A l’occasion de la Fête de la jeunesse : Sail Almatar lance «Malik Al Kouloub»

A l’occasion de la Fête de la jeunesse : Sail Almatar lance «Malik Al Kouloub»

Une belle surprise appelée «Malik Al Kouloub» (le Roi des coeurs).

Elle est interprétée par le chanteur émirati, quasi-résident au Maroc, Sail Almatar à l’occasion de l’anniversaire du Souverain célébré samedi dernier. Pour cet artiste, qui vient de lancer son single sur sa chaîne officielle YouTube, cette oeuvre est non seulement dédiée à SM le Roi mais aussi aux Marocains. «La chanson est dédiée par le peuple émirati au Roi du Maroc et son peuple généreux. Ce qui consacre la profondeur de la relation historique et des affinités entre les deux pays», s’exprime l’artiste. Quant aux paroles du titre, elles sont conçues, en arabe classique, par l’éminent poète émirati Khalil Ailbouni, au moment où la composition, l’interprétation et la production sont faites par le chanteur sur un arrangement du maestro égyptien Oussama Saïd.

Aussi, l’enregistrement a eu lieu entre les studios Sawt El Hob (Voix de l’amour) au Caire et Al Watan (La patrie) à Dubaï. Le tout sous la supervision du grand poète émirati Khalid El Thanhani. Outre «Malik Al Kouloub», le chanteur a tout récemment lancé «Lalla Moulati» (Madame) avec la jeune chanteuse marocaine Douâa Abdennour. Le tube est écrit et composé par l’artiste émirati, qui précise que cette oeuvre est une première expérience de la chanteuse. Quant à l’arrangement, il est conçu par le maestro Oussama Saïd. Aussi, le morceau a été tourné en vidéoclip sous la supervision du réalisateur marocain Imad El Asraoui, à Tétouan pour abonder dans le sens des paroles du single qui fait allusion à cette belle ville du Nord. Quant au choix de la chanteuse marocaine, le chanteur l’explique par «l’occasion donnée à cette artiste pour révéler ses talents artistiques».

Pour lui, Douâa Abdennour a la capacité d’interpréter des chansons authentiques. Elle a déjà participé à des compétitions comme l’émission «Azzaman Eljamil » (La belle époque). De plus, Sail Almatar a d’autres oeuvres comme «Dima» (Toujours) en dialecte marocain, «Sakna» (Résidante), «Khalliha Ala Allah» (Laissez le bon Dieu faire son oeuvre), «Safinat Bahr Tanja» (Un bateau à la mer de Tanger), «Ana Nhebbek ya rohi» (Je t’aime mon coeur) et «Isamaâi ya Bint» (Oh fille, écoute). En plus de ses oeuvres dédiées au Maroc, le chanteur organise, sur ses réseaux officiels, des compétitions destinées à ses fans marocains qui sont invités à interpréter des singles de l’artiste pour, in fine, gagner des prix de grande valeur financière selon l’appréciation du public. Et ce n’est pas tout ! Cet artiste se dit «totalement engagé à poursuivre ses oeuvres artistiques à caractère marocain et à ne pas couper les ponts avec le Royaume».

Dans ce sens, il indique avoir d’autres surprises artistiques pour le Royaume. Il révèle également être «prêt à participer à des manifestations marocaines sans contrepartie à toute occasion officielle et nationale propre au Maroc et ce en hommage à son Roi et son peuple».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *