Culture

Abdelfattah Arrom porte «Une année chez les Français» au grand écran

Le nouveau film «Une année chez les Français» du réalisateur Abdelfattah Arrom fait sa sortie le 21 juin dans les salles obscures nationales. Son casting rassemble Sonia Okacha, Marie Gaëlle Cals, Saïf Arrom, Jeremy Banster, Antone Chiniard, Rachid El Ouali, Marc Samuel et autres.

La supériorité raciale, le choc culturel, l’intégration et la problématique identitaire… le réalisateur Abdelfattah Arrom porte le célèbre roman de Fouad Laroui «Une année chez les Français» au cinéma. D’après son réalisateur, ce film sort dans les salles nationales dès ce 21 juin. Il raconte en effet l’histoire bouleversante de Mehdi, un jeune homme qui se retrouve inscrit dans un lycée réservé aux enfants des hauts fonctionnaires français et des familles influentes du Maroc. Pour Mehdi, cette expérience constitue un véritable choc culturel, l’exposant à un mode de vie totalement étrange. Coincé entre deux cultures, il trouve refuge dans les livres qui lui offrent une forme d’indépendance. «Malgré sa parfaite maîtrise de la langue de Molière parfois plus que les Français, Mehdi, meilleur élève de la classe, a été souvent sujet de préjugés et de moqueries.
Dans cette année extrêmement difficile, le petit Mehdi finira par apprendre la juste et bonne distance qui n’est ni intégration totale en se détachant de sa culture d’origine, ni séparation totale qui peut aboutir à l’exclusion», lit-on dans le synopsis. Il faut dire que dans ce film, le cinéaste jette la lumière sur le poids de l’héritage colonial, la supériorité raciale, le choc culturel, l’intégration et la problématique identitaire d’une génération divisée entre deux cultures. D’ailleurs son idée est venue de sa femme. «J’étais en train de finaliser le scénario de mon premier film «Fadma», elle était en train de lire un bouquin. Au moment de se lever pour aller se coucher, elle m’avait dit : «Fattah, voilà ton prochain film, si tu veux faire du cinéma, fais-le», et elle m’a donné le livre…», indique le réalisateur dans une note d’information. Et d’expliquer : «Lors d’un de mes voyages à Marrakech, je lisais ce fameux roman en diagonale, avant d’être complètement séduit par cette histoire fabuleuse et l’aventure a démarré. L’adaptation du livre était particulièrement complexe. Après plusieurs mois, j’ai pu extraire un traitement brut où le film ferait 3h30. Et comme tout roman bien écrit, il était difficile de le réduire à 1h40 pour le grand écran. J’espère que j’ai réussi à garder la cohésion entre l’art dramatique et ses intrigues… C’était un réel plaisir, bien qu’il n’ait pas été facile d’adapter un Laroui…». Par ailleurs, «Une année chez les Français» réunit un casting de taille. Il rassemble Sonia Okacha, Marie Gaëlle Cals, Saïf Arrom, Jeremy Banster, Antone Chiniard, Rachid El Ouali, Marc Samuel, Azlarab Kaghat, Sébastien Lalanne, Rachida Arrom et bien d’autres.

Articles similaires

CultureEntretienUne

Questions à Mohamed Az El Arab Berrada, président de la fondation du patrimoine musical marocain

«La soirée du 13 décembre aura pour thème l’«Aïta» de plusieurs régions...

CultureUne

Nuheyla, le cinéma dans la peau

Nouhaila Aouatif, alias Nuheyla, est une jeune réalisatrice en herbe. Son parcours...

Culture

Latifa Akharbach informe sur la désinformation

Invitée à animer le cours inaugural de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah...

Culture

Douzi en Côte d’Ivoire en soutien aux victimes du séisme

La star marocaine, Douzi, de son prénom, Abdelhafid, s’apprête à représenter le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux