Culture

Amine Gzouli : «On ne peut pas d’un coup passer de l’amateurisme au professionnalisme»

© D.R

À votre avis, pourquoi la plupart des transferts de joueurs passent par le noir?
Au plan national, je peux vous affirmer que les dirigeants actuels, tant au niveau de la fédération que du ministère de la jeunesse et des Sports, ont décidé d’assainir profondément le football marocain de ces pratiques, avec une réelle volonté de rupture avec les dérapages du passé. Par exemple, si on prend le nouveau cahier des charges du football professionnel de la FRMF, il est prévu entre autre un contrôle mensuel de la comptabilité des clubs, pareil pour la nouvelle loi sur le sport, qui prévoit pour les clubs constitués en société l’obligation d’approuver les comptes par un commissaire aux comptes. À mon avis, cela va devenir beaucoup plus compliqué dans le futur si on continue à opérer dans l’obscurité, c’est juste une question de temps… On ne peut pas d’un coup de baguette magique passé de l’amateurisme au professionnalisme, mais la volonté est bien là, laissons les gens travailler, on jugera après.

Y a-t-il des lois qui régissent ce marché?
Essentiellement, le règlement (F.I.F.A et F.R.M.F) du statut et du transfert des joueurs et le règlement des agents de joueurs.Il faut savoir que pour être agent licencié et être autorisé à intervenir dans le transfert d’un joueur, il faut passer un concours avec un taux de réussite très bas et fournir une assurance responsabilité professionnelle qui couvre au minimum d’un million de dirhams.

Quel est le plus important transfert que vous ayez fait ?
Pour moi, tous les transferts sont importants, un talent transféré pour une petite somme, peut devenir une futur star et être transféré pour de grosses sommes !!! Mais le dernier transfert important en date que j’ai opéré fut en décembre 2010, celui de l’international malien Lassana Fané, du club Al Mereikh Soudan vers le club Al Ahly Tripoli pour un montant de 550.000 $.

Articles similaires

Culture

9ème Forum international d’architecture à Marrakech

Conférences et ateliers scientifiques au programme

Culture

Rajaa Achaoui expose ses œuvres à Rabat

La plasticienne Rajaa Achaoui exposera, du 19 au 29 avril à la...

Culture

24ème édition de FICAK: Deux films marocains en lice pour le prix «Ousmane Sembène»

13 longs métrages et 14 courts métrages seront en lice à la...

Culture

«Morocco Chess Week» : Pour promouvoir le jeu d’échecs dans toutes ses dimensions

L’événement prévoit l’organisation de deux nouveautés majeures

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus