«Allo Agadir» : Fatima Tabaamrant rend hommage à la capitale du Souss

«Allo Agadir» : Fatima Tabaamrant rend hommage à la capitale du Souss

Elle s’apprête à lancer son premier vidéoclip

à travers ce vidéoclip, la chanteuse a choisi de mettre en lumière les atouts touristiques et l’héritage archéologique de cette ville, pour la promouvoir en tant que destination touristique mondiale et terre de coexistence et de tolérance.

L’icône du chant amazigh engagée Fatima Tabaamrant s’apprête à lancer son tout premier vidéoclip. Intitulé «Allo Agadir», ce tube est un hommage à la capitale du Souss. D’ailleurs à travers ce vidéoclip, la chanteuse a choisi de mettre en lumière les atouts touristiques et l’héritage archéologique de cette ville, pour la promouvoir en tant que destination touristique mondiale et terre de coexistence et de tolérance. En effet, ce titre évoque une histoire nouvelle et passionnante différente de ce qu’utilisait Tabaamrant dans ses œuvres précédentes. «La chanteuse aborde cette fois-ci un thème complètement différent.

Elle présente des mots et des mélodies mélangeant des sensations avec un style renouvelé de performance et de chant», peut-on lire dans une note d’information. Et d’ajouter que «la chanteuse mélange entre la préservation de sa spiritualité habituelle en défendant l’identité amazighe et l’ouverture aux développements de la scène artistique, en employant de nouvelles technologies répondant aux goûts de ses fans». Il faut dire que Fatima Tabaamrant a réussi à développer son propre style et à constituer un phénomène musical avec distinction, à travers des chansons immortelles comme «Tiri Noun Ayamark», «Azad Akal N Tamazert» et bien d’autres chansons connues. Véritable école de la chanson amazighe, Tabaamrant compte à son actif plus de 160 poèmes.

Elle œuvre activement pour la défense de la culture amazighe en se produisant, depuis plusieurs années, dans de nombreux festivals et concerts au Maroc et à l’étranger. Une grande partie de son succès s’explique par la qualité et la justesse des poèmes qu’elle compose, abordant des thèmes moins traditionnels que l’amour, tels que le chômage des jeunes, la corruption, la conservation des traditions ou l’identité amazighe. Fatima Chahou, dite Tabaamrant, a vu le jour en 1962 au milieu des montagnes de l’Anti-Atlas, et plus précisément dans le village d’Id Salem de la tribu d’Ouchekra à Lakhssass. Cette star de la chanson amazighe a grandi dans un climat artistique fertile dont l’impact a été déterminant dans la formation de son goût pour la poésie chantée amazighe. Les débuts de sa carrière artistique ont commencé avec l’artiste Hamidi, avant de passer par plusieurs troupes musicales, dont celles de Said Achtouk et surtout de Moulay Mohamed Belfkih, avec laquelle elle a interprété une chanson commune «Tanddamt» en 1985.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *