Culture

«Al Fichta» : Un music-hall marocain qui célèbre l’art d’Al-Aita

Le public marocain aura l’occasion de vivre des moments de joie avec la nouvelle pièce de théâtre «Al Fichta» de la troupe «Artellili». Une œuvre artistique mise en scène par Amin Nasseur qui puise dans le patrimoine marocain, notamment l’art de l’Aita.

Les amoureux du théâtre s’en réjouiront ! La troupe «Artellili» s’apprête à remonter sur les planches pour présenter une nouvelle pièce de théâtre intitulée «Al Fichta». Réalisée et mise en scène par Amin Nassour, cette œuvre théâtrale de genre «music-hall» est réalisée en partenariat avec le Théâtre National Mohammed V. «Elle est basée sur un texte considéré comme le produit d’une résidence artistique laboratoire dans laquelle la troupe a travaillé l’art marocain de l’Aita d’une manière nouvelle et contemporaine, mêlant l’originalité de cet art à diverses esthétiques théâtrales», explique à ce sujet Amin Nasseur metteur en scène, comédien et également professeur d’art dramatique sur son compte professionnel Facebook. Il faut dire que la troupe a collaboré avec des artistes de diverses spécialisations artistiques, que ce soit en écriture, en musique et en chant, mais aussi au niveau de chorégraphie, afin de réaliser une œuvre artistique qui puise dans le patrimoine marocain, notamment l’art de l’Aita, mais avec des caractéristiques contemporaines qui répondront aux attentes du public tout en préservant l’une des composantes de son identité. «Cette œuvre sera présentée en avant-première le 30 novembre au Théâtre Mohammed V de Rabat et le 2 décembre au Studio des arts de Casablanca, après elle voyagera dans plusieurs villes du Royaume», indique-t-il. Par ailleurs, les rôles de cette pièce sont interprétés par des comédiens et comédiennes connus et reconnus à l’instar de Meryam Zaimi, Saâdia Ladib, Kamal Kadmi et Farid Regragui. En effet, la conception musicale a été supervisée par l’artiste Yasser Tarjmani, avec le jeu et l’interprétation d’Abdelkarim Shabouba. Les chorégraphes Zakaria Bennan et Charaf Naji ont conçu les danses du spectacle, tandis que l’artiste Tarek Ribh s’est vu confier la conception de la scénographie.

A propos de Amin Nasseur
Artiste aux multiples talents, Amin Nasseur a intégré le théâtre dans les années 90 avec l’Association marocaine pour l’éducation de la jeunesse à Casablanca où il a grandi bien qu’il soit né à Marrakech. Après quoi, il a fréquenté le théâtre des amateurs avec la troupe «Abâad» et celui universitaire avec l’atelier «Stanislavski» relevant de la faculté de droit de l’Université Hassan II. Par la suite, il a eu l’occasion de travailler avec le défunt dramaturge Tayeb Seddiki dans la troupe «Masrah Annas» avec laquelle il a participé à trois pièces de théâtre. La dernière en date étant «La nuit du théâtre démoli» lors du Printemps du théâtre arabe à Rabat. Ce parcours a été couronné par l’intégration de l’ISADAC. C’est ainsi qu’il est devenu comédien dans plusieurs pièces. Il a décroché plusieurs prix à l’échelle nationale et arabe.

Articles similaires

Culture

Groupe marocain Tafsout Band lance «Is Tktit»

Le groupe Tafsout (printemps) vient de lancer son tout nouveau single intitulé...

Culture

Chanteuse marocaine installée au Canada: Leila Gouchi en mini-tournée aux Pays-Bas

L’artiste marocaine Leila Gouchi vient de clôturer dimanche sa mini-tournée aux Pays-Bas....

Culture

Appelé ComediaBlanca : Un 1er festival de l’humour égaie Casablanca

Une première. Un festival de comédie est dédié à la métropole économique....

Culture

Ramadan 2024 : Voici ce que propose la grille de programmes de 2M

«FEDTV 3», «Jib Darkom», «Bnat Lahdid»…

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus