970x250

Abdelhadi Briouig poétise «L’amour en temps de corona»

Abdelhadi Briouig poétise «L’amour en temps de corona»

Il n’est pas évident d’éprouver de l’amour par les temps qui courent. Cependant, l’auteur marocain Abdelhadi Briouig s’exprime à l’égard de ce sentiment dans son nouveau recueil de poésie «L’amour en temps de corona».

A ses yeux, il est «possible» d’aimer en temps de corona. Il estime également que la Covid a permis «une réconciliation avec soi, un rapprochement, un amour et un romantisme». «C’était une expérience neutre et unique en son genre. Je devais, au lieu de penser au nombre de cas avec ma famille à distance, transformer cette crainte en espoir», exalte-t-il.
Dans cette œuvre, tantôt il poétise «le soleil» et son «coucher», tantôt il part à «la recherche de feuilles brouillées» ou encore il présente «une proposition». Le tout en rapport avec l’ère de la Covid qui incite, à son sens, à «s’interroger sur l’existence».

«Pour moi, ce recueil est une échappatoire lors de la souffrance que nous avons éprouvée au cours du confinement», révèle-t-il. En tout, cette œuvre couronne, tel qu’il le précise, «deux ans de souffrance avec le confinement sanitaire de par la propagation de cette pandémie». Celle-ci a, comme il le détaille, «fort impacté le vécu social et psychologique de l’humanité et créé de grandes difficultés en termes de rapports humains de par la distanciation sociale».
Et ce n’est pas tout ! Le poète, qui est à son troisième recueil, a fait le choix de mener cette expérience «malgré le manque de moyens au moment où la culture marocaine connaît une crise réelle, notamment en publication au-delà de la numérisation qui s’empare de la lecture». Dans ce sens, il caresse l’espoir que ce «défi sera un motif pour enrichir le patrimoine culturel marocain et arabe et contribuera à consolider la créativité marocaine dans différents domaines de littérature».

Outre cette publication de 111 pages, l’écrivain a publié, en 2014, son premier recueil intitulé «Statues et cantiques», ainsi qu’une deuxième œuvre appelée «Romances d’un homme mystérieux» (en 2019) et qui comprend 122 poèmes. A propos de son expérience poétique, l’auteur, né en 1973, indique avoir «un cumul» de par la publication de ses poèmes dans la presse ou la participation à des rencontres dédiées à la poésie. Quant à «Romances d’un homme mystérieux», il rappelle que cette œuvre est «pleine d’émotions et d’amour à travers les rapports idéalistes entre l’homme et la femme».
Pour l’heure, il travaille sur la nouvelle et le roman. «J’espère pouvoir les annoncer dans les délais prévus», avance-t-il.

Il est «possible» d’aimer en temps de corona. La Covid a permis «une réconciliation avec soi, un rapprochement, un amour et un romantisme».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.