970x250

20ème Festival L’Boulevard: Et les six gagnants sont…

20ème Festival L’Boulevard: Et les six gagnants sont…

Parmi les 273 candidatures reçues, toutes catégories confondues, 17 groupes venus d’El Jadida, Oujda, Khemisset, Marrakech, Guercif, Safi, Kénitra, Fès, Rabat et Casablanca ont été sélectionnés et ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

Le 20ème Festival L’Boulevard est couronné par la sélection de six gagnants. Annoncés dimanche 25 septembre sur la scène qui les a portés, les grands lauréats de cette édition anniversaire en sortent victorieux. Tel que le détaille le festival, il s’agit dans la catégorie rap/ hip hop de «Hero» de Casablanca. A 20 ans, Hero voit déjà ses rêves se réaliser. Son dernier morceau, A7lami, a été produit par Draganov. Le jeune rappeur, qui travaille son style depuis 2017, a également partagé la scène avec ElGrande Toto et gagné la compétition #JAMFreestyle. Cette fois-ci, c’est le Tremplin L’Boulevard catégorie rap/ hip hop qu’il remporte, au cours duquel il a dévoilé quelques morceaux de son EP à venir, Adrenaline. De son côté, «XXXRays», issu de la métropole, est en activité depuis 2021. Tout va très vite pour XXXRays, le rappeur aux 62K abonnés sur Instagram a déjà sorti sept morceaux. Parmi eux, Namaste, en collaboration avec 7liwa et Bo9al, qui le propulse dans les nouveaux phénomènes du street rap. L’année 2022 est florissante pour le rappeur nouvelle génération, puisqu’il s’apprête à sortir Glitch, son premier album, et qu’il vient de décrocher le 2e prix du Tremplin.
Dans la même catégorie, le jury a également décidé d’accorder une mention spéciale au rappeur «L’Freeman», qui se joindra donc à la formation dédiée aux gagnants du Tremplin.
L’Free Man, l’homme libre, c’est le blase qu’a choisi ce rappeur mesfioui à mobilité réduite, passionné de rap depuis ses 15 ans. Il s’essaie au hip hop en 2015 avec un premier single, Dkaka, et compte depuis près de 15 morceaux et autant de clips. Résilience, solitude, détermination et sincérité, c’est ce qui se dégage de la musique de L’Free Man, tout comme son parcours. Un artiste généreux, qui a obtenu une mention spéciale du jury rap/hip hop lors de cette 20e édition.
En rock, «Aghroomers» de Rabat en sortent également gagnants. «Prenez du rock, du blues, une pincée de musiques traditionnelles venues du monde entier et une bonne dose de talent. Mélangez le tout et servez en darija : vous obtiendrez Aghroomers», s’exprime le festival à propos de ces artistes. Porté à bout de cordes par six passionnés, l’univers d’Aghroomers est un véritable voyage à travers les cultures, les traditions et les possibilités musicales. Auteurs en 2021 d’un premier album nommé Yaqout, Aghroomers remportent, en 2022, le premier prix catégorie rock/metal de la compétition Tremplin de L’Boulevard.
De leur côté, «Teltac» de Marrakech font partie du palmarès. Ils s’appellent Teltach, et ils sont trois à vouloir raviver le punk rock depuis Marrakech. Leur punk énergique, scandé dans une darija décomplexée, a convaincu le public et le jury, qui leur a accordé le 2e prix catégorie rock/metal de la compétition Tremplin lors de cette 20e édition de L’Boulevard.
En Fusion, «Khmissa» de Khemissat remporte également le lot. «Si vous demandez à Khmissa de définir leur musique, ils vous répondront: «le cœur de la musique spirituelle africaine fusionné avec la passion et l’énergie du rock»», ajoute le festival concernant cette formation d’artistes. De Lili Twil à Hamdouchia, Khmissa puise dans le registre traditionnel ou classique marocain, que le groupe de Khemisset réarrange et arrose d’accords rock’n’roll. Une approche que les 8 musiciens aux influences diverses utilisent également pour composer leurs propres morceaux, comme en témoigne leur premier album éponyme, sorti en 2018.
A son tour, «Kamar Mansour» d’El Jadida est lauréate de cette édition. «Dans la famille Mansour, le talent se conjugue au féminin : elles sont cinq sœurs passionnées d’art et élevées par leur mère», poursuit le festival à l’égard de cette artiste. Cette année, le Tremplin L’Boulevard a accueilli Kamar, chanteuse et guitariste déterminée. «Si son nom ne vous est pas inconnu, c’est parce qu’elle marche sur les races de sa grande sœur, Yousra Mansour, leade du groupe Bab L’Bluz, que L’Boulevard a accueillie en 2019. Ensemble, elles forment en 2011 le projet metal-fusion Rock & Roses», ajoute la même source. Kamar a également participé à X-Factor Arab et à The Voice Arab, et a fait partie, en 2021, des 10 finalistes du prix découverte RFI. Kamar Mansour a joué son indie folk rock à la marocaine pour la première fois à Casablanca, sur la scène du R.U.C, lors de la compétition Tremplin, dont elle gagne le deuxième prix.
Cela étant, la première partie du festival a signé en beauté les retrouvailles de L’Boulevard avec son public. En effet, la pelouse du R.U.C. a accueilli près de 55.000 festivaliers du 23 au 25 septembre. Venus fêter la 20e édition de L’Boulevard, applaudir leurs artistes préférés, découvrir les activités et les stands proposés au souk, ils sont aussi venus soutenir les groupes en compétition lors du Tremplin.
Parmi les 273 candidatures reçues, toutes catégories confondues, 17 groupes venus d’El Jadida, Oujda, Khemisset, Marrakech, Guercif, Safi, Kénitra, Fès, Rabat et Casablanca ont été sélectionnés et ont donné le meilleur d’eux-mêmes, sous l’œil avisé du jury et les encouragements sincères du public.
Au lendemain de leur victoire, les six groupes gagnants et le rappeur ayant obtenu une mention spéciale bénéficieront d’une formation intensive de trois jours.
Du 26 au 29 septembre, ils seront coachés par des professionnels de la musique, qui mettront leurs connaissances à profit lors d’ateliers technique, d’écriture, de communication ou encore d’éclairage scénique, pour ne citer que ceux-là.
Ces ateliers prendront place au Boultek, à l’Uzine, au Technopark et au R.U.C.
Le R.U.C., où les jeunes artistes primés remonteront sur scène dès le deuxième week-end du festival, puisqu’ils assureront la première partie des têtes d’affiche invitées par L’Boulevard du 30 septembre au 2 octobre : Elgrande Toto, Mobydick, Vader, Betweenatna, Alborosie & Shengen Clan, Hoba Hoba Spirit…
Et ce n’est pas tout. Les encouragements ne s’arrêtent pas là. Les lauréats de cette 20e édition du Tremplin sont récompensés d’un chèque de 10.000 DH pour les vainqueurs du 2e prix, et de 15.000 DH pour les gagnants du 1er prix.
Pour rappel, la nouveauté pour cette 20e édition étant les vainqueurs du 1er prix qui gagnent également l’enregistrement d’un morceau au Studio Hiba, partenaire de L’Boulevard Festival.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *