Avec le démarrage de ses nouveaux programmes : 2M entend accompagner l’évolution de l’industrie médiatique

Avec le démarrage de ses nouveaux programmes : 2M entend accompagner l’évolution  de l’industrie médiatique

La fin de l’année 2020 est sous le signe de l’innovation pour 2M.

Depuis le jeudi 10 décembre, les téléspectateurs découvrent au fur et à mesure le nouveau visage de la chaîne. En effet, le média a totalement repensé sa manière de traiter l’information dans ses journaux télévisés et magazines dévoilant un nouveau format des JT, de nouveaux magazines et des studios modernes pour accompagner cette transformation. Se définissant comme une chaîne citoyenne de proximité, 2M ambitionne de renforcer l’une des principales missions de la chaîne, à savoir l’information et répondre aux attentes des téléspectateurs marocains. «Les habitudes de consommation de nos téléspectateurs en matière d’information ont changé», relève Salim Cheikh, directeur général de Soread-2M.

Et de poursuivre : «Au moment où ils regardent nos JT, ils ont déjà reçu l’info brute «breaking news» sur leurs smartphones via les plateformes digitales et les réseaux sociaux. Notre mission est désormais de leur permettre de comprendre cette information, de la valider en confirmant qu’il ne s’agit pas de fake news ou de désinformation, et puis de la traiter en profondeur, de la décrypter et d’en débattre». La chaîne avait réalisé des pics d’audience record pour ses JT en 2020 atteignant plus de 4,5 millions de téléspectateurs pour le 7 avril 2020, près de 6,3 millions de téléspectateurs pour Info Soir le 29 mai 2020 et environ 7,2 millions de téléspectateurs étaient devant Al Massaiya le 13 avril 2020.

Un contenu plus riche

Les nouveaux formats des JT ont été consolidés par de nouvelles rubriques et chroniques thématiques, ainsi que par la présence d’invités et d’experts qui seront amenés à commenter et analyser l’information. «L’ensemble de nos équipes, journalistes et équipes techniques sont très motivées par ce nouveau challenge qui renforce le contrat de confiance que nous avons avec notre public pour plus d’analyse et de lisibilité de l’actualité», précise Hamid Saadni, directeur de l’information télévisée. Parallèlement, l’actualité régionale promet davantage de mobilisation pour tous les bureaux de 2M à travers le pays. La proximité avec le citoyen est l’une des valeurs de la chaîne qu’elle entend enrichir avec l’arrivée de nouveaux magazines d’information. «Notre ambition est d’ouvrir de nouveaux espaces de débats sereins et de conquérir de nouvelles audiences en donnant la parole à des personnes qu’on entend peu sur les média», explique Reda Benjelloun, directeur des magazines et des documentaires à 2M.

Emissions phares

Parmi les émissions qui arrivent en force, on citera «Ma’a Ramdani», présenté par Redouane Erramdani, «Nkounou Wadhine», nouvelle émission de débat présentée par Jamaâ Goulahsen, le magazine «On n’est pas obligé d’être d’accord», rendez-vous de débat francophone conduit par Hanane Harrath ou encore l’émission «Confidences de presse» présentée par Abdellah Tourabi.

Des équipements plus modernes

Afin de transmettre au mieux son contenu diversifié, la chaîne s’est équipée de matériels technologiques de pointe.
Ainsi, le «Studio 200» a été complètement amélioré en un espace multifonctionnel avec un nouveau design épuré. Il dispose désormais de : 9 caméras HD, travelling robotisés, ainsi que d’un écran LED de 18 m2, élément central du décor et principale interface de communication. «Ce nouveau dispositif permettra une réalisation aux normes internationales, notamment à travers une dynamique alternant présentation en stand up, chroniques, data visualisation, talk-show en salon ou interviews au plus près des intervenants», souligne la chaîne.

  • Photo 0
  • Photo 1
  • Photo 2
  • Photo 5
  • Photo 7
  • Photo 8

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *