18ème SIT des livres et des arts : Un Salon ouvert à tous les publics

18ème SIT des livres et des arts : Un Salon ouvert à tous  les publics

A l’instar des années précédentes, le 18ème Salon international de Tanger des livres et des arts se veut un événement phare de la saison culturelle France-Maroc 2014. Prévue d’être organisée du 7 au 11 mai, cette édition réunira des écrivains, artistes, philosophes et penseurs autour de l’Afrique, sa diversité culturelle, son développement économique et le rayonnement de ses arts et ses littératures. «La thématique choisie pour cette année après celle de la révolution numérique, en 2012, et celle de l’éloge de la lenteur, en 2013, en constituera comme une synthèse», affirme Alexandre Pajon, commissaire de ce 18ème Salon et directeur de l’Institut français de Tanger.

Gratuit et ouvert à tous les publics, ce Salon, pour lequel est mobilisé un budget de 2 millions de dirhams, prévoit un programme riche en activités marquées par de nouveautés, et ce, en vue d’attirer plus de visiteurs que l’année précédente (15.000 visites). Organisée par l’Institut français de Tanger en partenariat avec l’Association Tanger-Tétouan action culturelle (ATRAC), la majorité des activités de cette 18ème édition se déroulera au Palais des institutions italiennes, plus connu chez les Tangérois par Ksar Moulay Hafid.

Ce Salon se distingue par l’hommage posthume rendu au grand écrivain, militant et critique d’art, Edmond Amran El Maleh (1917-2010), et ce en présence des écrivains, des artistes et des hommes politiques qui l’ont côtoyé. Il prévoit l’organisation, pour la troisième année consécutive, du «Salon des mille et une lectures», qui sera aménagé, selon les organisateurs, dans un espace chaleureux et convivial. Des auteurs viennent y lire des extraits de leurs livres.

Soulignons que ce 18ème Salon organise, aussi, et pour la sixième année consécutive, le concours «Le plaisir de lire», et ce, au profit des élèves. «Le Salon sera précédé et accompagné d’un travail pédagogique mené dans les établissements de l’Académie régionale de l’enseignement et de la formation et les établissements de l’AEFE et de l’OSUI», souligne M. Pajon.

En plus des rencontres avec des poètes et écrivains, la programmation se distingue, également, par la programmation des tables rondes portant sur des thèmes en rapport avec celui du Salon. Lequel prévoit également des expositions d’art plastique et de photographies, des concerts de musique africaine et de nombreuses animations aussi bien pour jeunes qu’enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *