Après «Bab Errajae» : «Nady Ya Allah», le nouveau single religieux de Saad Lamjarred

Après «Bab Errajae» : «Nady Ya Allah», le nouveau single religieux de Saad Lamjarred

Encore un single religieux pour Saad Lamjarred.

La star d’origine marocaine vient de lancer un tube intitulé «Nady Ya Allah» (Appelle le bon Dieu). Un morceau dans lequel il a collaboré avec l’arrangeur Rachid Mohamed Ali, l’auteur de paroles, Zakaria El Haddani, également poète et le compositeur Redwan Eddayri. Quant au vidéoclip de cette oeuvre, il a été tourné à Paris sous la supervision du réalisateur Hakim Gherrab. Comme le laissent entendre les paroles de ce tube, le chanteur exalte «le recours à la puissance divine en cas d’amertume». Outre cette oeuvre, le chanteur avait lancé, en Ramadan dernier, un autre single appelé «Bab Errajae» (La porte de l’espoir). Un tube écrit par Abou El Fadl, composé par Mohamed Reda, qui l’a interprété avec Saad Lamjarred et arrangé par Hamza El Ghazi. Le tout avec la collaboration des artistes Jalal El Hamdaoui et Karim Slaoui.

De son côté, l’arrangeur marocain, Rachid Mohamed Ali a déjà collaboré avec d’autres artistes dont les oeuvres sont diffusées au cours de ce mois sacré. Il s’agit des singles «Alf Mabrouk» (Mille félicitations) de la chanteuse Tahera Hamamich et de «Ketabi» (Mon destin) de Redwan El Asmar qui sont présentés dans la série télévisée «Salamat Abou Lbanat» (Salamat, le père des filles) émise sur la chaîne MBC5. Aussi, Rachid Mohamed Ali a collaboré avec d’autres artistes au Maroc et dans le monde arabe. Ses oeuvres ont récolté des millions de vues sur les plates-formes digitales. Comme il a collaboré avec l’artiste émiratie Balkis Fathi, la chanteuse marocaine Asmae Lemnawer, le chanteur algérien Faudel, et les deux artistes marocains Hatem Ammor et Douzi ainsi que d’autres artistes marocains. Quant au réalisateur Hakim Gherrab, il a déjà collaboré dans «Adda Lkalam» (C’est du passé) de Saad Lamjarred qui n’est plus à présenter. Ses oeuvres se suivent mais ne se ressemblent pas.

Récemment, il a lancé «Njibek» (Je peux t’avoir). L’un de ses récents singles, à savoir «Lghadi wehdou» (Ah celle qui marche toute seule), conçu en collaboration avec l’arrangeur Jalal El Hamdaoui a également fait sensation sur la Toile de par la performance de la star avec la troupe des «Houariates» dont le patrimoine est connu dans le sud du Maroc. Pour rappel, la star a récemment lancé une campagne d’un milliard de vues pour ses singles sur les réseaux sociaux. Un chiffre qu’il atteindra sûrement de par le nombre grandissant de ses fans de jour en jour et de la variété de ses morceaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *