5ème édition de la Biennale de Marrakech : Quand la ville ocre devient un carrefour mondial des arts

5ème édition de la Biennale de Marrakech : Quand la ville ocre devient un carrefour mondial des arts

Arts visuels, littérature, arts de la scène, cinéma et vidéo, sont les quatre disciplines vedettes de la 5ème Biennale de Marrakech, événement culturel phare de la ville ocre, organisée du 26 février au 31 mars 2014. Sous la direction artistique de Alya Sebti, cette manifestation vise à inspirer des artistes du monde entier pour créer des œuvres d’art exceptionnelles en dialogue avec l’environnement unique de Marrakech.

«Depuis la première Biennale de Marrakech en 2004, la ville rouge a invité des artistes contemporains du Maroc et du reste du monde avec l’objectif d’établir un festival culturel qui serait l’initiateur de débats et de discussions à travers le prisme des arts», indique la directrice artistique. Par ailleurs, la Biennale de Marrakech 2014 est un dialogue entre l’art visuel, littérature, cinéma et vidéo, et les arts vivants. Chaque discipline est orchestrée par les commissaires respectifs Hicham Khalidi, Jamal Abdennassar, Driss Ksikes et Khalid Tamer.

Les commissaires de chaque discipline considèrent le thème «Où sommes-nous maintenant?» et répondent à travers leurs propres perspectives en invitant les participants à exprimer leur approche sur ce sujet. «Plus de 70 participants, du Maroc et du monde, ont été invités à établir un dialogue entre eux et avec l’environnement immédiat de Marrakech et sa région, afin de répondre à la question», selon les organisateurs.

En effet, l’exposition des arts visuels réunit près de 30 artistes et présentera notamment une vingtaine d’œuvres spécialement produites et inspirées par Marrakech. Les œuvres seront exposées dans différents sites historiques de la ville de Marrakech, notamment le Palais Badii, Dar Si Said, Bank Al-Maghrib et le Théâtre Royal.

Quant au pôle littérature, il ouvre une série d’ateliers autour de la notion de local, global et universel. Lectures, ateliers, tables rondes, performances et rencontres sont au programme et se tiendront au volet cinéma et vidéo. Il couvre la création moderne et contemporaine des deux principales régions, à savoir l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Les projections se dérouleront au Cinéma Le Colisée et Rue de la Liberté au Café de la Biennale spécialement créé pour l’occasion par Hassan Hajjaj.

Enfin, la nouvelle discipline «arts vivants» vise à créer une circulation dans l’espace public pour aller vers les habitants de Marrakech et les inviter à participer à l’expérience de la Biennale. Ainsi, l’ensemble de la Biennale prend place à travers toute la ville de Marrakech en passant par les sites historiques de la médina pour rejoindre la nouvelle ville a travers un circuit balisé.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *