Assaad Bouab à l’affiche de «Messiah», série évènement de Netflix

Assaad Bouab à l’affiche de «Messiah»,  série évènement de Netflix

L’année commence fort pour le comédien marocain

L’acteur franco-marocain Assaad Bouab fait partie du casting de la série évènement «Messiah» sorti ce 1er janvier. Il campe le rôle de l’agent CIA Qamar aux côtés de Michelle Monaghan, Mehdi Dehbi et Stomer Sisley. L’année commence fort pour le comédien marocain qui brille déjà sur Netflix avec la série «Dix pour cent». En attendant la quatrième saison de la série à succès, actuellement à Paris, les fans d’Assaad Bouab peuvent le retrouver dans «Messiah», thriller américain créé par Michael Petroni, qui propose de jouer avec le système des croyances quitte à mettre en danger l’ordre mondial.

Lorsque l’agent de la CIA Eva Geller campé par Michelle Monaghan (Mission: Impossible, True Detective) découvre des informations sur un homme qui attire l’attention internationale suite à des actes troublant l’ordre public, elle ouvre une enquête sur ses origines, en binôme avec son collègue, l’agent Qamar. Pendant que le mystérieux gourou attire l’attention des renseignements israéliens dont l’officier convaincant n’est autre que Tomer Sisley, le Messi commence sa croisade à Washington.

La question qui se pose : «Est-il vraiment un être divin ou un simple escroc capable d’ébranler l’ordre mondial?».

L’acteur dont l’année a été riche en projets différents, a brillé sur les planches du Théâtre du Soleil avec la pièce Electre des Bas-Fonds de Simon Abkarian avant de rejoindre la même troupe pour la pièce «le Dernier jour du jeûne» au Théâtre de Paris en avril 2020. Il faut rappeler que Assaad Bouab, né d’un père marocain et d’une mère française, s’installe à Paris en 1998 après avoir passé toute son enfance au Maroc et obtenu son Bac au lycée Descartes de Rabat. Il suit trois années de formation de théâtre au Cours Florent de 1999 à 2002, où il a pour professeurs Pierre Guillois, Jérôme Dupleix, Jérôme Léguillier, Sandy Ouvrier, Gilles Bourdos (comme intervenant cinéma).Il se présente en 2002 au concours du Conservatoire de Paris (CNSAD) où il est admis. Depuis, il enchaîne les roles comme celui qui l’a fait connaître : Mao dans Marock de Leila Marrakchi. Il joue dans «whatever Lola wants» de Nabil Ayouch, «Kandisha» de Jerome Cohen Olivar ou encore «Rose et Noir» de Gerard Jugnot et «Le chant des hommes» de Bénédicte Liénard et Mary Jiménez ou encore dans la série « Cannabis» sur Arte, «Kaboul Kitchen» de Canal Plus et les saisons 2 et 3 de « Dix pour cent» sur France 2. Au théâtre, il joue au théâtre de l’Odéan «Les trois sœurs » de Simon Stone, «L’envol des cigognes», «Le dernier jour du jeûne» et «Electre des bas fonds» de Simon Abkarian au Théâtre du Soleil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *