Chroniques

Très chère charité…

Connaissant les manigances de ces individus – je parle des candidats, pas des nécessiteux – je savais qu’ils allaient réussir par trouver des entourloupettes pour passer outre cette interdiction et livrer leurs cadeaux empoisonnés à ces pauvres démunis qui vont finir par accepter, que Dieu maudisse la misère, comme on dit.

Je me souviens, il y a quelques années, quand certains de nos anciens leaders de gauche – si, si, ça existait –recommandaient aux électeurs et électrices de ne pas refuser les colis piégés de ces candidats véreux, mais le jour venu, de ne pas voter pour eux. C’était une idée astucieuse, mais je ne suis pas sûr qu’elle ait été réellement suivie.

Le problème est pire aujourd’hui car on nous apprend qu’une bonne partie des aliments distribués généreusement ces derniers jours serait périmée et donc impropre à la consommation. Ce qui signifie que les récipiendaires risquent, à Dieu ne plaise, de n’être plus là ni pour voter ni même pour aller aux bureaux de vote.
A demain

Articles similaires

Chroniques

Ce fameux premier pas, si terrorisant et pourtant si nécessaire !

Le changement ! C’est exactement ça qui fait de notre premier pas une...

Chroniques

Relations Maroc-France : Vers l’ouverture d’une nouvelle page ?

Au fond, les deux pays tiennent à la très forte relation d’amitié...

Chroniques

Et si le sport était bien plus que du sport ?

Des stars du foot ont compris à quel point leur charisme et...

Chroniques

Malgré tout, Macron reste silencieux sur le Maghreb

Tant qu’Emmanuel Macron n’a pas indiqué la nature des choix qu’il compte...