !

Il faut assister à la Fête du Trône pour voir ces compatriotes marocains, des 2 confessions, se précipiter dans une même ferveur pour embrasser la main de notre Souverain !

Il y a quelques jours, des manifestants à Casablanca prenaient pour cible André Azoulay – conseiller de Sa Majesté le Roi, qui représentait le Souverain à la Conférence pour la paix à Paris- en fait cette manifestation n’était pas un rassemblement populaire, le peuple marocain n’insulte pas les siens, or André Azoulay est des nôtres, o combien – mais initiée par des sectaires (dans le vrai sens du mot secte).

Bien mal leur en a pris : en effet sur les réseaux sociaux où aujourd’hui tout se passe autant -sinon plus, que sur le terrain- des centaines et des centaines de Marocains ont réagi, et avec beaucoup de passion, pour prendre le contrepied des mots d’ordre des manifestants et prendre la défense de André Azoulay.
Pour qui ne connaît pas le Maroc, il est certain que l’étonnement a pu être réel car en effet l’immense majorité des soutiens à André Azoulay provenait de Marocains musulmans !
Oui nous sommes ainsi !
Notre identité, notre histoire, notre culture… le préambule même de notre Constitution en attestent, Marocains musulmans et Marocains juifs, nous sommes COMPATRIOTES !!!
Et ce sont donc des liens indélébiles qui unissent ces compatriotes, des liens qui ont résisté à bien des épreuves, résisté au temps, aux conflits, à la perversité de voisins qui voudraient nous en culpabiliser…
Sans doute faut-il être Marocain, quelle que soit notre religion, pour comprendre le sens sacré du mot Tamaghrabit.
Malheur à qui y toucherait …
Musulman ou Juif, tout Marocain a dans son ADN ce symbole que représente notre Roi, Amir Al Mouminine : Commandeur des Croyants, oui des Croyants!
Il faut assister à la Fête du Trône pour voir ces compatriotes marocains, des 2 confessions, se précipiter dans une même ferveur pour embrasser la main de notre Souverain !
Il faut participer concrètement, sur le terrain, à des actions de solidarité, lors du Ramadan par exemple, lors des collectes de vêtements chauds en hiver ou encore lors de distribution de fournitures scolaires à la rentrée des classes…pour vivre cette communion entre les compatriotes musulmans et juifs, unis pour aider, pour participer, pour être contributeurs !
Oui Said, Daniel, Aalya, Katia, oui Yannick, Fatouma, Maguy, Anouar, Karim, Jérémie, Eddie, Mehdi, Evelyne, Hassan, Monique, Assia, Fanny, Elias, Soraya, Zakaria, Jacky… j’en atteste, vous répondez toujours présent !
C’est cela le Maroc qui coule dans nos veines…
Je garderai à jamais cette image en mémoire, de l’heure de la prière qui, dans le Haut-Atlas -alors qu’ils venaient apporter des denrées alimentaires aux douars sinistrés par le tremblement de terre- a uni compatriotes musulmans et juifs dans le même lieu, à la même heure, pour que chacun accomplisse son devoir religieux, chacun selon sa religion.
Tout cela et tellement d’autres choses entremêlées ne peuvent être balayées d’un revers de main, la solidité de la Tamaghrabit résiste à toutes les érosions.
Celle de la nature, comme celle de l’homme.
Car l’homme est capable du pire et nous le vivons toutes et tous dans notre chair actuellement : ce pire où nous, à des milliers de kilomètres, nous perdons le sommeil, mais où des enfants, des femmes, des personnes âgées, des civils, eux perdent la vie !
La guerre entre Israël et le Hamas et les centaines, les milliers de victimes qu’elle entraîne, nous met tous, sens dessus-dessous, elle libère en nous malheureusement une part d’inhumanité tant elle est horrible.
Les réseaux sociaux pullulent d’images et de paroles de mort… et deviennent eux aussi un champ de guerre, il faut résister, résister à nous-mêmes, résister à la vague de haine qui veut tout submerger… résister à ceux qui veulent nous diviser, qui voudraient nous voir nous dresser les uns contre les autres, nous voir nous «désaimer»… et qui, d’ailleurs hélas, y parviennent en Europe.
Quelle que soit notre opinion sur ce conflit cela ne doit pas, ne peut pas rejaillir ici chez nous sur notre quotidien, entacher notre vivre-ensemble, nous transformer en adversaires… nous sommes les composantes d’une même Nation.
Nos ressemblances nous rassemblent, appelons cela la «Rassemblance», ce mot qui définit si bien ce que nous sommes les uns pour les autres.
Alors préservons-nous, préservons notre patrie, préservons notre unité, notre bien collectif : la Marocanite.
Soyons à la hauteur de nos ancêtres, de nos enfants, de notre Roi et de Ses ambitions pour nous, soyons à la hauteur de notre avenir commun !
Restons liés, pour le meilleur
inchallah.

Articles similaires

Chroniques

Et si le sport était bien plus que du sport ?

Des stars du foot ont compris à quel point leur charisme et...

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...

Chroniques

Cet irréfléchi besoin de s’immiscer dans la vie des autres

Nous sommes là face à une réalité qui ne souffre aucune argumentation....

Chroniques

La déception, l’ennemie jurée de l’espoir !

Une vie passée à craindre et épier une issue dont personne ne...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus