Culture

16ème Festival de Fès de la culture soufie : Une invitation à la connaissance de soi

© D.R

Il sera marqué par une forte participation de groupes africains

La 16ème édition du Festival de Fès de la culture soufie se tiendra du 20 au 27 avril prochain. Selon les organisateurs, cette édition sera organisée sous le thème «Connais-toi toi-même» et sera marquée par une programmation riche et diversifiée.

L’évènement spirituel, le Festival de Fès de la culture soufie, annonce son grand retour. Il est prévu pour sa 16ème édition, du 20 au 27 avril prochain. Selon les organisateurs, cette année le festival promet une édition exceptionnelle. «C’est une édition qui vient après ce que nous avons vécu ces dernières années, traversées par des épreuves dures à l’instar de la Covid et du séisme d’Al Haouz. Tout cela nous a conduits à une édition bien réfléchie», indique Faouzi Skali, président du festival, lors de la présentation de cette manifestation culturelle, lundi 26 février, à Casablanca. En effet, la 16ème édition sera organisée sous le thème «Connais-toi toi-même». «Cette thématique concerne aussi bien l’individu que la collectivité, appelés à s’interroger sur soi pour créer de la pensée. C’est ce que nous considérons comme finalité de la culture soufie et spirituelle», explique-t-il. Selon M. Skali, cette édition prévoit une programmation riche et diversifiée. Elle sera marquée par une forte participation africaine par rapport aux années précédentes. «Cette édition verra la participation de groupes musicaux venus de Mauritanie, du Sénégal de Tanzanie. De même, elle verra la participation d’artistes venus d’Asie, de l’Inde et du Pakistan».

«La religion de l’amour» ouvre le bal
Selon les organisateurs, le coup d’envoi de cette édition sera donné par un spectacle intitulé «La religion de l’amour». Il sera animé par Sophia Hadi, Fatima-Zahra Qortobi, Abdelkader Ghayt et Yeyya «Maoulainine» (Maroc), Senny Camara (Sénégal), la griotte mauritanienne Fatou Mint Engdhey et Yahya Hussein Abdallah (Tanzanie). Au programme du festival, on retrouve également des concerts d’Aurélien Pascal (violoncelle, France) et du Marocain Maraoune Hajji avec le Tanzanien Yahua Hussein Abdallah, en plus des artistes pakistanais Sain Zahoor, porteur d’un message intemporel d’amour et de quête de l’union, et l’Albanais, Enris Qinami, qui présentera des chants soufis des Balkans. Aussi, les maalmat de Meknès, héritières d’un genre musical unique, partageront l’art mystique du masmoudi. Le chanteur Marouane Hajji fera vibrer les mots centenaires des poètes mystiques Al-Harraq, Al-Choustarî et Al-Busarî, alors que le maalem Abderrahim Amrani Marrakchi (Hamadcha de Fès) animera une lilâ, nuitée spirituelle guidée par les mots du musicien et conteur Frédéric Calmès.

Le groupe Taybah à la clôture
«La créativité étant une affaire de société», le Festival de Fès de la culture soufie donnera la mesure de son engagement à impliquer le public dans ses propositions, en favorisant l’échange et le dialogue entre les experts et le public, selon le programme du festival. En effet, au menu de cette édition, figurent des tables rondes autour de diverses thématiques, en l’occurrence «Sur les pas d’Abraham», «Prendre soin de l’âme», «Ibn Arabî et Rûmî, un dialogue permanent», «Transhumanisme : quelle place pour la spiritualité ?», ou encore «L’héritage andalou, quelles leçons pour l’avenir ?». Comme lors des précédentes éditions, les festivaliers auront l’occasion de participer à plusieurs vernissages, notamment de l’exposition de Sami Ali (calligraphie), et de celle des artistes Benjamin Beni (photographe), Fatima-Zahra Sanhaji (poétesse) et Jamal Nassiri (Oud). Chaque journée du festival sera aussi égayée par des soirées de la Tariqa Wazzaniya, de Hamadcha, de la Tariqa Qadiriya-Boutchichiya ou de la Tariqa Cherqawiya, dans le cadre de la rubrique «Concerts et Rituels». Enfin, lors du concert de clôture, le groupe Taybah puisera dans le répertoire syrien chadhili pour entraîner la danse extatique des derviches tourneurs et inviter à «emprunter la voie de l’amour».

Articles similaires

Culture

Villes intelligentes : Seconde édition du salon pédagogique, cette fois-ci à Agadir

Après Casablanca c’est au tour de la ville d’Agadir d’accueillir la seconde...

Culture

Elle présente ses œuvres pour la première fois au Maroc: L’artiste internationale Myam expose à l’espace «Cowork & Live»

L’espace «Cowork & Live», situé à Casablanca dédié à la synergie créative,...

Culture

«Perles d’Art» : Une exposition qui célèbre la créativité internationale

Prévue le 27 avril à la galerie «Living 4 Art» à Casablanca

Culture

La série américaine «Flight 103» sera tournée au Maroc

Le Maroc continue d’accueillir le tournage de grandes productions étrangères. Il accueille...