Audiovisuel : Nouvelle stratégie de l’Etat face aux GAFA

Audiovisuel : Nouvelle stratégie de l’Etat face aux GAFA

Création de holding, regroupement, plate-forme numérique, réalité augmentée…

La SNRTnews rentre ainsi dans le cadre de la nouvelle stratégie de la maison mère qui mise sur les nouvelles technologies.

Razzia des GAFA sur le marché publicitaire au Maroc. Avec pratiquement 80% des parts du marché de la publicité, Facebook, Google et les autres mastodontes du Web ont fait main basse sur le marché avec un effet d’éviction quasi systématique pour les médias nationaux. C’est le cas notamment pour le pôle public. Dans ce qui ressemble à un combat de David contre Goliath, les autorités compétentes veulent réagir. Dans ce sens, une nouvelle stratégie audiovisuelle de l’Etat pour faire face aux GAFA est en train de prendre forme à coups de lancements et d’annonces successives. Dans ce sens, le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, a annoncé l’acquisition par l’Etat à travers la SNRT (Société nationale de radio et de télévision) de la Soread 2M ainsi que de Medi1 TV.

Alors que l’Etat détiendra pratiquement 100% des actions dans les deux chaînes de télévision nouvellement acquises, les trois entités seront ainsi regroupées dans le cadre d’une holding étatique et qui sera ainsi le seul acteur audiovisuel sur le marché national. Il s’agit d’opération qui ressemble quelque part à un véritable sauvetage financier pour les chaînes nouvelles acquises. Pour rappel, la Cour des comptes avait révélé que les revenus de la Soread 2M avaient diminué de 93%, en raison de la forte concurrence du Web sur le marché publicitaire. Après la création de la nouvelle holding audiovisuelle publique, un contrat programme avec l’Etat sera signé. Le ministre de tutelle a ainsi révélé que le chantier était fin prêt et les nouvelles acquisitions devraient ainsi accélérer la signature.

Digitalisation toute

En attendant, les responsables prennent déjà des mesures. La SNRT semble ainsi faire le pari de la digitalisation pour capter plus d’audience et coller également aux exigences d’un public plutôt jeune et hyper-connecté. Dans ce sens, la société vient de lancer une nouvelle plateforme numérique réservée à l’information. Basée à Casablanca avec une équipe dédiée et bientôt un siège neuf, la plate-forme diffuse l’actualité nationale et internationale en arabe et en français. La SNRTnews entre ainsi dans le cadre de la nouvelle stratégie de la maison mère qui mise sur les nouvelles technologies.

C’est le cas notamment pour l’introduction de la réalité augmentée dans les produits télévisuels de «Dar Labrihi». Un projet doit ainsi permettre au personnel des chaînes publiques de recourir à ce genre de technologie largement présente dans les chaînes internationales en Europe mais également au Moyen-Orient. Reste à savoir si cette offensive permettra à l’Etat de reprendre la main face à une concurrence de plus en plus acharnée des géants du Web ou bien la multiplication des plates-formes de streaming sans oublier la concurrence étrangère avec des chaînes qui ciblent directement le public marocain. A noter que le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, ainsi que les hauts responsables du pôle public de l’audiovisuel étaient les invités des députés hier mardi, pour faire le point sur le secteur mais également aborder les défis de l’avenir.

Production nationale

Les responsables font le pari de la production nationale pour attirer plus de public. Les chiffres concernant le mois sacré confortent les décideurs dans ce choix. Ainsi, le groupe SNRT a fait savoir que le nombre des téléspectateurs a frôlé les 6 millions de personnes au cours du mois sacré. Une performance obtenue grâce notamment à certaines productions nationales comme la série «Banat Al-Assas» qui a capté quelque 8 millions de téléspectateurs.

Globalement, la Société Nationale a relevé au cours du mois de Ramadan, une amélioration du taux d’audience de la chaîne Al Aoula de 36% par rapport à l’année précédente. De son côté, le Centre interprofessionnel d’audience des médias (CIAUMD) avait précisé que durant la période du 14 au 20 avril 2021 (première semaine du mois sacré de Ramadan), la chaîne 2M a réalisé un score de 43,4% de part d’audience en prime time concernant la cible des 5 ans et plus alors que la première chaîne Al Aoula a enregistré 25% de part d’audience.

Web

Le choix du digital par la SNRT a été confirmé par les résultats obtenus lors du mois de Ramadan. Selon les statistiques publiées par la chaîne à l’issue du mois sacré, la chaîne YouTube spécifique d’Al Aoula a réuni une communauté de plus de 2,8 millions d’abonnés, avec 180.595 nouvelles «recrues». La même source avait précisé que le cumul de vues a atteint le seuil de 1.132.143.900 vues.

La présence sur Facebook a été concluante avec plus de 20 millions d’interactions et plus de 4,2 millions de pages vues. Les pages Instagram ne sont pas en reste puisque le nombre d’interactions est passé à plus de 367.000 sans oublier les 41.000 vues sur Twitter. Ces résultats pourraient encourager la Société Nationale à renforcer sa présence sur le Web et les réseaux sociaux. Cela dit, la concurrence est rude de la part des acteurs internationaux sur le Web, ce qui impose de renforcer les investissements pour capter plus d’audience.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *