Asilah : Un atelier en hommage à Mohammed Melehi

Asilah : Un atelier en hommage  à Mohammed Melehi

Un groupe d’artistes-peintres zaïlachis est à l’origine de cette initiative

La ville blanche rend hommage à l’artiste plasticien Mohammed Melehi. Inspiré par les œuvres et le génie de ce grand artiste décédé le 28 octobre à Paris des suites du Covid-19, un groupe d’artistes-peintres zaïlachis organise sous l’égide de la Fondation du Forum d’Asilah, du 16 au 27 novembre, un atelier en mémoire de celui qu’ils considèrent comme «leur maître». «Cet atelier constitue une réflexion d’esprit et d’émotion de la ville d’Asilah envers son icône artistique», affirme Mohamed Benaïssa, secrétaire général de la Fondation du Forum d’Asilah, faisant remarquer que «les œuvres réalisées lors cet atelier sèmeront les grains du futur Musée Melehi qui sera créé par la Fondation».

Fidèles à leur tradition et en suivant les traces de leur défunt maître, issu lui-même d’Asilah, les artistes peintres participant à cet événement réaliseront leurs œuvres au sein de l’ancienne médina en s’inspirant de la beauté des lieux et du bruit des vagues se brisant sur les rochers au pied du prestigieux Palais de la culture, communément connu des Zaïlachis par Ksar Raïssouni. D’aucuns se rappellent qu’il y a une quarantaine d’années, Mohammed Melehi et son ami Mohamed Benaïssa avaient initié une action culturelle et artistique estimée comme un défi à l’époque et s’intitulant «La culture et les arts pour le développement», selon les initiateurs de cet événement».

C’était en avril 1978 qu’Asilah avait accueilli 11 peintres marocains (notamment Farid Belkahia, Mohamed Kacimi, Miloud Labied, Mohammed Melehi, Houssein Miloudi, Abderrahmane Rahoule et Moussa Zakani) pour lancer la première activité de la peinture murale devenue une action permanente à laquelle participent chaque été des artistes du Maroc et de l’étranger. «En juillet de la même année, la Fondation a institué le premier atelier de gravure avec R. Abulaach (Guatemala), Robert Blckburn (USA), Farid Belkahia (Maroc), Camille Bellops (USA), Salim Debbagh (Irak), Mohamed Khalil (Soudan/USA), Mohammed Melehi (Maroc) et Nacer Soumi (Palestine), fréquentés dès lors par un groupe d’artistes graveurs et en provenance du Maroc, des Amériques, d’Afrique, d’Europe et du monde arabe. C’est ainsi que le Moussem culturel international d’Asilah fut lancé en 1978», précise-t-on.

  • 1-Lors-des-premières-peintures-murales-à-Asilah-
  • 1-Une-sculpture-signée-Mohammed-Melihi-à-Asilah
  • 4-DES-peintures-murales-signées-Mohammed-Melehi-à-Asilah

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *