10ème Festival maghrébin du film d’Oujda : 18 films en lice pour les prix officiels

10ème Festival maghrébin du film d’Oujda : 18 films en lice pour les prix officiels

Un hommage sera rendu à l’actrice et comédienne Naima Ilyas

La sélection officielle des films longs et courts métrages participants à la 10ème édition du Festival maghrébin du film d’Oujda, prévue du 19 au 23 novembre, est désormais connue. Selon l’Association Ciné-Maghreb, organisatrice de cette manifestation cinématographique, qui se tiendra en ligne et en présentiel, la compétition officielle verra la participation de six longs métrages. Il s’agit de «Hala Madrid» d’Abdelilah El Jaouhary, «Papicha» de Mounia Meddour, «Avec Toi je vis» de Mehdi Bersaoui, «Semblables» de Habib Mestiri et «compatible» de Patrick Attali et Thibaut Miche. En ce qui concerne la deuxième compétition, elle verra la participation de 12 courts métrages. Parmi lesquels «The Dust» de Tarik Rasmi, «Grand Gaillard» de Hicham et Samir Harrag ou «A la rencontre de l’âme» de Kaoutar Benjelloun.

En effet, ces oeuvres seront évaluées par un jury professionnel. Il sera d’ailleurs présidé par le réalisateur burkinabé Dani Kouyaté et composé par la réalisatrice mauritanienne Lalla Kaber, le critique de cinéma marocain Khalil Damoun, la journaliste tunisienne Shiraz Ben Mrad, le réalisateur et scénariste algérien Karim Tridia et le réalisateur libyen Mohamed Al Mismari. Outre les compétitions, cet évènement culturel rendra hommage à l’actrice et comédienne Naima Ilyas. «Nous avons nommé cette actrice qui s’est imposée sur la scène artistique durant près de quatre décennies. Comédienne autodidacte, elle a fait ses débuts sur les planches à l’aube des années 60, au sein de la légendaire troupe “Al Badaoui”, avant de tracer son sillon télévisuel», témoignent les organisateurs.

Par ailleurs, le festival prévoit la tenue d’ateliers techniques et artistiques en présentiel, qui seront également retransmis via les plateformes et réseaux sociaux, à savoir un atelier scénario encadré par le scénariste Jalal Belwadi, un atelier d’analyse filmique présenté par le critique Khalil Damoun et un atelier de réalisation encadré par le réalisateur Abdeslam Kelai. En outre, le programme propose un atelier spécial dédié à l’Association des archives Bouanani et dans lequel des films de l’association, intitulés «Halaqat Maghribia», seront projetés à l’Université Mohammed 1er d’Oujda, sous l’encadrement du réalisateur marocain Ali Safi.

Comme chaque année, le Festival maghrébin du film d’Oujda invite des personnalités du secteur pour donner des master class de cinéma au public. Au menu, une master class co-animée par Badr Maqri, chercheur et professeur de l’enseignement supérieur à la Faculté des lettres et des sciences humaines à l’Université Mohammed 1er d’Oujda et Montaser Laoukili, directeur régional de la culture de la région de l’Oriental, et une autre animée par Rachid El Ouali. Le festival prévoit un webinaire sous le thème «Le cinéma, un médium de coexistence et de rapprochement entre les peuples». Celui-ci sera animé par des professeurs universitaires et cinéastes spécialisés en la matière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *