Chroniques

Siham, Sanaa… et les autres ?

D’accord, mais doit-on tourner la page de cette dramatique mascarade et l’oublier comme si de rien n’était ? Non. Il faut d’abord poursuivre et juger tous ceux, citoyens ou autorités, judiciaires ou autres, qui ont trempé dans cette désolante affaire.

Ensuite, il faut que les services compétents évaluent le préjudice moral et matériel subi par ces deux victimes et les indemniser en conséquence.

Et, enfin, il faut que les pouvoirs publics rappellent à tout le monde que, désormais, toute personne qui se permettrait de porter atteinte, d’une manière ou d’une autre, à l‘intégrité physique d’une femme, serait punie avec la plus grande sévérité, bien entendu, selon les lois en vigueur, lois d’ailleurs qu’il serait temps de faire évoluer dans le sens de plus de liberté et de modernité.

Quant à moi, je ne vous cache pas que je suis bien content d’avoir râlé moi aussi en compagnie des milliers de mes concitoyens et concitoyennes qui n’ont plus peur d’appeler un chat, un chat et un barbu, un barbu. Et on va continuer.
A demain

Articles similaires

Chroniques

La double contrainte de la guerre de Gaza

Les différences de positions actuelles peuvent sembler importantes, mais la pression exercée...

Chroniques

Walid le charismatique, bien plus qu’un coach…

Un coach a une charge vitale bien évidemment et son champ d’action...

Chroniques

France/Maroc, le réchauffement en marche ?

Quand le président Macron demande à son ministre des affaires étrangères de...

Chroniques

Les musulmans sur le divan

Les musulmans, partout dans le monde, quelles que puissent être leurs origines...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus